Qu’est-ce que la liberté religieuse a de si spéciale?

Comme promis à ceux que ça intéresse, lors de la dernière campagne électorale, le premier ministre Stephen Harper a annoncé la semaine dernière la création, à l’intérieur du ministère des Affaires extérieures, d’un «Bureau de la liberté de religion».

Cette agence, dotée d’un budget annuel de 5 millions $ et dirigée par un jeune, dynamique et obscur universitaire, Andrew Bennett, promu au rang d’ambassadeur, surveillera et critiquera les pays où les minorités religieuses ont la vie dure, soit parce qu’elles représentent un contre-pouvoir à un régime totalitaire, soit plus simplement en raison de l’intolérance de la majorité qui adhère à une religion rivale…

Ces pays sont nombreux, car toutes les religions sont rivales. Musulmans vs animistes vs chrétiens en Afrique. Hindous vs sikhs vs musulmans dans le sous-continent indien. Catholiques vs protestants vs juifs en Europe. Chiites vs sunnites vs alaouites vs druzes vs ahmadis vs juifs vs chrétiens dans le monde arabe… Quand aux mennonites, mormons, témoins de Jéhovah, falun gong et autres wiccans, scientologues ou naturistes, ils ont aussi leurs histoires de persécution à raconter.

Loin de promouvoir les valeurs canadiennes dans le monde, cette initiative, aux objectifs purement électoralistes, permet aux chicanes étrangères d’infecter le débat politique canadien. Il y a bien sûr quelques chrétiens bien de chez nous qui s’inquiètent de ce que leur église ne puisse pas évangéliser les sauvages n’importe où et n’importe comment, mais il y a surtout des immigrants entretenant telle ou telle allégeance religieuse qui voient là une occasion de régler des comptes avec des éléments de la société qu’ils ont fuie.

Ces gens-là apprécient le geste du gouvernement et auront l’occasion de l’en remercier aux prochaines élections. C’est du moins le calcul que font les Conservateurs. Ça pousse les mêmes boutons psychologiques que l’actualisation et la promotion de nos liens historiques avec la monarchie britannique, une autre lubie de Stephen Harper.

Les vrais démocrates qui souhaiteraient un débat politique purement rationnel seront déçus, mais Dieu sait (sans jeu de mots ici) que Libéraux et Néo-Démocrates cherchent eux aussi à toucher d’autres fibres émotives chez certains électeurs.

Soulignons que les gouvernements qui persécutent des minorités religieuses ou qui sont complices ignoreront superbement les remontrances canadiennes, comme ils ignorent celles de l’agence semblable créée aux États-Unis il y a 14 ans, sous Bill Clinton, et dont on n’entend jamais parler, Dieu merci (toujours sans jeu de mots).

Nous sommes tous pour la vertu et pour la liberté religieuse, comme pour la liberté d’expression, de mouvement et d’association en général. La Charte canadienne des droits et libertés est assez explicite et devrait suffire pour éclairer les interventions canadiennes à l’étranger. Nous condamnons la violation de tous les droits fondamentaux, pas seulement celle des libertés religieuses.

Or, selon Stephen Harper, «la liberté de pratiquer sa religion selon sa propre conscience détermine notre personnalité et constitue donc le fondement de toutes nos libertés».

C’est vrai dans les sociétés primitives, pas dans les sociétés modernes.

La religion étant une invention de la conscience – pour ne pas dire le produit d’une imagination fertile ou d’un esprit désemparé face aux mystères de l’univers – ce serait plutôt la liberté de s’informer et de penser (la liberté d’opinion) qui serait le fondement de toutes nos libertés, et même avant cela le droit à la vie et à la sécurité de la personne. On peut difficilement s’exprimer (la liberté d’expression) ou aller où bon nous semble (la liberté de mouvement) ou rencontrer qui on veut (la liberté d’association) sans y avoir préalablement réfléchi (la liberté d’opinion).

Dans le monde moderne, les différences religieuses ne sont pas plus importantes que les goûts musicaux, les modes vestimentaires ou les affiliations politiques, et elles sont soumises aux mêmes règles de respect de la vie privée et des libertés de tout un chacun.

Oui, chez les peuples primitifs, la religion – l’idée que l’individu n’est qu’un pantin à la merci de forces surnaturelles – tend à dominer tous les aspects de la vie en société. Mais, justement, on croyait jusqu’à maintenant que la modernité était l’une de ces valeurs canadiennes qui attirent les immigrants et qui sont dignes d’être promues à l’étranger.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Retour du Salon virtuel de l’emploi du RDÉE

salon virtuel de lemploi

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) et ses organismes membres organisent une 2e édition du Salon virtuel de l’emploi les mercredi 22 et jeudi 23 février, de 9h à 21h. L’an dernier, plus de 13 000 visiteurs avaient examiné, en ligne, une bonne centaine de postes francophones ou bilingues affichés par une […]


16 février 2017 à 14h39

Hydro-Québec veut exporter son électricité et même s’implanter à l’étranger

Éric Martel, pdg d'Hydro-Québec, à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février.

En plus de développer ses exportations d’électricité dans les provinces canadiennes et les états américains voisins, Hydro-Québec veut commercialiser ses innovations, comme une nouvelle batterie permettant de conserver l’énergie solaire ou éolienne, et veut acquérir des actifs à l’étranger, comme dernièrement le Réseau de l’intelligence électrique en France. C’est la stratégie de la société d’État québécoise, qu’a […]


16 février 2017 à 11h01

6000 $ à PoM pour des vidéos encourageant les jeunes à s’occuper de leur santé… en français

Gilles Marchildon (DG de Reflet Salvéo), Olga Lambert (co-DG de PoM), Fatoumata Keita (présidente de PoM),  Georgette Amihere (co-DG de PoM), Nicholas Ng (membre du CA de Reflet Salvéo et membre du Jury).

C’est PoM – Un Monde de Cultures qui a remporté le concours de projets Ma communauté s’engage! et sa bourse de 6000 $ accordée par Reflet Salvéo, qui lui offrira son appui technique. L’annonce a été faite le 15 février dans les bureaux de Reflet Salvéo, au cours d’une cérémonie informelle diffusée en direct sur […]


15 février 2017 à 19h46

Des lumières en mémoire des disparus de la tuerie de Québec

Veillée au Collège Français

Un peu plus d’une semaine après l’attentat perpétré au Centre culturel islamique de Québec le dimanche 29 janvier, des élèves, des enseignants et des gens de la communauté francophone de Toronto sont venus rendre hommage aux disparus de la tuerie au Collège français mardi soir dernier. Un moment simple et beau illuminé par les chandelles que chacun tentait de […]


13 février 2017 à 20h32

Geste solidaire des élèves de l’école Gabrielle-Roy

Des élèves et du personnel de Gabrielle-Roy en visite à la mosquée. (Photo: Émeline Bertel)

C’est une sortie scolaire pas comme les autres pour 25 élèves de 5e et 6e année de l’école Gabrielle-Roy, au centre-ville de Toronto. Mardi dernier, 7 février, ils se sont rendus à la mosquée Masjid Omar Bin Khatab, sur la rue Parliament, pour offrir à la communauté musulmane des fleurs et des lettres de soutien suite […]


13 février 2017 à 20h30

Des pigeons affamés envahissent le TFT

Une scène de #PigeonsAffamés, du Théâtre du Trillium. (Photo: Marianne Duval)

C’est seulement pour quelques représentations, du 23 au 26 février, que la nouvelle création théâtrale de Anne-Marie White, #PigeonsAffamés, prend ses quartiers au Théâtre français de Toronto. Entre texte, musique et danse, l’oeuvre se veut une expérience à la fois puissante, nostalgique et moderne, sublimée par la mise en scène de l’auteure et par les chorégraphies signées […]


13 février 2017 à 20h28

Incapable de mourir dignement au Canada

Paul-François Sylvestre, Ma jumelle m’a quitté dans la dignité, récit, Toronto, Éditions du GREF, coll. Athéna no 13, 2017, 128 pages, 30 illustrations, 20 $.

Depuis la légalisation de l’aide médicale à mourir en juin 2016, il y aurait en moyenne cinq cas par semaine juste en Ontario. La loi fédérale ne garantit cependant pas une pleine éligibilité à ce processus. Notre collaborateur Paul-François Sylvestre raconte comment sa sœur a dû se rendre en Suisse pour mourir dignement. L’auteur de Ma […]


13 février 2017 à 20h26

FrancoFoot se rend jusqu’en finale de la Ontario Indoor Cup

À g,: l'entraîneur Zili et le président de FrancoFoot Jean-Pierre Boué, avec ses joueurs et ceux du club de Cherry Beach.

L’équipe torontoise de soccer FrancoFoot, associée au club de Cherry Beach, a perdu 3-0 en finale de la Ontario Indoor Cup pour les moins de 18 ans, dimanche, contre North Scarborough. La veille, l’équipe de Jean-Pierre Boué (président) et de l’entraîneur Zili avait défait King City en demi-finale dans un match enlevant. (Vidéo ci-dessous: des arrêts […]


13 février 2017 à 20h24

Vancouver: trois incontournables et une découverte

Le Centre des Sciences de Vancouver vu du village olympique.

Vancouver émerveille l’amoureux de la nature ou le plus citadin en vous avec son paysage haut en couleur et ses quartiers riches en culture. La cité portuaire du Pacifique offre en plus une panoplie d’activités pour tous les goûts et tous les budgets. Derrière Toronto et Montréal, la métropole de la Colombie-Britannique arrive en huitième […]


13 février 2017 à 20h22

Tempeh: l’ingrédient indonésien qui se refait une santé en Ontario

L’équipe d’Henry’s Tempeh: Jason Jurchuk, Phil Diceanu, Paul Sauder.

Une entreprise alimentaire ontarienne est en pleine expansion afin de répondre à la demande croissante de tempeh, un aliment populaire de la cuisine santé qui est facile à digérer et fait à base de soya. L’entreprise Henry’s Tempeh vient tout juste d’emménager dans de nouvelles installations à Kitchener et accroît ses capacités de transformation afin de […]


13 février 2017 à 20h20
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur