Démission du directeur de la CIA: des courriels ont ouvert la voie au FBI


11 novembre 2012 à 16h07

10 nov 2012 21h35

WASHINGTON _ Le scandale qui a provoqué la chute du directeur de la CIA David Petraeus a pris naissance avec des courriels harcelants envoyés par sa biographe et sa maîtresse, Paula Broadwell, à une autre femme, et qui ont éventuellement mené le FBI à découvrir la relation extraconjugale, ont révélé samedi à l’Associated Press des responsables américains.

M. Petraeus a démissionné vendredi après avoir admis avoir eu une aventure extra-conjugale.

Selon les responsables, l’enquête du FBI a débuté il y a plusieurs mois avec une plainte contre Mme Broadwell, une femme de 40 ans ayant gradué de l’Académie militaire américaine et faisant partie des troupes de réserve. Cela a mené des agents à son compte courriel, qui a permis de mettre au jour sa relation avec le général à la retraite âgé de 60 ans, qui est devenu célèbre pour son leadership durant les guerres en Irak et en Afghanistan. L’identité de l’autre femme et son lien avec Mme Broadwell n’étaient pas immédiatement connus.

M. Petraeus est marié depuis 38 ans à sa femme Holly.

Inquiet à l’idée que les courriels échangés entre le général et Mme Broadwell laissent planer la possibilité d’une brèche dans la sécurité, le FBI a directement contacté M. Petraeus, selon un responsable ayant requis l’anonymat. Le FBI a contacté l’ex-directeur de la CIA puisque ses courriels à sa maîtresse étaient majoritairement envoyés à partir de son compte personnel, et non pas celui de la CIA.

En démissionnant, M. Petraeus a abruptement mis fin à une carrière de haut vol qui aurait pu culminer avec une candidature à la présidence, une possibilité, croit-on, qu’il envisageait.

« Un tel comportement est inacceptable, autant pour un mari que pour le leader d’une organisation comme la nôtre », a reconnu M. Petraeus dans une lettre acheminée à son personnel.

Il a remis jeudi sa lettre de démission au président Barack Obama, surprenant du même coup plusieurs personnes à la Maison-Blanche, à la CIA et au Congrès. La nouvelle s’est répandue dans les médias avant que les comités du renseignement de la Chambre des représentants et du Sénat eurent été informés, ont précisé des responsables.

En date de vendredi soir, plusieurs responsables avaient identifié Mme Broadwell, qui a co-écrit « All In: The Education of General David Petraeus » avec Vernon Loeb, du Washington Post, un ouvrage paru en janvier.

Mme Broadwell, qui est mariée et a deux jeunes fils, n’a pas répondu à plusieurs courriels et messages téléphoniques. Cette dernière prévoyait fêter son 40e anniversaire lors d’une soirée à Washington, cette fin de semaine, et plusieurs journalistes étaient invités. Son mari a toutefois contacté les invités par courriel, vendredi soir, pour annuler le tout.

Des responsables de la CIA se plaignaient depuis longtemps de l’accès sans précédent au directeur dont a pu profiter Mme Broadwell. Elle a maintes fois visité les quartiers généraux de l’agence à Langley, en Virginie, afin de rencontrer M. Petraeus dans son bureau. Elle l’a accompagné lors de ses rigoureuses sessions de jogging matinal autour du site de la CIA et maintes fois été l’invitée de M. Petraeus lors d’événements publics, selon deux anciens responsables des services de renseignements.

La démission de M. Petraeus survient tout juste avant un passage important devant des comités de renseignement du Congrès, la semaine prochaine, pour témoigner de ce que la CIA savait, et de ce qu’elle a dit à la Maison-Blanche, avant, pendant et après les attaques qui ont causé la mort de l’ambassadeur américain et de trois autres ressortissants des États-Unis au consulat américain à Benghazi, en Libye, le 11 septembre.

Des responsables du Congrès ont indiqué que l’adjoint de M. Petraeus, Michael Morell, témoignera à sa place, en tant que directeur de la CIA par intérim.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La Bréhandaise: l’ascension des frères Poilbout

Marchés fermiers, mariages, repas corporatifs, associations: ils sont partout
En lire plus...

19 février 2018 à 9h00

Le Théâtre français de Toronto fêtera ses 50 ans avec panache

TheCarlu / Théâtre Français de Toronto
Cette année, le gala-bénéfice du Théâtre français de Toronto (TfT) ne se déroulera pas à la Distillerie comme d’habitude, mais au Carlu (College et...
En lire plus...

19 février 2018 à 7h00

Le «trouble du jeu vidéo» reconnu comme maladie

addiction jeu vidéo
Obésité, retard du langage, troubles du sommeil, diabète, hyperactivité...
En lire plus...

18 février 2018 à 14h14

Demain, tous crétins?

Des choses à savoir sur la baisse du quotient intellectuel
En lire plus...

18 février 2018 à 13h00

De van Spaendonck à Mondrian, l’art hollandais nous attend

Les Hollandais à Paris
Le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, organise une exposition fabuleuse, Les Hollandais à Paris, 1789-1914, qui nous permet de...
En lire plus...

18 février 2018 à 11h00

Un prof de la vieille école et un nouvelliste doux-amer

Gilles Archambault France Boisvert
Il y a cinquante ans, au Québec, on assistait à la création des cégeps. L’enseignante France Boisvert imagine les tribulations d’un collègue fictif dans...
En lire plus...

18 février 2018 à 9h00

Quiz : Kathleen Wynne

Kathleen Wynne
En lire plus...

18 février 2018 à 7h00

Un iglou géant pour les arts de la scène à Iqaluit

Qaggiavuut Nunavut
«Nos propres histoires ne nous appartiennent pas tant que nous ne les racontons pas nous-mêmes», écrivait Laakkuluk Williamson Bathory, membre du groupe d’artistes Qaggiavuut...
En lire plus...

17 février 2018 à 13h00

Stérilisation planétaire

Stérilisation planétaire extinction
Il y a 252 millions d’années avait lieu l’une des plus grandes extinctions de masse de l’histoire de notre planète. Étrangement, elle pourrait avoir...
En lire plus...

17 février 2018 à 11h00

À quoi ressemblait la première fleur?

la première fleur
Quelle forme une fleur peut-elle prendre et ne pas prendre? C’est une des énigmes auxquelles pourrait répondre un projet international visant à comprendre à...
En lire plus...

17 février 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur