États-Unis: l’enfant tenu en otage secouru après un semaine

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 21h25 HNE, le 4 février 2013.

MIDLAND CITY, Alabama – Les autorités ont envahi un bunker sous-terrain lundi, en Alabama, libérant un garçon de cinq ans détenu en otage depuis près d’une semaine et laissant son ravisseur sans vie.

Après des jours de négociations vaines, les pourparlers ont commencé à se détériorer avec un Jimmy Lee Dykes de plus en plus agité. Dykes avait enlevé le garçon dans un autobus scolaire après avoir tué le chauffeur.

Dykes avait été aperçu avec une arme à feu, et les policiers en sont venus à la conclusion que le garçon faisait face à un danger imminent, a confié Steve Richardson, du bureau du FBI à Mobile.

Les autorités ont refusé de préciser comment le ravisseur était décédé.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Depuis le tout début de cette histoire, il n’y a pas un seul instant où (le garçon) n’occupait pas nos pensées, a déclaré Michael Senn, pasteur d’une église près de laquelle les journalistes suivaient les péripéties de l’affrontement. Donc, lorsque j’ai appris qu’il était correct, c’est comme si l’on avait retiré des milliers de livres de mes épaules.»

Le sauvetage du garçon a couronné un drame qui a attiré l’attention de tout le pays vers Midland City, une petite ville de 2400 citoyens nichés parmi les fermes de cacahuètes et les champs de coton, qui se fie depuis longtemps à une forte foi chrétienne, une politique «d’aimer son voisin» et sur la puissance de la prière en groupe. Le sort du garçon a poussé les citoyens à tenir des vigiles à la chandelle.

Pendant toute la saga, les autorités négociaient avec Dykes à travers un tuyau de plastique qui se rendait jusque dans l’abri où se terrait Dykes. Les autorités ont également envoyé de la nourriture, des médicaments et d’autres articles dans le bunker qui, semble-t-il, était muni d’eau courante, de chaleur et de la télévision par câble, mais pas de toilette. L’abri se trouvait à un peu plus d’un mètre sous terre et sa superficie de plancher était d’environ 4,6 mètres carrés (50 pieds carrés).

Les autorités ont laissé savoir que le garçon ne semblait pas avoir été blessé. Il a néanmoins été conduit à un hôpital de Dothan, situé non loin. Les autorités ont précisé que le garçon souffrait du syndrome d’Asperger et de trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur