Succès grandissant de la foire d’emplois du CFT

Foire d'emplois bilingues

Foire d'emplois bilingues


6 mars 2017 à 22h08

Il est parfois bien compliqué de trouver un emploi à son arrivée à Toronto lorsque l’on est francophone. Il n’est pas simple non plus de se reconvertir et de changer de carrière après plusieurs années passées dans le même secteur professionnel. C’est pour répondre à ses problématiques bien trop courantes que le Centre francophone a organisé le 28 février, pour la quatrième année consécutive, sa foire d’emplois bilingues.

Auparavant, le CFT jouait à domicile. Cette année, face à l’ampleur que prenait l’événement, il a délocalisé sa foire d’emplois à l’ancien Metro Hall. Près de 300 personnes s’étaient inscrites d’avance pour participer à l’événement et, ce matin-là, il avait déjà 5940 vues sur Facebook.

Cet événement est d’ailleurs un bon moyen pour le Centre francophone de faire connaître son Service Emploi: «C’est une fenêtre sur nos différents services», explique Marine Hascoët, directrice du Service. «Le CFT propose aussi des ateliers de préparation à la recherche d’emploi: comment réaliser un CV ou préparer un entretien d’embauche. On donne toutes les clés aux chercheurs d’emploi afin qu’ils en trouvent un.»

CV s’il vous plaît

Cette foire d’emplois bilingues est à la fois une aubaine pour les chercheurs d’emploi, mais aussi pour les employeurs.

De nombreux secteurs d’activités étaient présents, comme le Groupe médias TFO, représenté par Adel et Laetitia: «On propose un environnement 100% francophone, nous avons donc entièrement notre place ici. Aujourd’hui, nous avons six postes à pouvoir, dans tous les domaines, marketing, production… Mais chaque semaine, nous en proposons de nouveaux, ça tourne beaucoup.»

Parmi les 26 exposants, les chercheurs d’emploi pouvaient aussi déposer leurs CV à la société de tutorat Tutor Bright: «C’est une chance de pouvoir embaucher des tuteurs francophones. Ils comprennent la culture française et peuvent l’inculquer plus facilement à leurs élèves. Ce n’est pas quelque chose que l’on apprend en lisant un livre, la culture, ça se vit», explique Éric, le responsable des ressources humaines.

Dans la foule, Éloïse, une Française présente à Toronto depuis un an et demi, fait le tour des stands et dépose ses CV à tour de bras: « Je travaille actuellement, mais c’est un mi-temps. Aujourd’hui, je souhaite trouver un temps plein gratifiant et qui me permettra de poursuivre mon permis de travail.»

Elle n’est pas la seule à rechercher la perle rare. L’expérience d’Éloïse ressemble à celle d’Olivier et Nicolas, deux frères belges à Toronto depuis six mois. Eux sont serveurs à mi-temps: «Ce n’est pas la première foire d’emploi à laquelle on participe. On s’intéresse au marché torontois. On recherche surtout des opportunités et on veut voir où se trouve la demande.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

La francophonie canadienne a souvent fait bon usage du Sénat

rep-francophoniecanadienne
«Les sénateurs des communautés francophones et acadienne du Canada (CFC) ont souvent mobilisé l’opinion publique sur les questions linguistiques, une tradition qui se poursuit....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h32

La marijuana n’aurait jamais dû être illégale

marijuana-prison
Dans ses récentes communications, le gouvernement libéral de Justin Trudeau a confirmé vouloir «légaliser, réglementer et restreindre» l’accès à la marijuana d’ici l’été 2018....
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h30

Le «porte-parole de la Terre» à la TSF

Yann Arthus-Bertrand a visité le ravin de la TSF, un projet du club de l'environnement animé par Josette Bouchard.
Cette année, la célébration de la Semaine de la Terre a revêtu un éclat particulier et demeurera un événement dans la mémoire collective de...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h28

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur