Émeutes après la condamnation à mort d’un chef islamiste au Bangladesh

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 04h26 HNE, 1er mars 2013.

DACCA, Bangladesh – Au Bangladesh, la condamnation à mort d’une figure islamiste de l’opposition, Delwar Hossein Sayedee, a provoqué vendredi des émeutes qui ont fait 42 morts, selon le plus récent bilan.

Delwar Hossein Sayedee, du parti Jamaat-e-Islami, a été jugé coupable de plusieurs meurtres, de viol et de persécutions religieuses lors de la lutte pour l’indépendance menée contre le Pakistan en 1971.

Dès le prononcé du verdict et de la peine, des partisans du condamné sont descendus dans les rues et des affrontements ont éclaté avec la police. Des édifices du gouvernement ont été saccagés et des voies ferrées ont été vandalisées.

Selon Amnistie International, la guerre d’indépendance du Bangladesh a provoqué la mort d’environ un million de civils et le déplacement de 8 à 10 millions de réfugiés.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur