Birmanie: des bouddhistes attaquent des musulmans avec des briques

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 06h27 HAE, 1er mai 2013.

RANGOON, Myanmar – Une nouvelle flambée de violence sectaire a fait au moins un mort et 10 blessés mardi, en Birmanie.

Des centaines de bouddhistes armés de briques ont attaqué plusieurs petits villages musulmans. La police a arrêté 18 personnes après la destruction de deux mosquées et de 157 maisons et commerces à Okkan et dans trois autres villages reculés.

Okkan se trouve à seulement 95 kilomètres au nord de Rangoon.

Il s’agit des premières violences du genre à éclater depuis que des foules bouddhistes ont saccagé la ville de Meikthila en mars, faisant au moins 43 morts.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Un parlementaire membre du parti au pouvoir a indiqué que le mouvement bouddhiste «969» pourrait être à l’origine des violences. Ce mouvement demande aux bouddhistes de ne faire affaire qu’avec d’autres bouddhistes.

Un témoin a raconté que les policiers locaux ont tenté, en vain, de mettre fin aux violences. Mercredi, quelque 300 policiers avaient été déployés dans la région pour assurer le calme.

Le gouvernement du président Thein Sein peine à mettre fin aux violences sectaires qui ont secoué le centre du pays le mois dernier et l’État occidental de Rakhine il y a un an.

Certains détracteurs du gouvernement lui reprochent son manque de détermination.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur