Chine: des ouvriers retiennent leurs patrons pendant 36 heures

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 07h57 HNE, le 22 janvier 2013.

PÉKIN, Chine – Des ouvriers chinois ulcérés par leurs conditions de travail ont retenu leurs patrons japonais et chinois captifs pendant près de 36 heures, jusqu’à l’intervention des policiers.

Environ un millier d’employés de la compagnie Shanghai Shinmei Electric, à Shanghaï, ont retenu les dix Japonais et huit Chinois à l’intérieur de l’usine de vendredi matin jusque vers 23h50, samedi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Quelque 300 policiers sont intervenus pour mettre fin à la crise. Les gestionnaires n’ont pas été blessés.

Les ouvriers dénonçaient leurs nouvelles conditions de travail, qui prévoient notamment des amendes pour les retardataires et des périodes strictement chronométrées pour se rendre à la salle de bain.

L’usine en question fabrique des pièces électroniques. Les grèves se font de plus en plus fréquentes en Chine, maintenant que des ouvriers munis de téléphones portables et ayant accès à Internet sont mieux informés de leurs droits.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur