États-Unis: un garçon de 5 ans retenu en otage depuis mardi

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 21h56 HNE, le 2 février 2013.

MIDLAND CITY,Alabama – Alors que l’affrontement entre la police et un homme de l’Alabama accusé de détenir un garçon de 5 ans en otage se poursuivait, dimanche, une communauté voisine a conduit à son dernier repos un chauffeur d’autobus qui a été tué par balle en tentant de protéger les enfants à bord de son véhicule lorsque toute cette affaire a débuté, il y a quelques jours.

Charles Albert Poland, âgé de 66 ans, a été décrit par des résidants de sa ville natale de Newton comme un héros humble. Plusieurs des personnes qui se sont rendues au salon funéraire samedi soir, ont dit être fières du geste de sacrifice de M. Poland, et du fait qu’il ait donné sa vie pour les enfants à bord de l’autobus. Les funérailles doivent avoir lieu dimanche après-midi.

Selon les autorités, Jim Lee Dykes est monté à bord d’un autobus rempli de 21 enfants, mardi après-midi, et a réclamé deux garçons âgés de 6 à 8 ans. Lorsque le chaffeur a tenté de lui barrer la route, l’assaillant l’a abattu de plusieurs balles et a pris en otage un enfant de 5 ans. La police affirme que le garçon se trouve toujours avec son ravisseur dans une petite pièce souterraine.

Lors d’une conférence de presse avec des journalistes samedi, le shérif local, Wally Olson a indiqué que l’agresseur présumé leur a dit posséder des couvertures et une chaufferette électrique dans un bunker situé sur sa propriété. Les autorités communiquent avec lui via un tuyau de ventilation menant à cette pièce souterraine.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon M. Olson, M. Dykes a permis à la police de déposer des livres à colorier, des médicaments et des jouets pour le garçon.

La fusillade et l’enlèvement ont eu lieu à Midland City, une petite ville près de Dothan, en Alabama, dans le sud-est de l’État.

Le shérif Olson n’a pas indiqué, samedi, si M. Dykes a présenté des demandes particulières. Le policier a ajouté qu’il ne pouvait pas divulguer tous les détails sur cette affaire.

Jimmy Lee Dykes, un camionneur à la retraite âgé de 65 ans, est connu dans le voisinage comme un homme menaçant. Il aurait déjà battu un chien avec une barre de fer, menacé de tirer sur des enfants qui avaient mis le pied sur sa propriété et il patrouillait son terrain la nuit avec une lampe de poche et une arme à feu.

L’homme devait comparaître en cour mercredi matin, après avoir été accusé d’avoir tiré sur des voisins le mois dernier lors d’une dispute. Ses voisins pensent qu’il a pris l’enfant en otage pour échapper à sa comparution. L’homme n’aurait aucun lien connu avec le garçon.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les forces de l’ordre encerclent la propriété du ravisseur depuis mardi. L’impasse pourrait se poursuivre encore longtemps: un élu local a déclaré que l’abri souterrain disposait de l’électricité, d’une télévision et de nourriture.

Le chef de la police de la localité voisine de Pinckard, James Arrington, a déclaré que le ravisseur dormait par moments et qu’il avait dit aux forces de l’ordre qu’il avait déjà passé de longues périodes dans son abri auparavant.

«Il devra céder un jour ou l’autre, parce que les autorités ne partiront pas», a-t-il dit. «C’est plutôt petit, mais on sait qu’il y est déjà resté pendant huit jours.»

Les négociateurs discutent avec le ravisseur à travers une conduite de ventilation de dix centimètres de large pour tenter de le convaincre de libérer l’enfant, a précisé M. Arrington.

Une dizaine de véhicules de police, un camion de pompiers, un hélicoptère et des membres de plusieurs agences de maintien de l’ordre sont déployés autour de la propriété du ravisseur, située au bout d’un chemin en terre de Midland City, qui compte 2300 habitants.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur