Relation de Boisvenu avec son adjointe: comédie digne de Molière au Sénat

Le sénateur conservateur Pierre-Hugues Boisvenu. (Photo: Adrian Wyld, PC)

à 17h41 HNE, le 6 mars 2013.

OTTAWA – Dans une comédie d’erreurs digne d’un Molière, le gouvernement conservateur a passé la journée de mercredi à tenter de balayer l’affaire Boisvenu sous le tapis, posant quelques gestes en cours de route qui confirment qu’il y a bien eu faute.

Deux sénateurs conservateurs ont annoncé que l’adjointe de leur collègue Pierre-Hugues Boisvenu ne travaillait plus à son bureau. Un troisième a assuré que c’est plutôt le lien amoureux qui était brisé et non pas le lien d’emploi. Pendant ce temps, le bureau de la leader du gouvernement au Sénat, responsable de régler cette affaire, restait officiellement silencieux.

Le tout, en fin de journée, demeurait confus. Une seule chose étant sûre: la relation entre le sénateur Boisvenu et Isabelle Lapointe contrevenait suffisamment aux règlements pour que le gouvernement y cherche une solution.

Samedi, La Presse a révélé que le sénateur entretenait une relation amoureuse avec son adjointe. Or, une des règles du Sénat interdit de faire travailler un conjoint.

«Les sénateurs ne peuvent pas embaucher parmi leur personnel un membre de la famille ou un membre du ménage», peut-on lire dans un guide sénatorial. Le guide définit comme membre du ménage «quiconque habite effectivement ou habituellement dans la résidence du sénateur».

Si Mme Lapointe et M. Boisvenu ont été vus ensemble depuis environ un an à l’épicerie et en voiture, et s’ils ont également effectué des voyages ensemble, on ne sait rien de plus sur leurs arrangements de vie.

Mais mercredi après-midi, le sénateur Jacques Demers racontait aux journalistes que le sénateur Boisvenu, le matin même, avait admis à ses collègues la relation.

«Les gens comprennent les situations difficiles et (…) les passages où, un peu plus, la personne est entre deux, entre deux résidences, entre deux couples», offrait comme excuse le sénateur Claude Carignan à la porte de la salle de réunion du caucus conservateur.

Pour ce qui est de la relation entre M. Boisvenu et son adjointe, «c’est terminé à ce que j’en sais», a lancé le sénateur Carignan avant de s’engouffrer dans la salle dont l’accès est réservé aux élus et sénateurs conservateurs.

Impossible de savoir alors si c’est la relation amoureuse ou la relation de travail qui était terminée.

Au bureau du sénateur Boisvenu, mercredi après-midi, c’était encore la voix de Mme Lapointe qu’on entendait sur le répondeur. Mais ni le sénateur ni son adjointe ne retournent les appels des journalistes.

«Je sais que Mme Lapointe ne travaille plus à son bureau», a assuré un autre sénateur conservateur, Jean-Guy Dagenais, quelques heures après le commentaire de son collègue Carignan.

Celui qui partage toutes les tribunes du gouvernement avec le sénateur Boisvenu quand il s’agit de parler de loi et d’ordre reprenait aussi avec vigueur la défense de son collègue.

«Je ne pense pas que ça lui enlève aucune crédibilité parce que cette personne-là défend les victimes d’actes criminels et je ne considère pas que c’est un acte criminel d’engager quelqu’un qui peut être proche de nous», a insisté M. Dagenais.

Mais pendant que lui et le sénateur Demers annonçaient que Mme Lapointe était partie travailler ailleurs au Sénat, le sénateur Carignan, lui, se lançait sur Twitter pour les contredire.

«C’est la relation amoureuse qui est terminée…pas le lien d’emploi», a-t-il écrit en milieu d’après-midi.

Une heure plus tard, le sénateur Dagenais se sauvait des journalistes. «Je ne fais plus de commentaires», a-t-il lancé en arrivant à une réunion de comité sénatorial où son collègue Boisvenu brillait par son absence.

La seule déclaration officielle de la leader du gouvernement au Sénat, Marjory LeBreton, remonte à un courriel distribué tard mardi soir.

«Nous sommes engagés à nous assurer que les dépenses sont appropriées, que les règles sont appropriées et que ceci est rapporté au public», peut-on lire dans le courriel.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Retour du Salon virtuel de l’emploi du RDÉE

salon virtuel de lemploi

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) et ses organismes membres organisent une 2e édition du Salon virtuel de l’emploi les mercredi 22 et jeudi 23 février, de 9h à 21h. L’an dernier, plus de 13 000 visiteurs avaient examiné, en ligne, une bonne centaine de postes francophones ou bilingues affichés par une […]


16 février 2017 à 14h39

Hydro-Québec veut exporter son électricité et même s’implanter à l’étranger

Éric Martel, pdg d'Hydro-Québec, à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février.

En plus de développer ses exportations d’électricité dans les provinces canadiennes et les états américains voisins, Hydro-Québec veut commercialiser ses innovations, comme une nouvelle batterie permettant de conserver l’énergie solaire ou éolienne, et veut acquérir des actifs à l’étranger, comme dernièrement le Réseau de l’intelligence électrique en France. C’est la stratégie de la société d’État québécoise, qu’a […]


16 février 2017 à 11h01

6000 $ à PoM pour des vidéos encourageant les jeunes à s’occuper de leur santé… en français

Gilles Marchildon (DG de Reflet Salvéo), Olga Lambert (co-DG de PoM), Fatoumata Keita (présidente de PoM),  Georgette Amihere (co-DG de PoM), Nicholas Ng (membre du CA de Reflet Salvéo et membre du Jury).

C’est PoM – Un Monde de Cultures qui a remporté le concours de projets Ma communauté s’engage! et sa bourse de 6000 $ accordée par Reflet Salvéo, qui lui offrira son appui technique. L’annonce a été faite le 15 février dans les bureaux de Reflet Salvéo, au cours d’une cérémonie informelle diffusée en direct sur […]


15 février 2017 à 19h46

Des lumières en mémoire des disparus de la tuerie de Québec

Veillée au Collège Français

Un peu plus d’une semaine après l’attentat perpétré au Centre culturel islamique de Québec le dimanche 29 janvier, des élèves, des enseignants et des gens de la communauté francophone de Toronto sont venus rendre hommage aux disparus de la tuerie au Collège français mardi soir dernier. Un moment simple et beau illuminé par les chandelles que chacun tentait de […]


13 février 2017 à 20h32

Geste solidaire des élèves de l’école Gabrielle-Roy

Des élèves et du personnel de Gabrielle-Roy en visite à la mosquée. (Photo: Émeline Bertel)

C’est une sortie scolaire pas comme les autres pour 25 élèves de 5e et 6e année de l’école Gabrielle-Roy, au centre-ville de Toronto. Mardi dernier, 7 février, ils se sont rendus à la mosquée Masjid Omar Bin Khatab, sur la rue Parliament, pour offrir à la communauté musulmane des fleurs et des lettres de soutien suite […]


13 février 2017 à 20h30

Des pigeons affamés envahissent le TFT

Une scène de #PigeonsAffamés, du Théâtre du Trillium. (Photo: Marianne Duval)

C’est seulement pour quelques représentations, du 23 au 26 février, que la nouvelle création théâtrale de Anne-Marie White, #PigeonsAffamés, prend ses quartiers au Théâtre français de Toronto. Entre texte, musique et danse, l’oeuvre se veut une expérience à la fois puissante, nostalgique et moderne, sublimée par la mise en scène de l’auteure et par les chorégraphies signées […]


13 février 2017 à 20h28

Incapable de mourir dignement au Canada

Paul-François Sylvestre, Ma jumelle m’a quitté dans la dignité, récit, Toronto, Éditions du GREF, coll. Athéna no 13, 2017, 128 pages, 30 illustrations, 20 $.

Depuis la légalisation de l’aide médicale à mourir en juin 2016, il y aurait en moyenne cinq cas par semaine juste en Ontario. La loi fédérale ne garantit cependant pas une pleine éligibilité à ce processus. Notre collaborateur Paul-François Sylvestre raconte comment sa sœur a dû se rendre en Suisse pour mourir dignement. L’auteur de Ma […]


13 février 2017 à 20h26

FrancoFoot se rend jusqu’en finale de la Ontario Indoor Cup

À g,: l'entraîneur Zili et le président de FrancoFoot Jean-Pierre Boué, avec ses joueurs et ceux du club de Cherry Beach.

L’équipe torontoise de soccer FrancoFoot, associée au club de Cherry Beach, a perdu 3-0 en finale de la Ontario Indoor Cup pour les moins de 18 ans, dimanche, contre North Scarborough. La veille, l’équipe de Jean-Pierre Boué (président) et de l’entraîneur Zili avait défait King City en demi-finale dans un match enlevant. (Vidéo ci-dessous: des arrêts […]


13 février 2017 à 20h24

Vancouver: trois incontournables et une découverte

Le Centre des Sciences de Vancouver vu du village olympique.

Vancouver émerveille l’amoureux de la nature ou le plus citadin en vous avec son paysage haut en couleur et ses quartiers riches en culture. La cité portuaire du Pacifique offre en plus une panoplie d’activités pour tous les goûts et tous les budgets. Derrière Toronto et Montréal, la métropole de la Colombie-Britannique arrive en huitième […]


13 février 2017 à 20h22

Tempeh: l’ingrédient indonésien qui se refait une santé en Ontario

L’équipe d’Henry’s Tempeh: Jason Jurchuk, Phil Diceanu, Paul Sauder.

Une entreprise alimentaire ontarienne est en pleine expansion afin de répondre à la demande croissante de tempeh, un aliment populaire de la cuisine santé qui est facile à digérer et fait à base de soya. L’entreprise Henry’s Tempeh vient tout juste d’emménager dans de nouvelles installations à Kitchener et accroît ses capacités de transformation afin de […]


13 février 2017 à 20h20
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur