Pour surveiller tout ce qui se passe sur la ferme

Le logiciel Croptracker

Le logiciel Croptracker


6 juin 2017 à 15h22

L’agriculture est un domaine complexe, et il est parfois difficile, voire accablant, de tout surveiller.

Dans cette optique, un fabricant de logiciels de Kingston, Dragonfly IT, a créé Croptracker, un système de surveillance polyvalent, dans le nuage numérique, qui est conçu pour fournir aux producteurs de fruits et de légumes des mises à jour en temps réel sur leurs activités.

«Croptracker est un progiciel facile d’utilisation qui surveille les pratiques de production tout au long de la saison», explique Matthew Deir, fondateur de la société. «Les producteurs créent un profil dans notre système et peuvent suivre toutes leurs entrées quotidiennes à partir d’un portail centralisé. Ce système facilite la traçabilité et aide à réaliser des économies.»

Croptracker met l’accent sur trois éléments qui ont une incidence déterminante sur la durabilité économique, environnementale et sociale des producteurs: la traçabilité, les coûts opérationnels, l’analyse du rendement.

Fusion de logiciels spécialisés

Ce logiciel est une combinaison de systèmes semblables conçus précédemment par l’entreprise de M. Deir, dont Fruit Tracker, Apple Tracker et Nursery Tracker. L’idée de fusionner ces systèmes et plusieurs autres visait à créer un logiciel utile pour tous les types de producteurs.

M. Deir souligne que Croptracker est «littéralement conçu par des producteurs», en ce sens qu’il est le fruit de «milliers d’heures passées avec des producteurs afin de comprendre leurs besoins».

Ce système fondé sur l’infonuagique permet aux producteurs de déterminer la façon dont leurs cultures sont produites (date d’ensemencement, intrants utilisés, etc.) ainsi que leur provenance.

Remonter du fruit à l’arbre

Selon M. Deir, ce logiciel permet d’associer chaque panier de légumes ou de fruits au champ ou à l’arbre dont il provient, et peut-être même de savoir qui a effectué la récolte.

Croptracker offre aussi une interface de gestion des ressources humaines qui aide à effectuer le suivi des heures de travail et des tâches des employés. Il offre même une fonction d’horloge pointeuse qui permet aux producteurs de savoir quelles tâches accomplissent les employés, à quel moment et en combien de temps.

Les producteurs peuvent alors déterminer avec précision la provenance de leurs coûts et, au besoin, faire enquête sur la raison de ces coûts.

Analyse de rendement

À la fin de la saison de croissance, le système Croptracker peut aussi aider à déterminer dans quelle mesure la récolte a été bonne ou mauvaise, à différents moments et dans différentes parties de l’exploitation. La possibilité d’établir des comparaisons, ajoute M. Deir, permet aux producteurs d’analyser en détail les sources potentielles d’écarts de rendement.

À l’heure actuelle, quelque 1 000 producteurs ont accès gratuitement au logiciel (leurs associations achètent les droits en leur nom), mais il est aussi possible d’acheter un accès individuel.

Réseau mondial

Les producteurs de l’Ontario ne sont pas les seuls à pouvoir profiter de ce service. En effet, des producteurs de fruits exotiques à l’autre bout du monde ont aussi manifesté leur intérêt, comme récemment un producteur d’avocats de la Nouvelle-Zélande.

«Je n’ai jamais imaginé que [notre logiciel] serait utilisé pour ce genre de culture, mais il faut croire que ce producteur, lui, y a pensé», dit M. Deir.

Comme la capacité du système Croptracker ne cesse d’augmenter, M. Deir indique que son entreprise envisage de créer un réseau mondial de la salubrité des aliments qui favorisera la libre circulation et la traçabilité des produits d’un bout à l’autre de la chaîne d’approvisionnement, afin de rendre la production alimentaire encore plus sûre, efficace et rentable.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur