Irak: tirs de mortiers et attentats à la bombe

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 13h08 HAE, le 19 avril 2013.

BAGDAD – Des fidèles ont été visés par des tirs de mortier et des attentats à la bombe à la sortie de la prière du vendredi dans deux mosquées au nord de Bagdad, en Irak. Les attaques ont fait neuf morts et plus d’une vingtaine de blessés, selon le bilan des autorités policières.

La première attaque a eu lieu à la mosquée sunnite al-Muthana de Khalis, ancien fief des insurgés sunnites situé à environ 50 kilomètres au nord de Bagdad. Des tirs de mortier ont détruit la mosquée, tuant sept personnes et faisant 14 blessés.

Le seconde s’est produite un peu plus tard dans la ville de Kirkouk. Une bombe déposée en bord de route a explosé alors que des fidèles chiites rentraient à la maison après la prière. Deux personnes ont perdu la vie et 14 autres ont subi des blessures lors de cet attentat, ont indiqué les policiers.

On ignore le motif précis de ces deux attaques, mais les actes violents se sont multipliés ces derniers jours en Irak, alors que des élections provinciales se préparent.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le scrutin de samedi doit mener à l’élection de responsables locaux aux quatre coins du pays, incluant dans la capitale, Bagdad. Les autorités se sont engagées à resserrer les mesures de sécurité en prévision du vote.

Jeudi, un attentat-suicide à la bombe survenu dans un café de Bagdad, la capitale irakienne, a fait 26 morts et des dizaines de blessés.

Les attaques en soirée sont plutôt rares et celle de jeudi s’est produite alors que le week-end irakien commençait, portant à 30 le nombre de personnes tuées à travers le pays durant la journée.

L’attentat a eu lieu vers 21 h 30, heure locale. La police a révélé que deux enfants et une femme qui passaient près du café au moment de l’explosion faisaient partie des victimes. Plus de 50 personnes ont été blessées.

L’établissement, qui était bondé de jeunes fumant le narguilé et jouant au billard, est situé au troisième étage d’un immeuble du quartier Amiriyah, à majorité sunnite.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Plus tôt jeudi, une voiture piégée a frappé un convoi armé à Mosul, à 360 kilomètres au nord-ouest de Bagdad, tuant trois soldats et en blessant cinq autres.

Quelques heures plus tard, un policier a perdu la vie et trois autres ont été blessés lorsque des hommes armés ont attaqué un point de contrôle à l’ouest de la capitale.

Les actes de violence ne cessent de se multiplier en Irak à l’approche des élections provinciales, qui devraient se dérouler samedi dans plusieurs provinces du pays, dont celle de Bagdad. Les autorités ont promis de renforcer la sécurité en prévision du scrutin.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur