Rendez-nous nos bourses!

Les étudiants francophones au palier postsecondaire élèvent la voix contre une mesure prise en catimini par le gouvernement libéral au printemps dernier. Le RÉFO, le regroupement des étudiants franco-ontariens, a lancé une pétition pour rétablir les Bourses pour étudier en français en Ontario et espère récolter 5000 signatures avant la rentrée scolaire et parlementaire de 2012-2013, afin de faire pression sur l’Assemblée législative pour qu’elle restaure cette bourse. En ligne depuis mardi, la pétition rassemble déjà plus de 1000 signatures.

Le commissaire aux services en français a déposé son rapport sur les études postsecondaires de langue française en Ontario il y a de cela quelques semaines. Il y développait de nombreux arguments en faveur d’un geste gouvernemental pour favoriser les études en français en Ontario et espérait des gestes d’incitation de la part de nos dirigeants.

Des bourses justifiées

Les libéraux ont choisi de couper dans les bourses attribuées pour étudier en français au profit d’aides plus globales, qui représenteraient une diminution de 30% de la facture sur les frais de scolarité pour les étudiants les moins aisés.

«C’est important d’offrir ce type d’aides aux étudiants à revenus modestes, mais cela ne doit pas se faire au détriment des francophones. C’était le seul incitatif pour étudier en français ici», indique Alain Dupuis, porte-parole du RÉFO.

Les Bourses pour étudier en français en Ontario existaient depuis 30 ans et s’élevaient à hauteur de 1500$, que l’étudiant recevait lors de sa première année.

«Contrairement aux anglophones, les étudiants francophones doivent se déplacer pour étudier en français en Ontario. Les études sont regroupées vers Sudbury et Ottawa. Les bourses avaient été créées pour combler ce déficit.»

Les francophones se mobilisent

L’engouement pour la pétition lancée mardi 10 juillet dernier représente une avancée certaine pour la cause du rétablissement des bourses, sachant que de son côté, le commissaire aux services en français a annoncé qu’il lançait une enquête à ce propos.

De son côté, Alain Dupuis précise que: «Pour nos membres, cette bourse était un incitatif clair de choisir un programme universitaire ou collégial de langue française. Depuis la création du RÉFO en 2008, les étudiants et étudiantes demandent que le gouvernement tienne compte des obstacles supplémentaires auxquels font face les francophones pour étudier dans leur langue. Bien que la Bourse pour étudier en français n’était pas suffisante, elle permettait au moins d’amoindrir le choc pour les milliers d’étudiants qui doivent se déplacer annuellement vers les régions de Sudbury, Ottawa et Toronto pour poursuivre leurs études en français. Le RÉFO craint que l’abolition de cette bourse puisse mener des étudiants ou étudiantes francophones de régions éloignées à poursuivre leurs études en anglais au lieu d’en français, ce qui aurait des impacts néfastes sur la vitalité de la communauté franco-ontarienne.»

Sur le site de la pétition, plusieurs personnes affirment avoir bénéficié de cette bourse et espèrent que d’autres francophones pourront en faire de même.

«J’ai reçu cette bourse. Je souhaite que mon frère et ma soeur qui sont plus jeunes puissent la recevoir aussi. Je souhaite qu’ils puissent étudier en français aussi!», dit Gabrielle Marcotte.

«Il est important que nos jeunes Franco-Ontariens puissent étudier en français. Cette bourse aide à le faire. Plusieurs de mes neveux et nièces ont pu en profiter», indique Suzanne M. Giroux.

www.refo.ca

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Combo «Agri-Culture» autour de St. Catharines

Ruelle de grafittis et murales devant le FirstOntario Performing Arts Centre à St. Catharines. (Photo: Nathalie Prézeau)

Le seul spectacle en français que l’imitateur André-Philippe Gagnon fera cet automne lors de sa tournée ontarienne sera celui de St. Catharines le 20 octobre. On pourrait s’étonner qu’une ville de 130 000 habitants, dont environ 4 000 francophones, ait pris une telle initiative, mais le magnifique centre des arts FirstOntario Performing Arts Centre, géré […]


26 septembre 2016 à 23h32

Tintamarre de 1000 jeunes à Toronto pour le Jour des Franco-Ontariens

Les élèves de nos deux conseils scolaires se sont rassemblée en face de l'hôtel de ville de Toronto pour la levée du drapeau franco-ontarien.

Plus d’un millier d’élèves des écoles françaises laïques et catholiques de Toronto ont bravé la pluie pour se rassembler au centre-ville, vendredi midi, pour fêter le Jour des Franco-Ontariens (officiellement ce dimanche 25) et chanter Mon beau drapeau pendant qu’était hissé le drapeau vert et blanc au mat de l’hôtel de ville. À 10h, plusieurs […]


23 septembre 2016 à 21h34

Université franco-ontarienne: Dyane Adam présidera un Conseil de planification

Dyane Adam

L’ancienne commissaire aux langues officielles du Canada, Dyane Adam, ex-principale du campus Glendon de l’Université York, présidera un nouveau «Conseil de planification pour une université de langue française». Ce n’est pas encore la gouvernance d’une future université franco-ontarienne, réclamée par le mouvement associatif et le projet de loi privé de la députée néo-démocrate France Gélinas, […]


22 septembre 2016 à 16h46

Pas de nouveaux projets d’énergie renouvelable

eoliennes

Dans le but de réduire la facture d’électricité des Ontariens – un enjeu électoral de plus en plus sensible – le gouvernement provincial suspend la deuxième ronde de son processus d’approvisionnement pour les grands projets d’énergie renouvelable, mettant fin à l’achat de plus de 1000 mégawatts  d’énergie solaire, éolienne, hydroélectrique, de bioénergie et d’énergie produite […]


27 septembre 2016 à 17h44

La Cour suprême de Colombie-Britannique reconnaît des besoins spéciaux aux écoles francophones

cb

La Cour suprême de Colombie-Britannique accédé partiellement à la requête du milieu scolaire francophone. Le gouvernement devra financer du transport additionnel mais pas nécessairement la construction de nouvelles écoles.

TFO #ONfr
27 septembre 2016 à 16h41

Une majorité de résidents pour une ville d’Ottawa bilingue

OttawaBilingue

72% des résidents d’Ottawa appuieraient le bilinguisme officiel de la Ville si la démarche n’impose pas de coûts additionnels et ne cause pas de pertes d’emploi, selon un récent sondage publié ce mardi par le regroupement #OttawaBilingue. Une bonne majorité d’entre eux (68%) croient aussi que le bilinguisme officiel de la Ville aurait un impact […]


27 septembre 2016 à 11h58

Débat Trump-Clinton non concluant

Donald Trump, Hillary Clinton.

On n’a pas eu à éponger de sang sur la scène de l’université Hofstra (New York) après le premier débat télévisé Trump-Clinton lundi soir, les deux candidats présidentiels américains paraissant retenir leurs coups. Hillary Clinton et Donald Trump ont esquivé relativement facilement les allusions/allégations/accusations les plus dangereuses et sont même restés plutôt polis l’un envers l’autre. […]


27 septembre 2016 à 2h11

Une première croisière «French Touch» réussie

Embarquement sur le Empress of Canada.

La croisière French Touch du jeudi 22 septembre a rassemblé une centaine de personnes sur le bateau à trois ponts Empress of Canada. Cette première activité de Clink Toronto, l’entreprise d’Adra Berezintsev, a permis à ces curieux de manger, danser, réseauter et découvrir des jeunes professionnels franco-torontois et leurs projets. «Je veux promouvoir des entreprises […]


26 septembre 2016 à 23h22

Stefie Shock commence avec Gainsbourg et finit avec… Stefie Shock

Stefie Shock et Fanny Bloom sur la scène du théâtre Randolph le 24 septembre. (Photo: André Pilon)

Le concert des 12 belles dans la peau de Stefie Shock, un hommage à Serge Gainsbourg et à ses amours, a charmé le public du festival Francophonie en fête au théâtre Randolph, samedi soir. Le musicien et chanteur québécois, accompagné des chanteuses Fanny Bloom, Gaëlle et (en remplacement de Pascale Bussière) Émilie, avec des musiciens […]


26 septembre 2016 à 23h21

Michel Rivard, maître de la scène et de la foule

Michel Rivard sur la scène du théâtre Randolph le 23 septembre. (Photo: Nathalie Prézeau)

C’est à la veille de son 65e anniversaire de naissance (!) que Michel Rivard, superbement accompagné de deux musiciens, est monté sur la scène du théâtre Randolph du festival Francophonie en fête vendredi soir. Ça ne rajeunissait personne dans la salle, bien qu’on pouvait être encouragé de constater que l’ex-Beau dommage affiche toujours une forme […]


26 septembre 2016 à 23h19

«Je vais amener mon accent franco-ontarien partout»

Céleste Lévis au théâtre Spadina de l'AFT pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Bianka Giuristante)

 Bianka Giuristante est étudiante en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité. Dans le cadre du festival Francophonie en fête de Toronto, la Franco-Ontarienne Céleste Lévis montait sur la scène du théâtre Spadina de l’Alliance française, jeudi soir. Accompagnée de son guitariste et d’un homme à tout faire, cette dernière proposait une soirée intime […]


26 septembre 2016 à 23h18

Michel Bénac: franco-unique!

Michel Bénac au 918 Bathurst pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Thomson Birara)

 Thomson Birara est étudiant en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité. Pourquoi y a-t-il si peu de Franco-Ontariens dans l’univers musical canadien? Selon Michel Bénac, chanteur du groupe Swing, c’est une question d’acceptation de soi et d’appui de la communauté. Le festival Francophonie en fête accueillait Michel Bénac, mercredi dernier, au 918 Bathurst, […]


26 septembre 2016 à 23h18
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur