Hong Kong: manifestations contre les dirigeants nommés par Pékin

Partagez
Tweetez
Envoyez

LES CITOYENS DE HONG KONG DEMANDENT LA DÉMISSION DE LEUR DIRIGEANT

à 22h25 HNE, 1er janvier 2013.

HONG KONG – Des dizaines de milliers de personnes ont envahi les rues de Hong Kong en ce premier jour de l’année 2013 pour exiger la démission de leur dirigeant.

Des allégations circulent à l’effet que le chef de l’exécutif Leung Chun-ying, qui bénéficie du soutien de Pékin, aurait menti au sujet de travaux de rénovation illégaux effectués à sa luxueuse résidence.

Selon les autorités policières, environ 26 000 étaient présents au zénith de la manifestation. Les organisateurs parlent plutôt d’une foule de 130 000 personnes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les protestataires ont brandi des pancartes et scandé des slogans exhortant Leung Chun-ying à démissionner.

En soirée, environ 2500 membres d’un petit groupe radical ont brièvement bloqué plusieurs routes après que les autorités les aient empêchés de marcher jusqu’à la résidence gouvernementale officielle de Leung Chun-ying. À un certain moment, une bousculade a eu lieu entre manifestants et policiers, et ces derniers ont arrêté neuf personnes pour méfait puyblic et manifestation illégale.

Cette manifestation survient un an après que Leung Chun-ying eut été porté au pouvoir par un comité formé majoritairement d’une élite pro-Pékin.

Les manifestants tentent d’exploiter cette controverse afin d’exiger l’instauration d’une véritable démocratie dans cette ancienne colonie britannique, qui est maintenant une région semi autonome de la Chine.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur