Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
Partagez
Tweetez
Envoyez

EDMONTON (PC) _ L’envoi d’un colis haineux au Centre culturel islamique de Québec, vendredi dernier, est un acte répugnant et inacceptable, selon le premier ministre Philippe Couillard.

«Personne ne mérite d’être traité de cette façon», a déclaré M. Couillard, mercredi, en marge de la réunion annuelle des premiers ministres provinciaux à Edmonton. «C’est un acte de lâcheté.»

Le premier ministre a rappelé que l’attaque, qui a fait six morts à cette même mosquée en janvier dernier, avait été précédée de gestes semblables.

Enquête ouverte

Un document contenant des allusions haineuses au projet d’aménagement d’un cimetière musulman à Saint-Apollinaire, sur la Rive-Sud de Québec, a été livré vendredi dernier au Centre culturel islamique de Québec, situé sur le chemin Sainte-Foy.

Le colis contenait notamment une photo d’un champ de porcs, avec une note associant l’image au projet de cimetière, et un exemplaire du Coran à la couverture rayée d’un X avec une lame.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un responsable du Centre a remis le colis au Service de police de la Ville de Québec, qui a ouvert une enquête.

Le Centre a reçu le colis deux jours avant la tenue du référendum sur le cimetière, dimanche dernier, mais il semble qu’il n’ait pas communiqué l’information immédiatement afin de ne pas influencer le vote sur le projet. Celui-ci a été rejeté, 19 des 35 citoyens du secteur affecté ayant voté contre.

Malgré ce vote, le premier ministre Couillard a déclaré que ce dernier incident ne reflétait pas l’attitude des Québécois en général envers leurs voisins de confession musulmane.

«Cette véritable attitude d’affection et d’amitié, on l’a vue, on l’a entendue après l’attaque tragique de janvier où les gens sont sortis par milliers dans les rues de Québec pour dire non, non à la violence, non à l’intolérance.»

Visage découvert

Par ailleurs, selon le premier ministre, il est toujours aussi important de faire adopter le projet de loi 62, qui dans sa formule actuelle obligerait le visage découvert dans les services publics.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il faut avancer sur cette question. Nous demeurons convaincus qu’il faut que la façon dont on détermine les accommodements soit raisonnable et qu’elle soit encadrée, ce qui sera le cas, et que les services publics doivent être donnés et reçus à visage découvert dans notre société», a-t-il dit.

«Je pense que là-dessus il y a un consensus assez large, y compris à l’intérieur de la communauté musulmane.»

islam mosquee quebec

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur