Tousser pour survivre à une crise cardiaque? Non!

crise-cardiaque-tousser

Une lectrice nous a demandé de vérifier la validité d’une information qui circule sur internet: pour survivre à une crise cardiaque quand on est seul, doit-on tousser de manière répétée et très vigoureusement? Sans aucun doute un conseil à ne pas suivre, répond le Détecteur de rumeurs.

Différentes versions de cette information semblent circuler depuis plusieurs années: chaînes de courriels, présentations PowerPoint, vidéos et publications sur les réseaux sociaux, tant en anglais qu’en français.

Le plus souvent intitulé «Comment survivre à une crise cardiaque quand on est seul», le texte change légèrement d’une version à l’autre, mais l’essentiel reste.

D’abord, on mentionne qu’au moment de la crise cardiaque, le cœur se met à battre de manière anormale et que la personne a seulement 10 secondes avant de s’évanouir.

Ensuite, on affirme qu’une personne victime d’une crise cardiaque alors qu’elle est seule, pourrait se secourir en alternant aux deux secondes une inspiration profonde et une toux très vigoureuse, sans arrêt, jusqu’à ce que l’aide arrive ou que le cœur se remette à battre normalement.

Finalement, on explique que cette «respiration-toux» s’apparente à une réanimation cardiorespiratoire (RCR) en apportant de l’oxygène aux poumons et en massant le cœur.

Les versions que nous avons pu lire sur internet n’étaient pas datées et ne comportaient pas de signature, référence médicale ou lien vers le site d’une organisation de santé connue: le scepticisme est de mise.

Information dangereuse

Il s’agit bel et bien d’une fausse nouvelle. De nombreux organismes, dont la fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada et l’American Heart Association ont réfuté la validité de ce conseil sur leurs sites.

Selon un urgentologue au Centre universitaire de santé McGill à Montréal, le Dr Andreas Krüll, «une crise cardiaque est due à une artère du cœur qui est bloquée. Il faut la débloquer le plus rapidement possible. La première chose à faire est d’appeler immédiatement le 911.»

Dans l’attente d’une ambulance, devrait-on inspirer et tousser vigoureusement en alternance? «Si on a une crise cardiaque, inspirer profondément et tousser vigoureusement ne débloquera certainement pas l’artère. Ça pourrait même empirer la situation, car ça demande des efforts supplémentaires. Il est préférable de rester calme en attendant les services d’urgence», estime le médecin.

Pourquoi cette rumeur?

Il est possible que les personnes à l’origine de ce mythe n’aient pas fait la distinction entre une crise cardiaque, un arrêt cardiaque et une arythmie cardiaque.

Commençons par définir les termes:

La crise cardiaque arrive lorsqu’il y a occlusion (blocage) d’une artère dans le cœur, provoquant la mort des tissus.

L’arrêt cardiaque soudain se caractérise par une perte subite des fonctions cardiaques, de la respiration et de l’inconscience. Il peut être dû à une crise cardiaque ou à une autre cause : suffocation, noyade, électrocution, AVC, surdose de médicaments, accident de la route, etc.

L’arythmie cardiaque est due à un problème électrique dans le cœur. Il bat de façon anormale.

Les personnes qui ont une crise cardiaque peuvent ressentir une douleur vive au centre du thorax. La douleur peut également se présenter à la mâchoire, aux épaules, aux bras (particulièrement au bras gauche) et au dos (entre les omoplates). D’autres symptômes peuvent être ressentis (difficulté à respirer, nausées, étourdissements, palpitations, etc.) et peuvent être exacerbés par un effort physique.

Cependant, certaines personnes peuvent avoir un infarctus sans ressentir de douleur.

Or, dans certains cas, tousser ou souffler peut parfois rétablir le rythme du cœur. «Chez les personnes qui font un type très spécifique d’arythmie, soit l’arythmie supra-ventriculaire, souffler dans une paille ou tousser d’une manière particulière permet parfois de rétablir le rythme cardiaque normal. On leur enseigne cette respiration après leur diagnostic. Mais ce n’est absolument pas un conseil qu’on donne à une personne victime d’une artère bloquée. Je crois que les auteurs ont mélangé les choses», explique le Dr Krüll.

Par ailleurs, l’American Heart Association déplore le fait qu’on surnomme cette technique «respiration ou toux RCR» ou «respiration RCR» dans certaines versions, donnant l’impression qu’elle agit au même titre qu’une réanimation cardiorespiratoire.

Cette dernière technique qui consiste à appuyer fort et rapidement sur la poitrine, et à administrer des insufflations, doit être pratiquée par une tierce personne sur une victime d’un arrêt cardiaque. Aucune organisation qui offre des cours de RCR n’enseigne la «respiration-toux RCR».

La vérité

Les experts s’entendent pour dire que la meilleure information à faire circuler est celle qui décrit les symptômes d’une crise cardiaque afin que tous puissent les connaître et agir rapidement.

Si vous souffrez d’une crise cardiaque et que vous êtes seul:

Composez immédiatement le 911 ou le numéro d’urgence local.

Si vous êtes seul en voiture, arrêtez et appelez à l’aide. Ne tentez pas de vous rendre à l’hôpital par vous-même.

Après avoir appelé le 911, si le répartiteur vous autorise à le faire, alertez des personnes proches (voisins, amis, etc.).

Cessez toute activité. Asseyez-vous ou allongez-vous dans la position la plus confortable possible.

Si vous prenez habituellement de la nitroglycérine, prenez une dose normale.

Si vous ressentez des douleurs thoraciques, mâchez et avalez un comprimé pour adultes de 325 mg d’aspirine.

Et si vous voulez partager un article, partagez plutôt celui-ci!

+Récents

Deux écoles élémentaires catholiques ajoutent le secondaire et des programmes spécialisés

Croquis représentant la nouvelle école élémentaire-secondaire catholique de Peterborough.

Deux écoles élémentaires du Conseil de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), Monseigneur-Jamot à Peterborough et Pape-François à Stouffville, accueilleront dès septembre des cohortes d’élèves de la 7e, 8e et 9e année, et ajouteront progressivement des niveaux jusqu’en 12e, pour devenir des écoles élémentaires-secondaires. C’est actuellement le cas de seulement 2 des 58 écoles du CSDCCS (16 […]


24 mars 2017 à 15h04

Le «Quebec bashing» de Maclean’s: plus grave qu’un pet de cerveau

macleans

Andrew Potter, l’auteur d’un article dans le magazine Maclean’s dénigrant la moralité des Québécois, qui a provoqué un tollé de protestations sur la place publique, jusqu’au bureau du premier ministre Philippe Couillard, s’est rapidement excusé sur Facebook, puis a démissionné cette semaine de sa chaire d’études canadiennes de l’Université McGill… maintenant accusée dans certains milieux […]


24 mars 2017 à 12h56

Décès du journaliste Adrien Cantin

Adrien Cantin

Journaliste, éditorialiste, animateur, grand communicateur, Adrien Cantin s’est éteint le 22 mars à l’âge de 68 ans. Il aura marqué la scène médiatique franco-ontarienne par son approche toujours franche et directe, notamment au journal Le Droit et à l’antenne de TFO. «Souffrant d’un double cancer des poumons et de la gorge, M. Cantin était hospitalisé […]


24 mars 2017 à 10h06

Le 2e budget Morneau: grand parleur…

Le ministre Bill Morneau place le budget fédéral sous le signe de la formation et de l'innovation.

D’abord les chiffres. De nos jours, ils sont presque superflus, voire encombrants, dans les discours annuels du budget comme celui que vient de livrer le ministre fédéral Bill Morneau, «la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne»… En 2017-18, le gouvernement canadien se propose […]


23 mars 2017 à 18h01

Yann Perreau et Mehdi Cayenne en concert samedi soir

Yann Perreau et Mehdi Hamdad.

Drôles et décalés, les chanteurs et musiciens Yann Perreau (Québécois) et Mehdi Cayenne (d’Ottawa), bêtes de scène notoires, clôturent la Semaine de la francophonie torontoise ce samedi 25 mars à 20h à la salle Brigantine de Harbourfront. Yann Perreau propose des textes «surprenants, planants et créatifs», disent les critiques. Entre une atmosphère pop et électro, […]


22 mars 2017 à 14h19

Une tempête de neige qui a exposé un déficit de solidarité chez les Québécois?

Andrew Potter

L’ex-rédacteur en chef du Ottawa Citizen, aujourd’hui à l’Université McGill, s’excuse d’avoir insulté les Québécois dans son analyse de la tempête de neige sur l’autoroute 13. Mais le magazine Maclean’s persiste et signe.

Le Journal de Montréal
22 mars 2017 à 11h27

Notre cerveau préfère les fausses nouvelles

Contrairement à une nouvelle qui a circulé dans les médias sociaux l'an dernier, le pape n'a pas appuyé officiellement la candidature de Donald Trump.

La politique à l’ère des médias sociaux offre l’opportunité d’un cours accéléré en psychologie de la désinformation. Entre les biais de confirmation et les Facebookiens qui partagent un texte sans l’avoir lu, journalistes et communicateurs tentent de s’ajuster. Jusqu’à six personnes sur 10 ne liront que le titre d’un article, rappelle le psychologue Gleb Tsipursky dans […]

Présidence française: débat à cinq

debat France

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélanchon, les cinq principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril, ont débattu à la télévision pendant plus de trois heures le 20 mars.

TF1
21 mars 2017 à 9h05

Des jeunes Franco-Ontariens veulent profiter de l’engouement pour l’humour

Neev, JC Surette, Chloé Thériault, Mickaël Girouard, Ilann Morissette, Brooke Jenicek et Jérémie Larouche.

L’industrie de l’humour est en pleine expansion au pays, et des jeunes francos sont bien placés pour en profiter. «Il a un boum dans l’humour, c’est une bonne période», confirme l’humoriste acadien J-C Surette, qui clôturait samedi soir le Gala des Rendez-vous de la Francophonie animé par un autre humoriste, Neev, à l’auditorium de l’école secondaire Saint-Frère-André […]


21 mars 2017 à 0h34

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti

Gabriel Osson

«J’ai vécu à Haïti quand j’étais jeune. Un enfant, proche de ma famille, était resté chez nous. C’était un Restavèk», se souvient l’écrivain Gabriel Osson. L’écrivain aux multiples talents vient de publier son nouveau livre, Hubert, le Restavèk, une histoire fictive, mais portant si représentative de la réalité pour des milliers d’enfants de l’île. Il s’agit du […]


21 mars 2017 à 0h32
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur