H7N9: le virus ne se propage pas facilement

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 06h57 HAE, le 19 avril 2013.

PÉKIN, Chine – Rien ne démontre que le virus de la grippe aviaire (A)H7N9 ne soit en mesure de se propager facilement d’une personne à l’autre, même si cela semble se produire de manière occasionnelle, ont prévenu vendredi des experts de l’Organisation mondiale de la Santé.

Quinze experts chinois et internationaux étaient en Chine vendredi, notamment à Pékin et à Shanghaï, pour se pencher sur ce virus qui a déjà fait 17 victimes et infecté 70 autres personnes, a dit le directeur de l’OMS en Chine, le docteur Michael O’Leary.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il a précisé que les experts veulent notamment comprendre comment le virus infecte les humains. La volaille semble jouer un rôle, a-t-il dit, mais les scientifiques n’ont pas encore été en mesure de l’établir avec certitude. Des dizaines de milliers d’oiseaux ont été testés, mais seulement une poignée d’entre eux étaient infectés. Plusieurs victimes n’avaient aussi eu aucun contact avec des volatiles.

Les experts s’intéresseront entre autres à certaines grappes d’infections.

Plus tôt cette semaine, les autorités chinoises ont révélé que l’homme de 87 ans qui a été le premier à succomber au virus H7N9 pourrait l’avoir transmis à ses deux fils, âgés respectivement de 55 et 69 ans. Les deux hommes ont été hospitalisés. Celui de 55 ans est mort sans que la cause de son décès ne soit connue, mais l’autre a survécu. Les médecins ont ensuite découvert qu’il avait été infecté par le virus.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur