États-Unis: Républicains et Démocrates s’entendront sur une réforme de l’immigration


30 janvier 2013 à 9h39

à 20h40 HNE, le 29 janvier 2013.

LAS VEGAS, Nevada – Le président des États-Unis, Barack Obama, a salué mardi les efforts faits par les deux partis pour réformer les lois sur l’immigration, accueillant favorablement le «désir sincère» des élus de s’attaquer à un système inchangé depuis près de deux décennies.

Lors d’un rassemblement à Las Vegas, M. Obama a tenté de rallier l’appui du public à une réforme qui ouvrirait la voie de la citoyenneté à quelque 11 millions d’immigrés clandestins.

«Les différences s’amenuisent (…) et un consensus large émerge», a dit le président au sujet des démocrates et des républicains, qui sont souvent opposés sur les grands dossiers politiques. «Le temps est venu de faire appel au bon sens», a-t-il dit, en estimant que le système actuel ne fonctionnait pas «depuis trop longtemps».

Les défenseurs de l’immigration s’attendent à ce que le président fasse des propositions plus progressistes que celles présentées lundi par un comité bipartite de sénateurs, notamment une voie plus rapide vers l’obtention de la citoyenneté.

Ce projet de réforme des lois sur l’immigration survient dans la foulée de l’élection présidentielle de novembre, lors de laquelle Barack Obama a remporté plus de 70 pour cent du vote hispanique face à son rival Mitt Romney, qui avait appelé les immigrés illégaux à «s’auto-déporter».

Les élus républicains qui s’opposaient auparavant à une réforme de l’immigration ont été forcés de revoir leur position et de reconstruire la réputation de leur parti auprès des Hispaniques, une force politique de plus en plus puissante aux États-Unis.

Avec ce revirement, l’immigration a émergé comme l’un des rares dossiers disposant d’un certain appui bipartite au sein d’un Congrès profondément divisé.

Mais l’adoption d’une réforme de l’immigration par le Congrès est encore loin d’être assurée. La base républicaine s’oppose à toute mesure qui équivaudrait à une amnistie pour les immigrés illégaux.

«Oui, ils ont transgressé les règles», a dit M. Obama mardi au sujet de ceux qui sont entrés aux États-Unis illégalement. «Mais ces 11 millions d’hommes et de femmes sont maintenant ici. (…) Et un nombre écrasant de ces individus ne cherche pas à créer des problèmes.»

Le sénateur John McCain, ancien candidat républicain à la présidence qui a perdu contre Barack Obama en 2008, a déclaré lundi que les membres de son parti devraient réaliser que soutenir une réforme des lois sur l’immigration pourrait renforcer les chances du Parti républicain aux prochaines élections.

«Le Parti républicain perd l’appui de nos citoyens hispaniques. Et nous réalisons qu’il y a plusieurs dossiers sur lesquels nous pensons être en accord avec nos compatriotes hispaniques, mais (la réforme de l’immigration) est une question de premier ordre pour ces citoyens», a dit M. McCain.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Cinq flûtes des cinq continents

North Wind Concerts
Alison Melville est à la tête du projet de concert Encircling the World: Flutes qui sera présenté le dimanche 2 mars à 19h30 au...
En lire plus...

22 février 2019 à 7h00

Troisième revers consécutif pour les Maple Leafs

Les Maple Leafs de Toronto étaient de retour à domicile après un long voyage de 6 parties à l'étranger. Pour l'occasion ils recevaient la...
En lire plus...

21 février 2019 à 22h30

17 255 écrivains canadiens se partagent 12 282 712 $

écrivains
Depuis 30 ans, le programme du Droit de prêt public (DPP) verse aux écrivains canadiens une somme d’argent en reconnaissance de l’utilisation de leurs...
En lire plus...

21 février 2019 à 17h00

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur