Funérailles de l’ancien roi du Cambodge

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 07h40 HNE, le 4 février 2013.

PHNOM PENH, Cambodge – Des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées, lundi, dans la capitale cambodgienne à l’occasion des funérailles de l’ancien roi Norodom Sihanouk.

Des Cambodgiens provenant de partout au pays ont afflué vers Phnom Penh pour rendre un dernier hommage au défunt.

Après la tombée du jour, son fils, le roi Norodom Sihamoni, et sa veuve, la reine-mère Norodom Monineath, tous deux en larmes, ont allumé le bûcher funèbre qui avait été érigé dans un crématoire haut de 15 étages. Des salves d’armes automatiques ont retenti pendant que des feux d’artifice illuminaient le ciel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’incinération s’est déroulée dans une enceinte fermée où 90 moines bouddhistes — un pour chaque année de vie de Sihanouk — ont chanté autour du cercueil doré orné de guirlandes de fleurs. Seuls des membres bien en vue de la société cambodgienne et des dignitaires étrangers avaient été admis à l’intérieur.

La dépouille de Sihanouk était exposée en chapelle ardente depuis qu’il a été terrassé par une crise cardique à Pékin, le 15 octobre dernier.

L’incinération marquait la fin d’une période de deuil officielle de sept jours. Une partie de ses cendres seront jetées près du confluent de quatre rivières, à Phnom Penh. L’autre partie sera déposée dans une urne qui sera placée au palais royal près des cendres de sa fille préférée, Kunthea Buppha, qui est décédée à l’âge de trois ans.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur