Plaidoyer pour l’autonomie des femmes dans le monde

La YWCA va honorer Karen Takacs, de CCI

Karen Takacs, au centre sur la photo, est directrice générale de Carrefour Canadien International (CCI) à Toronto. Elle va bientôt recevoir le Prix de distinction, développement international et témoignage, lors du gala annuel de collecte de fonds du YWCA.

Chaque année, le YWCA Toronto, dont les programmes sociaux visent à rehausser l’accès à l’égalité et à la justice sociale pour les femmes et les jeunes filles d’ici et d’ailleurs, attribue six prix à six lauréates d’exception qui se distinguent par leur contribution hors du commun en faveur de l’avancement social des femmes. L’une d’elles est Karen Takacs, directrice générale de Carrefour Canadien International (CCI) à Toronto. Elle se verra décerner le Prix de distinction, développement international et témoignage, lors du prestigieux gala annuel de collecte de fonds du YWCA, au Metro Toronto Convention Centre, mercredi 18 mai.

Native de Montréal, Karen Takacs vit à Toronto depuis plus de 30 ans. Directrice générale de l’organisme de coopération internationale CCI depuis 2001, Karen a contribué de façon remarquable à réorienter l’organisme vers une stratégie axée sur la promotion des droits des femmes dans le monde.

«Tout en priorisant l’égalité sociale pour les femmes, les programmes internationaux de CCI visent à lutter contre l’extrême pauvreté et soutiennent les transferts d’expertise entre individus et collectivités», explique la directrice.

CCI procure aussi l’opportunité de participer à un programme de volontariat permettant d’effectuer un stage individuel de travail bénévole outre-mer durant six mois. Des stages au Canada sont également offerts aux partenaires du Sud.

«Nos programmes dédiés à l’épanouissement des droits sociaux et économiques des femmes et à la lutte contre la violence faite aux femmes se déroulent dans huit pays d’Afrique et d’Amérique du Sud dont le Mali, Niger, Sénégal, Togo, Ghana, Zimbabwe, Swaziland et la Bolivie», précise Karen.

«J’ai eu le privilège de rencontrer les femmes chargées de projets sur le terrain dans presque tous ces pays.»

«Le courage des femmes m’a inspirée»

«Au départ mon engagement social provient de l’exemple de ma mère, une femme déterminée, qui a élevé sa famille de cinq enfants seule, dont je faisais partie. Malgré notre modeste style de vie, ma mère m’a toujours encouragée dans la poursuite de mes aspirations. Avec son appui, j’ai appris à me positionner comme femme dans la société.»

Plus tard, les choix professionnels de Karen, guidés par son désir d’aider les femmes à développer leur sens de l’autonomie et du leadership, l’ont amenée à rencontrer «des femmes fortes ici et partout dans le monde», dit-elle.

Avant de se joindre à CCI, Karen a oeuvré auprès de l’organisme Sistering durant plusieurs années. Sistering offre des services aux femmes sans-abris, marginales et à faible revenu dans la région torontoise.

«J’ai été aussi particulièrement touchée par la persévérance des femmes au Mali, l’un des pays les plus pauvres sur la planète où les gens gagnent moins de 1 $ par jour. Les Maliennes ont en moyenne plus de 7 enfants, le deuxième taux de fertilité le plus élevé dans le monde», témoigne-t-elle.

Coop de beurre de karité

Le programme de CCI au Mali consiste à soutenir la Coopérative des productrices de beurre de karité de Zantiébougou (Coprokazan). En 2003, la Coprokazan n’était qu’un petit groupe de femmes produisant de modestes quantités de beurre de karité.

Lorsque les membres ont décidé de transformer le groupe en entreprise, elles ont fait appel à CCI pour acquérir les connaissances techniques leur permettant de se former en coopérative à part entière.

Depuis lors, les recettes de la Coprokazan ont augmenté de façon régulière, passant de 700 $ par mois, en 2003, à 3734 $ par mois, en 2009. Aujourd’hui, la coopérative fournit à 1000 femmes de 35 villages du comté rural de Zantiébougou un revenu supérieur au salaire minimum.

«La Coop représente pour ces femmes une précieuse expérience de l’exploitation d’une entreprise et leur gain d’autonomie est propice à cultiver leur leadership dans la communauté. De plus, leur revenu contribue à augmenter le niveau de vie dans leurs villages», cite Karen.

Présidente du CCCI

Le succès de Karen Takacs et son équipe à CCI peut être mesuré par les plus de 1500 femmes qui gagnent aujourd’hui un revenu stable en tant que membres de coopératives en Afrique de l’Ouest, notamment au Mali et au Niger.

Par ailleurs, les fruits de l’oeuvre de Karen sont aussi mis en évidence par les centaines de jeunes filles qui réclament maintenant le respect de leurs droits au Swaziland et au Zimbabwe, grâce à leur participation à des camps de leadership.

En outre, Karen est la présidente du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), une coalition de 90 organisations de développement international basée à Ottawa, où elle défend sans relâche la nécessité d’augmenter la participation et la représentation des femmes dans la lutte contre la pauvreté mondiale.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Retour du Salon virtuel de l’emploi du RDÉE

salon virtuel de lemploi

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) et ses organismes membres organisent une 2e édition du Salon virtuel de l’emploi les mercredi 22 et jeudi 23 février, de 9h à 21h. L’an dernier, plus de 13 000 visiteurs avaient examiné, en ligne, une bonne centaine de postes francophones ou bilingues affichés par une […]


16 février 2017 à 14h39

Hydro-Québec veut exporter son électricité et même s’implanter à l’étranger

Éric Martel, pdg d'Hydro-Québec, à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février.

En plus de développer ses exportations d’électricité dans les provinces canadiennes et les états américains voisins, Hydro-Québec veut commercialiser ses innovations, comme une nouvelle batterie permettant de conserver l’énergie solaire ou éolienne, et veut acquérir des actifs à l’étranger, comme dernièrement le Réseau de l’intelligence électrique en France. C’est la stratégie de la société d’État québécoise, qu’a […]


16 février 2017 à 11h01

6000 $ à PoM pour des vidéos encourageant les jeunes à s’occuper de leur santé… en français

Gilles Marchildon (DG de Reflet Salvéo), Olga Lambert (co-DG de PoM), Fatoumata Keita (présidente de PoM),  Georgette Amihere (co-DG de PoM), Nicholas Ng (membre du CA de Reflet Salvéo et membre du Jury).

C’est PoM – Un Monde de Cultures qui a remporté le concours de projets Ma communauté s’engage! et sa bourse de 6000 $ accordée par Reflet Salvéo, qui lui offrira son appui technique. L’annonce a été faite le 15 février dans les bureaux de Reflet Salvéo, au cours d’une cérémonie informelle diffusée en direct sur […]


15 février 2017 à 19h46

Des lumières en mémoire des disparus de la tuerie de Québec

Veillée au Collège Français

Un peu plus d’une semaine après l’attentat perpétré au Centre culturel islamique de Québec le dimanche 29 janvier, des élèves, des enseignants et des gens de la communauté francophone de Toronto sont venus rendre hommage aux disparus de la tuerie au Collège français mardi soir dernier. Un moment simple et beau illuminé par les chandelles que chacun tentait de […]


13 février 2017 à 20h32

Geste solidaire des élèves de l’école Gabrielle-Roy

Des élèves et du personnel de Gabrielle-Roy en visite à la mosquée. (Photo: Émeline Bertel)

C’est une sortie scolaire pas comme les autres pour 25 élèves de 5e et 6e année de l’école Gabrielle-Roy, au centre-ville de Toronto. Mardi dernier, 7 février, ils se sont rendus à la mosquée Masjid Omar Bin Khatab, sur la rue Parliament, pour offrir à la communauté musulmane des fleurs et des lettres de soutien suite […]


13 février 2017 à 20h30

Des pigeons affamés envahissent le TFT

Une scène de #PigeonsAffamés, du Théâtre du Trillium. (Photo: Marianne Duval)

C’est seulement pour quelques représentations, du 23 au 26 février, que la nouvelle création théâtrale de Anne-Marie White, #PigeonsAffamés, prend ses quartiers au Théâtre français de Toronto. Entre texte, musique et danse, l’oeuvre se veut une expérience à la fois puissante, nostalgique et moderne, sublimée par la mise en scène de l’auteure et par les chorégraphies signées […]


13 février 2017 à 20h28

Incapable de mourir dignement au Canada

Paul-François Sylvestre, Ma jumelle m’a quitté dans la dignité, récit, Toronto, Éditions du GREF, coll. Athéna no 13, 2017, 128 pages, 30 illustrations, 20 $.

Depuis la légalisation de l’aide médicale à mourir en juin 2016, il y aurait en moyenne cinq cas par semaine juste en Ontario. La loi fédérale ne garantit cependant pas une pleine éligibilité à ce processus. Notre collaborateur Paul-François Sylvestre raconte comment sa sœur a dû se rendre en Suisse pour mourir dignement. L’auteur de Ma […]


13 février 2017 à 20h26

FrancoFoot se rend jusqu’en finale de la Ontario Indoor Cup

À g,: l'entraîneur Zili et le président de FrancoFoot Jean-Pierre Boué, avec ses joueurs et ceux du club de Cherry Beach.

L’équipe torontoise de soccer FrancoFoot, associée au club de Cherry Beach, a perdu 3-0 en finale de la Ontario Indoor Cup pour les moins de 18 ans, dimanche, contre North Scarborough. La veille, l’équipe de Jean-Pierre Boué (président) et de l’entraîneur Zili avait défait King City en demi-finale dans un match enlevant. (Vidéo ci-dessous: des arrêts […]


13 février 2017 à 20h24

Vancouver: trois incontournables et une découverte

Le Centre des Sciences de Vancouver vu du village olympique.

Vancouver émerveille l’amoureux de la nature ou le plus citadin en vous avec son paysage haut en couleur et ses quartiers riches en culture. La cité portuaire du Pacifique offre en plus une panoplie d’activités pour tous les goûts et tous les budgets. Derrière Toronto et Montréal, la métropole de la Colombie-Britannique arrive en huitième […]


13 février 2017 à 20h22

Tempeh: l’ingrédient indonésien qui se refait une santé en Ontario

L’équipe d’Henry’s Tempeh: Jason Jurchuk, Phil Diceanu, Paul Sauder.

Une entreprise alimentaire ontarienne est en pleine expansion afin de répondre à la demande croissante de tempeh, un aliment populaire de la cuisine santé qui est facile à digérer et fait à base de soya. L’entreprise Henry’s Tempeh vient tout juste d’emménager dans de nouvelles installations à Kitchener et accroît ses capacités de transformation afin de […]


13 février 2017 à 20h20
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur