États-Unis: le corps dans le chalet incendié est bien celui de l’ex-policier en fuite

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 00h00 HNE, le 15 février 2013.

BIG BEAR LAKE, Californie – Des responsables ont annoncé jeudi que les restes calcinés trouvés dans un chalet de montagne, en Californie, avaient été positivement identifiés comme étant ceux de l’ex-policier en fuite Christopher Dorner.

Jodi Miller, une porte-parole pour le shérif et le coroner locaux, a indiqué que l’identification avait été effectuée à l’aide des dossiers dentaires de Dorner.

Mme Miller n’a pas donné la cause du décès.

La chasse à l’homme contre Dorner avait débuté la semaine dernière après que les autorités eurent fait savoir que le suspect avait lancé une campagne de vengeance contre le service de police de Los Angeles en lien avec son congédiement, avertissant qu’il déclencherait une «guerre» contre les policiers et leurs familles.

La poursuite a mené les autorités à Big Bear Lake, à une centaine de kilomètres à l’est de Los Angeles, où a été retrouvée l’épave brûlée du camion de Dorner. Des centaines de policiers ayant fouillé la région n’ont pas pu retracer le suspect.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cinq jours plus tard, à courte distance du poste de commandement de la police, Dorner se serait introduit dans un chalet de montagne appartenant à Jim et Karen Reynolds, qui ont été pris en otage par le tireur. L’homme et la femme, qui sont tombés face à face avec le suspect, ont affirmé que Dorner les avait ligotés et qu’il avait mis une taie d’oreiller sur leur tête.

À un certain moment, il leur a dit qu’il se trouvait dans leur chalet depuis quelques jours.

«Il nous a dit ‘Je n’ai aucun problème avec vous, et je ne vous ferai pas de mal’», a raconté Jim Reynolds. «Je ne le croyais pas; je pensais qu’il allait nous tuer.»

La police n’a pas commenté la déclaration du couple Reynolds, mais l’affaire relance les questions sur l’efficacité de la poursuite d’un homme qui, ont fait savoir les autorités, était armé et extrêmement dangereux, alors que la police le pourchassait à travers le sud-ouest américain et au Mexique.

Christopher Dorner était soupçonné d’avoir tué quatre personnes, dont un policier lors d’une fusillade survenue avant l’incendie du chalet de montagne où il se trouvait.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur