Notre Place, hymne officiel des Franco-Ontariens

Marie-France Lalonde, Peter Milczyn, Nathalie Des Rosiers, Sylvie Chalifoux, François Dubé, Kathleen Wynne, Grant Crack.

Marie-France Lalonde, Peter Milczyn, Nathalie Des Rosiers, Sylvie Chalifoux, François Dubé, Kathleen Wynne, Grant Crack.


2 mars 2017 à 17h23

La chanson Notre Place, de Paul Demers et François Dubé, a été reconnue jeudi «hymne des Franco-Ontariens» par l’Assemblée législative de l’Ontario, en vertu d’une motion du député libéral de l’Est ontarien (Glengarry-Prescott-Russell) Grant Crack.

Son comté comprend notamment la ville d’Orléans, où est décédé Paul Demers le 29 octobre dernier. La motion, adoptée à l’unanimité des députés provinciaux, en présence de sa veuve Sylvie Chalifoux et de son complice François Dubé, servait aussi à lui rendre hommage.

À Orléans, depuis septembre, une nouvelle école élémentaire catholique de langue française porte le nom de Notre Place.

Cette chanson occupe «une place tout à fait spéciale dans les cœurs» des membres de l’Association des professionnels de la chanson et de la musique, dont Paul Demers a été le premier président, a déclaré le président actuel Daniel Sauvé. «C’est non seulement une chanson qui nous ressemble et nous rassemble, mais c’est pour nous un héritage.»

Avant le vote, Grant Crack avait invité la première ministre Kathleen Wynne, la ministre des Affaires francophones Marie-France Lalonde, des députés libéraux (mais aucun conservateur ou néo-démocrate) et d’autres notables à rencontrer Mme Chalifoux, M. Dubé et des représentants de l’hôpital Montfort, d’Ottawa.

C’est de la Fondation de l’hôpital que vient l’initiative de faire valoir la chanson Notre Place, devenue un chant de ralliement du mouvement SOS Montfort qui avait réussi, en 1997, à sauver l’hôpital que le gouvernement conservateur de l’époque voulait fermer.

François Dubé a raconté avoir reçu en 1989 le mandat de composer une musique pour le gala torontois devant célébrer l’entrée en vigueur de la Loi sur les services en français de l’Ontario. «Mais je me suis tout de suite dit que ça prenait des paroles, et j’ai fait appel à mon ami Paul Demers.»

À l’invitation de la Fondation franco-ontarienne et de TFO au Queen Elizabeth Theatre, un millier de personnes avaient entendu pour la première fois Paul Demers chanter Notre Place, accompagné de François Dubé au piano et du groupe Hart Rouge pour les choeurs.

Notre Place (comme une autre chanson, Mon beau drapeau, de Jean-Pierre Perreault et Brian St-Pierre) est  bien connue des élèves franco-ontariens, qui la chantent lors de levées de drapeaux et de festivals. Des représentants de conseils scolaires étaient d’ailleurs à Queen’s Park, jeudi, pour témoigner de l’influence de Paul Demers dans leurs communautés.

«J’aurais aimé ça être là»

Au bureau de la députée conservatrice Gila Martow et à celui de la néo-démocrate France Gélinas, porte-paroles de leur parti pour les Affaires francophones, on déplore de ne pas avoir été invitées à la rencontre avec Mme Chalifoux et M. Dubé.

«J’aurais aimé ça être là», a dit France Gélinas, rejointe par L’Express. «J’aime participer aux événements qui célèbrent notre francophonie. Il n’y avait pas de raison d’en faire un événement partisan.»

Gila Martow estime que «les Franco-Ontariens ont besoin que les députés de tous les partis soient sur la même page» lorsqu’il s’agit de leurs droits et de leurs services. Elle reconnaît que la motion est une initiative libérale, mais indique à L’Express qu’elle aurait aimé être invitée à participer à l’événement en l’honneur de la chanson Notre Place.

Chez les Libéraux, on affirme que «l’important est que les trois partis aient voté pour la motion».


NOTRE PLACE

Pour ne plus avoir
Notre langue dans nos poches
Je vais chanter
Je vais chanter

Que tu viennes
De Pointe-aux-roches ou Orléans
Je vais chanter
Je vais chanter

Pour mettre les accents là
où il le faut
Faut se lever, il faut célébrer
Notre place
Aujourd’hui pour demain

Notre place
Pour un avenir meilleur
Notre place
Oui donnons-nous la main
Notre place
Ça vient du fond du coeur

Du fond du coeur
Que tu viennes de Lafontaine
Ou de North Bay
Je vais chanter
Je vais chanter

Afin de pouvoir nous rapprocher
D’ici jusqu’à Fauquier
Je vais chanter
Je vais chanter

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur