Coupe Stanley 2011: un émeutier dit ne pas se souvenir avoir fracassé une vitre

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 15h43 HNE, le 4 février 2013.

VANCOUVER – Le premier accusé à comparaître devant les tribunaux suite aux émeutes de la coupe Stanley à Vancouver en 2011 a soutenu lundi qu’il ne se rappelait pas d’avoir fracassé une vitre ce jour-là.

La Cour provinciale de la Colombie-Britannique a appris que Spencer Kirkwood, âgé de 26 ans, a été immortalisé sur une vidéo de surveillance alors qu’il utilisait une barricade urbaine pour briser la vitre d’un immeuble à bureaux du centre-ville.

Kirkwood a plaidé non coupable. Il affirme qu’il a consommé de l’alcool chez un ami pendant qu’il regardait le match à la télévision, le 15 juin 2011, et qu’il s’est réveillé le lendemain matin sans aucun souvenir de s’être joint la veille aux émeutiers du centre-ville.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le tribunal a aussi appris que Kirkwood avait appelé le 9-1-1 quelques jours après pour signaler un coup de fil menaçant provenant de quelqu’un qui l’avait identifié dans la vidéo de l’émeute publiée en ligne.

Le jeune homme est accusé d’avoir participé à une émeute, de méfait et de bris de conditions de libération conditionnelle — pour avoir consommé de l’alcool après sa sortie de prison.

La Couronne a approuvé le dépôt d’accusations contre 173 personnes en lien avec l’émeute survenue après que les Canucks de Vancouver eurent perdu le dernier match de la ronde finale contre les Bruins de Boston, de la Ligue nationale de hockey.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur