Début des travaux de l’express Toronto-Pearson

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 10h03 HAE, le 11 juillet 2013.

TORONTO – Le ministre ontarien des Transports, Glen Murray, affirme que tout est en place pour que puissent s’amorcer les travaux de construction d’une nouvelle gare express reliant le centre-ville de Toronto à l’aéroport international Pearson.

Les travaux commenceront dès le mois d’août à la gare Union Pearson Express, qui sera intégrée à la très achalandée gare Union au centre-ville de Toronto.

La nouvelle gare permettra de relier directement par rail le centre-ville à l’aéroport à temps, selon le ministre Murray, pour les Jeux panaméricains de 2015.

La liaison sera intégrée aux réseaux de GO Transit, de la Commission de transport de Toronto et de Via Rail, qui sont déjà reliées à la gare Union.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le ministre soutient que le nouvel express permettra de se rendre du centre-ville à l’aéroport, un trajet de près de 30 kilomètres, en 25 minutes, avec des départs à toutes les 15 minutes. Le projet doit créer 1200 emplois lors de la construction.

Prolongement du métro vers l’Est

Par ailleurs, le ministre Glen Murray a confirmé jeudi que le gouvernement libéral de l’Ontario est prêt à prolonger le métro de Toronto jusqu’à Scarborough plutôt que de construire un train léger en surface, mais il affirme que la ville devra payer la différence: 900 millions $ selon l’agence Metrolinx.

La province a déjà promis 1,8 milliard $ pour la modernisation de cette ligne.

La province propose notamment à la ville de nouveaux outils de financement (surtaxe sur l’essence et péages sur les autoroutes, entre autres) controversés. Par contre, on évoque maintenant la possibilité d’une aide fédérale dans ce dossier.

Le gouvernement libéral a déclenché cinq élections partielles le 1er août pour remplacer des députés démissionnaires, dont une dans la circonscription de Scarborough-Guildwood.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le maire de Toronto, Rob Ford, est un farouche partisan du prolongement du métro (vs un train de surface) mais il est opposé à la plupart des nouvelles taxes proposées.

La présidente de la Commission des transports de Toronto, Karen Stintz, a déclaré, elle, que «la Ville est prête à payer» (les 900 millions $ supplémentaires).

Le directeur général de la Ville Reine, Joe Pennachetti, recommande deux nouvelles sources de financement, dont une hausse de l’impôt foncier de 1,1 % à 2,4 %. Le plus haut fonctionnaire municipal propose aussi une augmentation spéciale des droits de développement que doivent payer les constructeurs immobiliers.

Pour sa part, l’analyste et blogueur Steve Munro, cité par Radio-Canada, fait valoir qu’un train léger circulant le long d’une voie réservée irait «presque aussi vite qu’un métro et desservirait un plus grand secteur de Scarborough, sans parler du coût qui est moindre».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur