Des sans-abris chassés avec du fumier

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 17h38 HAE, le 24 juillet 2013.

ABBOTSFORD, C.-B. – L’utilisation de fumier de poulet pour que des itinérants abandonnent leur abri de fortune cause maintenant des problèmes d’une autre nature pour les autorités d’Abbotsford, en Colombie-Britannique.

Une avocate du groupe de défense des droits Pivot affirme que plusieurs itinérants vont intenter des procédures judiciaires parce que leurs propriétés ont été endommagées par le fumier de poulet étendu sur le site où ils campaient.

Dans un autre incident, des policiers sont accusés d’avoir endommagé des tentes et aspergé des objets de poivre de Cayenne.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’avocate D.J. Larkin a déclaré qu’à la suite d’une rencontre avec quelques-unes des personnes touchées, on a décidé d’y aller d’une série de requêtes aux petites créances, accompagnées d’une plainte plus large en matière de droits de la personne.

Me Larkin prétend que d’autres villes en Colombie-Britannique ont eu recours, par le passé, aux déjections de poulet pour faire fuir les sans-abris.

Selon elle, les villes doivent traiter de façon respectueuse le dossier des itinérants et devraient comprendre que l’intimidation n’est pas la bonne façon de procéder.

Après que l’incident de l’épandage de fumier eut retenu l’attention des médias le mois dernier, le maire d’Abbotsford s’est excusé et a déclaré que la Ville s’était «engagée» à rétablir sa relation avec sa population de sans-abris.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur