Brésil: les autorités peuvent imposer la désintoxication aux drogués

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 22h50 HNE, le 21 janvier 2013.

SAO PAUL, Brésil – Environ 50 responsables brésiliens de la santé et des forces de l’ordre ont recueilli des toxicomanes dépendants au crack à Sao Paulo lundi pour les confiner à se faire soigner s’ils le jugent nécessaire.

La mesure survient alors que plusieurs villes du Brésil font face à une épidémie du crack comparable à celle que les États-Unis ont connu dans les années 1990.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les autorités de Sao Paulo doivent faire une simple examination de l’état de santé des toxicomanes pris dans la rafle de lundi et ensuite obtenir l’approbation d’un juge pour forcer une personne à suivre un traitement.

Des démarches similaires ont déjà eu lieu à Rio de Janeiro, qui tout comme Sao Paulo a vu certaines parties de la ville se transformer en quartiers du crack chaotiques où les toxicomanes se promènent dans les rues et abusent de la drogue jour et nuit.

En début d’après-midi, les responsables de la santé de Sao Paulo n’avaient pas encore indiqué s’ils avaient forcé quiconque à suivre une cure de désintoxication.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur