Rendez-nous nos bourses!

Les étudiants francophones au palier postsecondaire élèvent la voix contre une mesure prise en catimini par le gouvernement libéral au printemps dernier. Le RÉFO, le regroupement des étudiants franco-ontariens, a lancé une pétition pour rétablir les Bourses pour étudier en français en Ontario et espère récolter 5000 signatures avant la rentrée scolaire et parlementaire de 2012-2013, afin de faire pression sur l’Assemblée législative pour qu’elle restaure cette bourse. En ligne depuis mardi, la pétition rassemble déjà plus de 1000 signatures.

Le commissaire aux services en français a déposé son rapport sur les études postsecondaires de langue française en Ontario il y a de cela quelques semaines. Il y développait de nombreux arguments en faveur d’un geste gouvernemental pour favoriser les études en français en Ontario et espérait des gestes d’incitation de la part de nos dirigeants.

Des bourses justifiées

Les libéraux ont choisi de couper dans les bourses attribuées pour étudier en français au profit d’aides plus globales, qui représenteraient une diminution de 30% de la facture sur les frais de scolarité pour les étudiants les moins aisés.

«C’est important d’offrir ce type d’aides aux étudiants à revenus modestes, mais cela ne doit pas se faire au détriment des francophones. C’était le seul incitatif pour étudier en français ici», indique Alain Dupuis, porte-parole du RÉFO.

Les Bourses pour étudier en français en Ontario existaient depuis 30 ans et s’élevaient à hauteur de 1500$, que l’étudiant recevait lors de sa première année.

«Contrairement aux anglophones, les étudiants francophones doivent se déplacer pour étudier en français en Ontario. Les études sont regroupées vers Sudbury et Ottawa. Les bourses avaient été créées pour combler ce déficit.»

Les francophones se mobilisent

L’engouement pour la pétition lancée mardi 10 juillet dernier représente une avancée certaine pour la cause du rétablissement des bourses, sachant que de son côté, le commissaire aux services en français a annoncé qu’il lançait une enquête à ce propos.

De son côté, Alain Dupuis précise que: «Pour nos membres, cette bourse était un incitatif clair de choisir un programme universitaire ou collégial de langue française. Depuis la création du RÉFO en 2008, les étudiants et étudiantes demandent que le gouvernement tienne compte des obstacles supplémentaires auxquels font face les francophones pour étudier dans leur langue. Bien que la Bourse pour étudier en français n’était pas suffisante, elle permettait au moins d’amoindrir le choc pour les milliers d’étudiants qui doivent se déplacer annuellement vers les régions de Sudbury, Ottawa et Toronto pour poursuivre leurs études en français. Le RÉFO craint que l’abolition de cette bourse puisse mener des étudiants ou étudiantes francophones de régions éloignées à poursuivre leurs études en anglais au lieu d’en français, ce qui aurait des impacts néfastes sur la vitalité de la communauté franco-ontarienne.»

Sur le site de la pétition, plusieurs personnes affirment avoir bénéficié de cette bourse et espèrent que d’autres francophones pourront en faire de même.

«J’ai reçu cette bourse. Je souhaite que mon frère et ma soeur qui sont plus jeunes puissent la recevoir aussi. Je souhaite qu’ils puissent étudier en français aussi!», dit Gabrielle Marcotte.

«Il est important que nos jeunes Franco-Ontariens puissent étudier en français. Cette bourse aide à le faire. Plusieurs de mes neveux et nièces ont pu en profiter», indique Suzanne M. Giroux.

www.refo.ca

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

À Toronto, on se rafraîchit la tête tranquille

Lorsque j’ai entrepris il y a plus de vingt ans d’explorer les plages de Toronto avec mon bambin, j’ai rapidement remarqué que les nouveaux arrivants (dont je faisais en quelque sorte partie en tant que Québécoise) étaient ceux qui profitaient le plus du lac Ontario. Pourtant, on trouvait déjà sur les plages de Toronto des […]


19 juillet 2016 à 9h31

Un double diplôme Toronto-Lyon en commerce

Un nouveau partenariat entre le campus bilingue Glendon de l’Université York et l’école de commerce EMLYON Business School en France donnera aux étudiants l’opportunité de combiner une formation en arts libéraux avec des études de commerce, d’obtenir deux diplômes universitaires et de bénéficier de stages en France, au Canada ou dans d’autres pays dont le […]


15 juillet 2016 à 10h56

Les Français découvrent Étienne Brûlé

Les dignitaires français de passage en Ontario lors des célébrations du 400e anniversaire de la visite de Samuel de Champlain chez les Hurons de la Baie Georgienne en 1615 l’ont tous fait remarquer: le fondateur de la Nouvelle-France est pratiquement inconnu en France, tout comme son guide et interprète, le coureur des bois Étienne Brûlé. […]


12 juillet 2016 à 3h15

L’Ontario dans l’Organisation internationale de la francophonie?

Radio-Canada
22 juillet 2016 à 4h57

Une bibliothèque de glace

La France veut lancer le premier projet de sauvegarde du patrimoine glaciaire mondial, selon une annonce faite par le Centre national de la recherche scientifique, l’Institut de recherche pour le développement et l’université Grenoble Alpes le 20 juillet. «Dans les prochains siècles, ce patrimoine aura une valeur inestimable», affirme Jean Jouzel, climatologue et vice-président du […]

Bonne soirée pour les femmes et les LGBT à la convention républicaine

Après une semaine de cafouillages, la dernière soirée de la convention républicaine, à Cleveland, jeudi, a remonté le moral des femmes, des gais et… des policiers. Le cofondateur de PayPal, Peter Thiel, a été applaudi quand il s’est dit «fier d’être gai» et qu’il fallait laisser de côté les «fausses guerres culturelles» pour s’occuper de […]


22 juillet 2016 à 11h46

Daniel Giroux président du Collège Boréal

C’est Daniel Giroux qui succédera le 1er octobre à Pierre Riopel à la présidence du Collège Boréal. Le conseil d’administration de l’institution en a fait l’annonce vendredi. Daniel Giroux, qui est vice-président des Entreprises Boréal et qui a été vice-président à l’Enseignement et doyen de l’École des métiers et des technologies, deviendra ainsi le 5e […]


22 juillet 2016 à 10h45

Des ratés dans le système des trains GO

Radio-Canada
22 juillet 2016 à 9h29

2e édition de l’Astrolabe déchaîné: à vos projets!

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario lance la deuxième édition de l’Astrolabe déchaîné, son concours visant à favoriser le développement d’initiatives locales et communautaires en Ontario français. L’Astrolabe déchaîné s’adresse aux associations, entreprises et individus membres de l’AFO qui recherchent un appui financier pour un projet de développement économique communautaire. Le gagnant recevra un prix […]


21 juillet 2016 à 3h53

Quatre propositions pour la place du musée de la céramique

Le musée de céramique Gardiner a dévoilé cette semaine les quatre finalistes de son concours du 150e anniversaire du Canada. L’été prochain, l’une des quatre sculptures ornera la place du musée, avenue University au sud de Bloor. C’est toutefois déjà en septembre qu’on saura laquelle. Les oeuvres de Shary Boyle, Christopher Reid Flock et Sin-Ying […]


21 juillet 2016 à 3h21

Le soya contre les intoxications alimentaires

Le soya permettrait de combattre les intoxications alimentaires, selon une recherche récente. En effet, des chercheurs de l’Université de Guelph utilisent des extraits de soya – les isoflavones et les peptides – afin de prévenir la croissance de pathogènes microbiens responsables de maladies d’origine alimentaire. Extraire les agents naturels du soya pourrait profiter à l’industrie […]


21 juillet 2016 à 12h56

Stef Paquette au Jardin botanique de Toronto

Le jeudi 11 août à 19h, la tournée estivale du chansonnier franco-ontarien Stef Paquette le mènera au Jardin botanique de Toronto dans le parc Edwards Gardens. Pendant dix jeudis, cet été, le Jardin propose des concerts gratuits, à l’extérieur près de la grange historique, quand il fait beau, ou à l’intérieur en cas de pluie. […]


21 juillet 2016 à 12h20

Les Américains sont mûrs pour le multipartisme

La popularité inattendue du socialiste Bernie Sanders, qui a bien failli devancer Hillary Clinton dans la course à l’investiture présidentielle du Parti démocrate, et celle de l’iconoclaste Donald Trump, qui a réussi à battre les Bush, Kasich, Cruz et autres Fiorina du Parti républicain, marquent peut-être la fin du bipartisme aux États-Unis. Les Républicains, d’abord, […]


20 juillet 2016 à 5h21
See all articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur