Planification fiscale de fin d’année 2015

Une des plateformes électorales de Justin Trudeau était de se transformer en Robin des Bois et d’augmenter les taxes des riches pour distribuer aux contribuables moins fortunés sous forme de réduction d’impôt. Il veut augmenter de 4% (29% à 33%) pour les individus avec des revenus taxables de plus de 200 000 $ et diminuer de 1.5% (22% à 20.5%) entre 44 701 $ à 89 401 $.

Quelle stratégie à adopter en 2015? Pour le 1% de la population dont le taux va augmenter, il faut déclarer le plus de revenus possible cette année et essayer de reporter des dépenses en 2016.

Et l’inverse s’applique pour la classe moyenne, reporter certains revenus pour 2016 et utiliser le plus de dépenses pour 2015.

Achat de fonds mutuels 

Vers la fin de l’année, plusieurs fonds d’investissements payent des distributions qui sont imposables dans les comptes non enregistrés. Il est parfois avantageux d’acheter ces fonds après la distribution car souvent la valeur marchande est moindre et vous évitez des impôts à payer sur les récentes distributions.

Compte d’épargne libre d’impôt, CELI (TFSA en anglais) 

De 2009 à 2012, la limite était de 5 000 $ par année. Depuis 2013, c’est 5 500 $. Le budget conservateur de 2015 a augmenté la limite à 10 000 $, ce qui va être changé par le nouveau gouvernement et remis à 5 500 pour 2016.Pour ceux qui n’ont jamais investi dans un CELI, à partir du 1er janvier 2016, si la limite est de 5 500 $, vous pourrez déposer un montant total de 46 500 $.

Les revenus de placements et gains de capitaux ne sont pas imposables. Les contributions sont rétroactives et cumulatives, mais pas déductibles de vos impôts. De plus, si vous faites un retrait, vous pouvez le réinvestir l’année fiscale suivante. Si vous prévoyez faire un retrait bientôt, faites-le avant la fin de l’année. Vous pourrez alors le remettre en 2016.

Déclaration de dividendes pour les compagnies privées (dividendes non admissibles)

Un dividende est la distribution des profits après impôts aux actionnaires. Il est important de le considérer avant la fin de l’année fiscale car c’est une partie de la compensation des actionnaires qui sont souvent aussi les dirigeants de l’entreprise.

Dépenses médicales 

Depuis 2014, vous pouvez déduire les dépenses encourues pour garder un animal spécialement entrainé pour aider les individus avec un diabète très sévère.

Et à partir de 2016, les individus qui sont éligibles pour le crédit d’impôts pour les personnes handicapées, pourront bénéficier de crédits reliés aux rénovations de leur maison pour adapter à leur handicap.

Dons de charité 

Vous pouvez donner des titres aux œuvres de charité. Non seulement vous recevrez un reçu pour la pleine valeur marchande mais vous n’aurez pas l’obligation de déclarer un gain de capital sur cette disposition à l’exception des actions accréditives pour lequel le budget 2011 a fait des changements.

De plus de 2013 à 2017, pour un don maximum de 1 000 $, une seule fois et assumant que vous n’avez fait aucun don depuis 2008, vous aurez un super crédit de 25%. C’est le Super crédit pour premier don de bienfaisance.

Gains et pertes de capital

Si vous possédez encore dans votre portefeuille non enregistré des titres affichant des pertes et ayant très peu de possibilités de revenir à leur valeur au coût, vendez et vous pouvez ainsi déduire ces pertes de vos gains accumulés durant les trois dernières années. Si le titre ne se transige plus, certaines firmes de courtage vous permettent de leur céder et cela vous permet de capitaliser la perte. La date limite pour vendre est le 24 décembre pour 2015.

Paiements anticipés de votre hypothèque

Certaines institutions financières vous permettent de faire des prépaiements sur votre hypothèque habituellement de 10 à 20% par année. Cet avantage n’est probablement pas cumulatif. Vous pouvez faire un paiement en décembre et un autre en janvier. Cela diminuera le montant que vous devez et l’amortissement de votre prêt. Vous réduisez ainsi de beaucoup les intérêts à payer.

Prêt à un conjoint

Vous pouvez prêter à un conjoint qui a un taux d’imposition plus bas pour acheter des placements.

Ce prêt doit être au taux prescrit qui est jusqu’au 31 décembre 2015 de 1%. Il est important de faire le paiement d’intérêt avant le 31 janvier 2016 et d’en garder la preuve.

Régime enregistré d’épargne études (RESP en anglais) 

Les contributions pour 2015 doivent être faites avant le 31 décembre 2015 afin d’être enregistrées pour l’année 2015. Le souscripteur peut accumuler des droits annuels inutilisés rétroactivement à 1998.

Une subvention supplémentaire équivalente à 20%, jusqu’à concurrence de 500 $, sera versée par le gouvernement.

Transfert du REER au FERR (RSP to RIF en anglais)

Si vous avez atteint l’âge de 71 ans en 2015, il faut transférer votre REER dans un FERR. Vous n’avez pas besoin de vendre les placements, vous pouvez effectuer le transfert en nature.

Les opinions ou recommandations formulées dans le présent article sont d’ordre général; ils ne sauront en aucun cas être considérés comme procurant des conseils fiscaux, juridiques ou financiers. Pour obtenir un avis particulier sur votre situation, veuillez vous adresser à un professionnel indépendant.

* * *

Si vous voulez discuter plus longuement, n’hésitez pas à me contacter: [email protected]

Cet article a été préparé par Monique Telmosse CFP, représentante inscrite auprès de Patrimoine Hollis, division de Scotia Capitaux Inc., membre du Fonds canadien de protection des épargnants et de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières. Les points de vue ou recommandations formulées dans cette présentation sont strictement ceux de Monique Telmosse; ils ne sont pas ceux de Patrimoine Hollis.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Deux écoles élémentaires catholiques ajoutent le secondaire et des programmes spécialisés

Croquis représentant la nouvelle école élémentaire-secondaire catholique de Peterborough.

Deux écoles élémentaires du Conseil de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), Monseigneur-Jamot à Peterborough et Pape-François à Stouffville, accueilleront dès septembre des cohortes d’élèves de la 7e, 8e et 9e année, et ajouteront progressivement des niveaux jusqu’en 12e, pour devenir des écoles élémentaires-secondaires. C’est actuellement le cas de seulement 2 des 58 écoles du CSDCCS (16 […]


24 mars 2017 à 15h04

Le «Quebec bashing» de Maclean’s: plus grave qu’un pet de cerveau

macleans

Andrew Potter, l’auteur d’un article dans le magazine Maclean’s dénigrant la moralité des Québécois, qui a provoqué un tollé de protestations sur la place publique, jusqu’au bureau du premier ministre Philippe Couillard, s’est rapidement excusé sur Facebook, puis a démissionné cette semaine de sa chaire d’études canadiennes de l’Université McGill… maintenant accusée dans certains milieux […]


24 mars 2017 à 12h56

Décès du journaliste Adrien Cantin

Adrien Cantin

Journaliste, éditorialiste, animateur, grand communicateur, Adrien Cantin s’est éteint le 22 mars à l’âge de 68 ans. Il aura marqué la scène médiatique franco-ontarienne par son approche toujours franche et directe, notamment au journal Le Droit et à l’antenne de TFO. «Souffrant d’un double cancer des poumons et de la gorge, M. Cantin était hospitalisé […]


24 mars 2017 à 10h06

Le 2e budget Morneau: grand parleur…

Le ministre Bill Morneau place le budget fédéral sous le signe de la formation et de l'innovation.

D’abord les chiffres. De nos jours, ils sont presque superflus, voire encombrants, dans les discours annuels du budget comme celui que vient de livrer le ministre fédéral Bill Morneau, «la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne»… En 2017-18, le gouvernement canadien se propose […]


23 mars 2017 à 18h01

Yann Perreau et Mehdi Cayenne en concert samedi soir

Yann Perreau et Mehdi Hamdad.

Drôles et décalés, les chanteurs et musiciens Yann Perreau (Québécois) et Mehdi Cayenne (d’Ottawa), bêtes de scène notoires, clôturent la Semaine de la francophonie torontoise ce samedi 25 mars à 20h à la salle Brigantine de Harbourfront. Yann Perreau propose des textes «surprenants, planants et créatifs», disent les critiques. Entre une atmosphère pop et électro, […]


22 mars 2017 à 14h19

Une tempête de neige qui a exposé un déficit de solidarité chez les Québécois?

Andrew Potter

L’ex-rédacteur en chef du Ottawa Citizen, aujourd’hui à l’Université McGill, s’excuse d’avoir insulté les Québécois dans son analyse de la tempête de neige sur l’autoroute 13. Mais le magazine Maclean’s persiste et signe.

Le Journal de Montréal
22 mars 2017 à 11h27

Notre cerveau préfère les fausses nouvelles

Contrairement à une nouvelle qui a circulé dans les médias sociaux l'an dernier, le pape n'a pas appuyé officiellement la candidature de Donald Trump.

La politique à l’ère des médias sociaux offre l’opportunité d’un cours accéléré en psychologie de la désinformation. Entre les biais de confirmation et les Facebookiens qui partagent un texte sans l’avoir lu, journalistes et communicateurs tentent de s’ajuster. Jusqu’à six personnes sur 10 ne liront que le titre d’un article, rappelle le psychologue Gleb Tsipursky dans […]

Présidence française: débat à cinq

debat France

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélanchon, les cinq principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril, ont débattu à la télévision pendant plus de trois heures le 20 mars.

TF1
21 mars 2017 à 9h05

Des jeunes Franco-Ontariens veulent profiter de l’engouement pour l’humour

Neev, JC Surette, Chloé Thériault, Mickaël Girouard, Ilann Morissette, Brooke Jenicek et Jérémie Larouche.

L’industrie de l’humour est en pleine expansion au pays, et des jeunes francos sont bien placés pour en profiter. «Il a un boum dans l’humour, c’est une bonne période», confirme l’humoriste acadien J-C Surette, qui clôturait samedi soir le Gala des Rendez-vous de la Francophonie animé par un autre humoriste, Neev, à l’auditorium de l’école secondaire Saint-Frère-André […]


21 mars 2017 à 0h34

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti

Gabriel Osson

«J’ai vécu à Haïti quand j’étais jeune. Un enfant, proche de ma famille, était resté chez nous. C’était un Restavèk», se souvient l’écrivain Gabriel Osson. L’écrivain aux multiples talents vient de publier son nouveau livre, Hubert, le Restavèk, une histoire fictive, mais portant si représentative de la réalité pour des milliers d’enfants de l’île. Il s’agit du […]


21 mars 2017 à 0h32
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur