Des membres de la secte Boko Haram tués par les forces de sécurité nigérianes

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 14h06 HAE, le 27 juin 2012.

DAMATURU, Nigeria – Dix-neuf membres présumés de la secte islamiste Boko Haram ont été tués dans des affrontements avec les forces de sécurité dans le nord du Nigeria, a annoncé la police mercredi.

La police et l’armée ont abattu deux membres présumés du mouvement islamiste dans la ville de Damaturu, selon le chef de la police de l’État de Yobe, Patrick Egbuniwe. Deux civils ont également été tués dans ces affrontements.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À Kano, la deuxième ville du pays, les forces de sécurité ont tué 17 membres présumés de Boko Haram qui avaient lancé des attaques contre la police mardi soir, a déclaré le chef de la police de l’État de Kano, Ibrahim Idris. Un policier a été tué dans les violences, a-t-il précisé.

Par ailleurs, des hommes armés ont attaqué mardi soir un poste de police dans la ville de Wukari, tuant trois policiers et deux civils, selon Amos Olaoye, porte-parole de la police de l’État de Taraba.

Boko Haram mène une lutte sanglante contre le pouvoir central nigérian. La secte islamiste est tenue responsable de la mort de plus de 620 personnes depuis le début de l’année, selon un décompte de l’Associated Press.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur