Émeutes de la Coupe Stanley: des accusations autorisées contre 229 personnes

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 22h09 HAE, le 11 juin 2013.

VANCOUVER – Deux ans après l’émeute de la finale de la Coupe Stanley à Vancouver, des accusations ont été autorisées contre 229 personnes, alors que 56 émeutiers interpellés attendent toujours de savoir s’ils seront accusés.

Le ministère de la Justice de la Colombie-Britannique a indiqué que les policiers ont jusqu’ici recommandé que 325 personnes soient accusées, mais que les accusations n’ont pas encore été approuvées contre une quarantaine d’entre elles.

Un total de 149 personnes soupçonnées d’avoir participé à l’émeute ont plaidé coupable, et 102 d’entre elles ont reçu des verdicts allant de l’absolution à plus d’un an en prison.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une seule personne, un homme de 26 ans, a été condamnée après qu’une vidéo diffusée en ligne l’eut montré utilisant une barrière afin de fracasser la vitrine d’un magasin lors des événements du 15 juin 2011.

Quinze personnes devront se présenter en cour puisqu’elles sont accusées d’avoir mis le feu à des voitures, détruit des fenêtres et pillé des magasins après que les Canucks de Vancouver se sont inclinés en finale de la Coupe Stanley face aux Bruins de Boston.

En mars, la Cour d’appel de la Colombie-Britannique a refusé une demande de la Couronne d’imposer des sanctions plus sévères à deux hommes — l’un ayant écopé une peine de 60 jours de prison et 18 mois de probation, alors que l’autre devra purger une peine de 90 jours de prison pendant les fins de semaine.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur