De la lumière bleue comme un substitut au café pour ne pas s’endormir au volant


9 novembre 2012 à 10h34

8 nov 2012 14h33

PARIS _ Pour ne pas s’endormir au volant, il est possible de boire un café… ou de brancher une lumière bleue dans l’habitacle de la voiture. Des chercheurs de Bordeaux ont en effet montré que la vigilance du conducteur est stimulée de la même façon par la caféine et par une exposition continue du conducteur à une lumière bleue.

Sur les autoroutes, la somnolence est à l’origine d’un accident mortel sur trois, selon la Sécurité routière.

La lumière bleue est connue pour agir sur certaines cellules de la rétine impliquées dans le contrôle de l’éveil. En stimulant ces cellules, on réduit la production de mélatonine, une hormone qui déclenche la somnolence, expliquent jeudi dans un communiqué des chercheurs du laboratoire Sommeil, attention et neuropsychiatrie de l’Université de Bordeaux Segalen (CNRS).

Ces chercheurs ont testé l’effet de la lumière bleue sur 48 conducteurs, âgés en moyenne de 33 ans. Ils ont tous conduit trois fois de nuit pendant 400 kilomètres, à une semaine d’intervalle, en prenant soit du café, soit un placebo (un décaféiné), soit en étant éclairé par une LED.

Avec le café et la lumière bleue, les conducteurs franchissent deux fois moins les lignes latérales qu’avec le placebo, expliquent les chercheurs, qui ont publié un article dans la revue PLOS One.

Ces résultats demandent à être confirmés sur un plus grand nombre de conducteurs et sur des femmes.

La mise en place d’un tel dispositif pour lutter contre l’endormissement au volant pourrait cependant se heurter aux risques liés à la lumière bleue. Des études menées sur les animaux suggèrent un risque de dégénérescence de cellules de la rétine à cause d’une exposition importante à la lumière bleue.

« Aujourd’hui ces LED sont autorisées, mais nous sommes conscients du risque possible », précise à Sipa Jacques Taillard, qui a participé à cette étude.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Visites Express
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur