Deux explosions coulent un sous-marin indien dans le port de Mumbai

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 08h30 HAE, le 16 août 2013.

NEW DELHI – Des plongeurs de la marine indienne ont retiré vendredi quatre corps sévèrement brûlés de l’épave du sous-marin éventré par deux explosions plus tôt cette semaine.

Un porte-parole de la marine, Narendra Vispute, a ajouté qu’il est douteux que les 14 marins qui manquent encore à l’appel aient pu survivre.

Les marins disparus n’ont donné aucun signe de vie depuis la catastrophe, qui a projeté une gigantesque boule de feu dans le ciel de la ville de Mumbaï.

La marine indienne a expliqué par voie de communiqué que l’intense chaleur générée par l’explosion a déformé l’intérieur du sous-marin et scellé certains compartiments, ce qui empêche les plongeurs d’y pénétrer.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les déflagrations, qui sont survenues dans le compartiment des torpilles, ont semé la panique parmi les marins de la base navale, qui ont été nombreux à plonger dans la mer pour échapper à la catastrophe.

Le porte-parole de la marine indienne, Narendra Vispute, a indiqué qu’une enquête avait été lancée pour déterminer la cause de l’accident.

Le sous-marin russe vieux de 16 ans avait déjà été le théâtre d’une déflagration en 2010 qui avait fait un mort et deux blessés. Il rentrait tout juste de Russie au terme de deux ans et demi de travaux de réfection et de mise à jour.

Il s’agit d’un nouveau coup dur pour l’armée indienne, déjà entachée par un scandale de corruption alors qu’elle tente de moderniser ses équipements.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur