Trop d’obstacles à la justice en français, selon une sénatrice albertaine

La sénatrice albertaine Claudette Tardif

27 novembre 2012 à 11h05

«… en ce qui concerne l’accès à la justice en français, un droit aussi fondamental que le droit à l’éducation, je me demande comment il se fait, qu’en dépit de la reconnaissance de nos droits par la Constitution, par la Charte des droits et libertés, par le Code criminel, par la Loi sur les langues officielles et par la jurisprudence, il existe encore trop d’obstacles qui rendent problématique un accès équitable à la justice en français aux membres des communautés francophones en situation minoritaire.»

C’est ce qu’a déclaré la sénatrice Claudette Tardif dans son allocution lors du banquet de l’Association des étudiantes et étudiants en common law de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, le 2 novembre dernier, au Château Laurier, à Ottawa. Ce thème de l’accès à la justice en français est très cher à l’honorable Tardif.

La sénatrice croit que nous avons la capacité de rendre notre système judiciaire accessible et équitable pour tous également.

Mais les défis à relever sont nombreux: «il faudrait s’attaquer au perfectionnement linguistique des intervenants du domaine judiciaire, au développement d’une offre active de services, à l’accroissement du nombre d’avocats de la défense qui s’expriment en français et à la sensibilisation aux droits conférés par l’article 530 du Code criminel. La nomination d’un nombre insuffisant de juges possédant une bonne connaissance du français est un des obstacles majeurs à l’accès à la justice en français.»

La sénatrice n’a pas manqué l’occasion de citer des exemples provenant notamment de la province qu’elle représente au Sénat.

En effet, pourtant en 2012, l’Alberta continue de bafouer les droits linguistiques, même ceux qui sont reconnus par le Parlement du Canada: comme l’illustre bien la transcription de l’audience du procès criminel dans l’affaire R. c. Castonguay, les propos prononcés en français par la juge Anne Brown n’ont pas été rapportés.

Cette situation est d’autant plus incroyable que la décision de la juge n’a été rendue qu’oralement et non pas par écrit. L’accusée a payé pour recevoir la transcription de ce que la juge a décidé en français et de ce que son avocat a plaidé en français, mais leurs propos en français sont absents de la transcription officielle.

Justice Alberta n’a pas offert de rembourser l’accusée pour cette transcription étonnamment considérée fidèle à l’enregistrement sonore de l’audience.

Justice Alberta n’a pas offert de faire préparer une transcription révisée, sans doute parce que le document produit est conforme à ses directives, à savoir que, pour toute langue autre que l’anglais, plutôt que de transcrire ce qui a été prononcé dans cette autre langue (y compris le français!), on inscrit «FOREIGN LANGUAGE SPOKEN» ou «OTHER LANGUAGE SPOKEN».

Texte de l’allocution de la sénatrice Tardif

Transcription dans R. c. Castonguay

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les présidentielles françaises débordent chez nous

Marine Le Pen et Emmanuel Macron.
Les dimanches 23 avril et 7 mai, les Français sont appelés aux urnes pour élire leur future présidente ou leur futur président. C’est un moment démocratique...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h05

Michel Lavigne: la caricature au service des droits et de la justice

Notre chroniqueur Gérard Lévesque sur les genoux du Père Noël: un dessin de Michel Lavigne.
La passion de mon ami Michel Lavigne était d’illustrer l’actualité par des dessins qui suscitaient habituellement un sourire approbateur de la part des personnes...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h04

Les politiciens populistes montent le public contre les journalistes

Daniel Lessard
Le journaliste Daniel Lessard, qui a longtemps couvert la colline parlementaire pour Radio-Canada et qui continue d’y commenter la politique canadienne, exerce «un maudit...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h04

Le français pour l’avenir honore Barbara Hall

John Ralston Saul et Barbara Hall
Lundi 10 avril, l’organisme Le français pour l’avenir a souligné son 20e anniversaire au campus Glendon de l’Université York, lors d’un forum qui a permis à 250...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h03

Inoubliable Louis Riel

Louis Riel COC
La Canadian Opera Company (COC), en coproduction avec le Centre national des arts à Ottawa, revisite un chapitre important et controversé de l’histoire du...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h03

Jérôme Bosch et Marie Chouinard: «J’aurais dû y penser moi-même»

Une scène du Jardin des Délices de Marie Chouinard, inspirée de Bosch. (Photo: Sylvie Ann Par)
Le 500e anniversaire de la mort du peintre néerlandais Hieronymus (Jérôme) Bosch, l’an dernier, a été marqué aux Pays-Bas par de nombreuses activités, dont...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h02

L’électro-franco de DJ Unpier

Dj Unpier
DJ Unpier joue sur la scène ontarienne depuis quelques années et puise son influence à Toronto. Son but: faire danser le monde, en français...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h01

Petit Biscuit a apporté le soleil à Toronto

Mehdi Benjelloun
Mehdi Benjelloun est un jeune artiste qui connaît actuellement un succès mondial. Ce jeune Français et Obélix ont un point commun, ils sont tombés...
En lire plus...

18 avril 2017 à 0h00

Quand les Torontois dansent sur la musique basque

Jokin Irungaray au tambour, Vianney DesPlantes au tuba euphonium et Maider Martineau à l'accordéon. (Photo: Kathryn Durst)
Le folklore des danses traditionnelles européennes, popularisé par Balfolk Toronto, est à l’honneur tous les lundis à La Revolucíon (2848 rue Dundas Ouest) et l’été à...
En lire plus...

17 avril 2017 à 23h59

Montmartre et ses trésors

Guide du Musée de Montmartre, Somogy éditions d'Art, Musée de Montmartre, 2016, 26 x 19 cm, broché avec rabats, 150 illustrations, 168 p. La couverture reproduit l'affiche Lire Le Chat Noir, 1886, de Louis-Jean-Léonce Burret (1866-1915).
Qui, en visite à Paris, n’a pas un jour décidé d’emprunter non loin de la célèbre place Pigalle, plutôt que le funiculaire, l’escalier de...
En lire plus...

17 avril 2017 à 23h58

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur