Dominique Strauss-Kahn nommé à la tête du FMI

Partagez
Tweetez
Envoyez

WASHINGTON (AP) – L’ancien ministre français de l’Économie Dominique Strauss-Kahn a été nommé vendredi au poste de directeur général du Fonds monétaire international pour un mandat de cinq ans.

Il était quasiment assuré d’être élu, en raison du soutien des États-Unis, de l’Union européenne et de plusieurs pays comme le Brésil dont il bénéficiait. Le conseil d’administration de l’institution financière l’a préféré au Tchèque Josef Tosovfsky, ex-ministre des Finances, appuyé par la Russie.

L’ex-candidat à l’investiture socialiste à la dernière présidentielle française, âgé de 58 ans, succédera à l’Espagnol Rodrigo Rato, à compter du 1er novembre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Après avoir interrogé les deux candidats au poste de directeur général, les administrateurs du FMI ont jugé de leurs points forts et ont procédé au choix de M. Strauss-Kahn par consensus. L’ancien ministre français avait expliqué aux administrateurs courant septembre qu’il s’était lancé dans un voyage de «60 000 miles» pour rendre visite tant aux petits qu’aux grands pays membres du FMI, afin de «les écouter» et «apprendre».

Le FMI compte 185 pays membres. Et la tâche du nouveau directeur général s’annonce difficile, tant la légitimité actuelle de cette institution en pleine crise suscite des interrogations.

«C’est pour moi une joie, un honneur et une responsabilité», a-t-il réagi vendredi. «Fort de la puissante légitimité que me donne le très large soutien dont j’ai bénéficié, notamment dans les pays émergents et les pays à bas revenus, je suis déterminé à engager sans tarder les réformes dont le FMI a besoin pour mettre la stabilité financière au service des peuples en favorisant la croissance et l’emploi.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur