Armes et stupéfiants à Toronto: des centaines d’accusations

Partagez
Tweetez
Envoyez

à 16h03 HAE, le 14 juin 2013.

TORONTO – La police de Toronto a déposé des centaines d’accusations à la suite d’une importante opération ciblant un gang bien connu, mais une question reste sans réponse: les perquisitions étaient-elles liées à la présumée vidéo dans laquelle le maire Rob Ford semblait fumer du crack?

Vingt-quatre heures après que des centaines d’agents eurent investi des résidences dans la région de Toronto et à Windsor, les autorités ont divulgué vendredi certaines informations à propos de leur enquête de trois ans _ appelée Projet «Traveller» _ qui se concentrait sur les activités présumées des Dixon City Bloods.

L’une des perquisitions effectuées jeudi a visé un immeuble à logements où aurait été conservée la présumée vidéo du maire Ford.

La police n’a pas indiqué si Rob Ford faisait partie de leur enquête, qui se poursuit. Les autorités ont toutefois mentionné que l’un des 28 suspects arrêtés lors de l’opération matinale était accusé de meurtre en lien avec l’assassinat par balles d’Anthony Smith, un Torontois apparaissant dans une photo prise avec le maire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Toronto Star, l’un des deux médias ayant visionné la présumée vidéo, a mentionné que la personne leur ayant montré l’extrait leur avait également offert la photo. Le maire a assuré publiquement qu’il ne consommait pas de crack et que la vidéo n’existait pas.

Au total, 43 personnes ont jusqu’à présent été interpellées, et la police prévoit procéder à d’autres arrestations.

«La vaste majorité des gens de cette communauté sont des personnes bien, travaillantes et décentes… mais la situation criminelle et le potentiel de violence n’ont pas été complètement éradiqués», a déclaré le chef de police adjoint Peter Sloly.

Les autorités ont fait savoir que 300 accusations graves ont été déposées, y compris meurtre, tentative de meurtre et participation à une organisation criminelle. Des dizaines d’armes à feu, de téléphones, de stupéfiants et de documents ont été saisis, en plus d’environ un demi-million de dollars en liquide.

Parmi les endroits ciblés par l’opération policière, où une centaine de policiers lourdement armés ont mené des perquisitions, on remarque celui où aurait été tournée une présumée vidéo Rob Ford fumant du crack.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La chaîne CTV News a rapporté jeudi que selon une «source haut placée», la police enquêtait sur la possible existence de cette vidéo plusieurs semaines avant que son existence ne soit rendue publique par le Toronto Star et le site web américain Gawker.

Selon une copie d’un mandat de perquisition obtenue par la CBC, les policiers étaient à la recherche notamment de téléphones cellulaires, d’ordinateurs portables et d’autres appareils électroniques appartenant aux membres des gangs Dixon City Bloods, Dixon Crew et Dixon Blood City.

Les policiers veulent rassurer les communautés là où ont eu lieu les descentes. Des agents seront sur la rue Dixon notamment dans les jours à venir. Selon Bill Blair, ce quartier est plus sécuritaire maintenant que des arrestations ont eu lieu.

Le maire Ford a assuré jeudi matin qu’il ne savait rien de l’opération policière. «Le chef ne m’a pas parlé (…) Je n’ai pas d’autres informations», a-t-il déclaré. Il a aussi déclaré que la police faisait un excellent travail.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur