Un mois sans alcool: bon pour la santé

alcool

9 février 2017 à 16h32

Depuis quelques années, les défis «un mois sans alcool» gagnent en popularité. Les raisons invoquées par les participants sont multiples: réfléchir à sa consommation, perdre des kilos, avoir plus d’énergie, donner une pause à son foie, mieux dormir, économiser de l’argent, se sentir mieux et soutenir une cause.

Une petite expérience menée en 2013 par le magazine britannique New Scientist a fait couler beaucoup d’encre. Voyant que la littérature scientifique sur les bienfaits potentiels d’un mois sans alcool était inexistante, 14 journalistes se sont soumis à différents tests, dont des échographies et des prises de sang.

Quatre d’entre eux ont continué de boire comme à l’habitude et dix n’ont pas consommé d’alcool pendant cinq semaines.

Le sang et le foie

À la fin du défi, alors que le bilan sanguin de ceux qui avaient continué de boire était similaire, on pouvait observer, chez ceux qui n’avaient pas bu, une baisse moyenne de 16% de leur glucose sanguin et de 5% de leur cholestérol dans le sang. Les échographies de leur foie révélaient aussi une baisse de 15% de graisse hépatique.

Les médecins qui supervisaient cette expérience, dont le Dr Kevin Moore, ont été très étonnés d’observer des résultats aussi importants chez les participants, par ailleurs considérés comme des buveurs «normaux» selon les recommandations officielles.

En 2015, le Dr Moore a reproduit l’expérience avec un échantillon de 102 personnes, obtenant des résultats similaires. Ce qui a fait dire au chercheur, dans une entrevue au New Scientist, que si quelqu’un avait un produit de santé qui arrivait à ces résultats en seulement un mois, il ferait un fric fou!

La recherche portant sur un seul mois d’abstinence est mince, mais les résultats de ces deux études viennent s’ajouter à d’autres conclusions qu’on peut tirer du reste de la littérature médicale.

Perte de poids

Couper dans l’alcool représente un déficit calorique qui peut se traduire en perte de poids… à condition bien sûr de ne pas compenser en buvant des boissons plus caloriques ou en mangeant davantage.

Si on se fie au calculateur de la Fondation Jean-Lapointe, une femme qui s’en tient à 10 verres de vin par semaine aura bu près de 5000 calories à la fin du mois.

Meilleur sommeil

Ceux qui prennent une pause d’un mois auront un sommeil plus réparateur, selon une méta-analyse publiée en 2013.

Même si plusieurs utilisent l’alcool comme un moyen de s’endormir rapidement, il a en effet été clairement démontré que la qualité du sommeil en souffre. L’alcool perturbe les stades 3 et 4 du sommeil, même chez les buveurs légers et modérés.

On a donc une moins bonne récupération physique et mentale quand on a bu.

Modération

Des chercheurs en psychologie de l’Université du Sussex ont suivi 900 participants d’un défi sans alcool après leur expérience. Six mois plus tard, 72% avaient maintenu leur consommation à la baisse et 4% n’avaient pas recommencé à boire.

Les participants disaient aussi avoir développé des mécanismes pour refuser l’alcool dans des occasions sociales ou pour éviter d’en boire quand ils se sentaient préoccupés ou anxieux.

Il est établi depuis longtemps que l’alcool bu en excès est néfaste pour la santé. Et il semble que la consommation modérée pourrait avoir des effets positifs., Alors, si vous faites ce genre de défi et que vous recommencez à boire après un mois, n’oubliez pas la vieille maxime: la modération a bien meilleur goût!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’homme derrière Snopes: bientôt 25 ans de vérification des faits

Légendes urbaines, secrets, canulars, mensonges ou vérité vraie? (Illustration: Aeaechan | Dreamstime.com)
Snopes, l’ancêtre de tous les sites de vérification des faits, n'imaginait pas que ça pouvait devenir payant.
En lire plus...

Trois siècles de naufrages dans le lac Champlain

Le cannonier USS Spitfire a coulé dans le lac Champlain en 1776 après seulement deux mois de service contre les Britanniques. (Photo: Youtube - http://bit.ly/2rvxvvK)
On compte plus de 300 épaves au fond du lac Champlain, à cheval entre le Québec et les États de New York et du...
En lire plus...

22 juin 2017 à 14h36

La nouvelle école secondaire catholique de Scarborough: Père-Philippe-Lamarche

Le chantier de l'école secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche à Scarborough, il y a quelques semaines.
Le père Philippe Lamarche est arrivé à Toronto il y a 130 ans, le 24 juin 1887.
En lire plus...

22 juin 2017 à 11h46

Mandat prolongé pour la commissaire aux langues officielles

Ghislaine Saikaley
Le mandat de Ghislaine Saikaley a été reconduit pour un nouvel intérim jusqu’au 17 octobre prochain ou jusqu’à ce qu’un nouveau commissaire soit nommé.
En lire plus...

21 juin 2017 à 15h37

Interpréter les rêves reste hasardeux

Les rêves fascinent les gens depuis longtemps. (Photo: AndrewCater – Flickr – CC)
Beaucoup de gens croient qu’il est possible de voir l’avenir dans nos rêves.
En lire plus...

Hymne national: des sénateurs veulent bloquer la modification des paroles pour le 150e

Le député Mauril Bélanger l'an dernier.
Les amendements en provenance des banquettes conservatrices s'accumulent au Sénat dans le débat sur le projet de loi de feu Mauril Bélanger.
En lire plus...

Token French à Queen’s Park

150-stories-recits
Seulement deux courts récits franco-ontariens dans le livre du 150e de la lieutenante-gouverneure... et pas un mot sur nos 400 ans.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h17

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger décrochent le Prix Trillium

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger.
Le romancier Jean Boisjoli et l’auteur jeunesse Pierre-Luc Bélanger ont remporté le Prix littéraire Trillium de l’Ontario 2017.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h04

La mère qui exige un médecin blanc: pas un cas isolé

medecin blanc
Le cas d’une mère qui insiste pour que son fils soit vu par un médecin blanc, dans une clinique de Mississauga, serait loin d’être...
En lire plus...

21 juin 2017 à 12h27

Cuisson au barbecue et cancer: évitez de carboniser

Il faut surtout éviter de carboniser la viande. (Photo: Max Pixel)
La cuisson des viandes longtemps à très haute température est associée à l’augmentation de certains cancers.
En lire plus...

21 juin 2017 à 10h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur