Médias sociaux: un labyrinthe de miroirs

Cinq visages pour Evelyne Frost au TfT

Tara Nicodemo, Nico
Racicot, Laurence Dauphinais, Alex Weiner et 
Steffi DiDomenicantonio.

Tara Nicodemo, Nico Racicot, Laurence Dauphinais, Alex Weiner et Steffi DiDomenicantonio.


13 mars 2017 à 22h32

Après le succès rencontré au cours des trois dernières semaines de représentations en anglais, la troupe bilingue de la pièce Cinq visages pour Évelyne Frost revient à la version originale française de l’oeuvre de Guillaume Corbeil, au Théâtre français de Toronto, pour cinq soirées exceptionnelles du 21 au 25 mars.

Le metteur en scène Claude Poissant livre avoir eu un véritable coup de coeur pour ce texte. «Je voulais absolument mettre en scène cette pièce, car je la trouvais d’une immense modernité. Le sens de l’écriture et la réflexion de Guillaume sur les réseaux sociaux, c’était du jamais vu.»

Claude Poissant a donc privilégié une approche frontale et directe de cette pièce, qui se veut être une véritable expérience théâtrale innovante questionnant la façon dont les médias sociaux transforment les rapports humains, tout en ébranlant les notions d’authenticité et de vérité. Les personnages, cinq jeunes qui dépendent entièrement de l’image que les réseaux sociaux reflètent d’eux, sont des amalgames de beaucoup d’êtres humains.

Pour autant, cette pièce ne veut pas être moralisatrice. C’est plus une expérience, un miroir sur la société actuelle, où la jeunesse assume pleinement de se montrer sur les réseaux sociaux et s’y construit une image, sans trop se soucier de son intimité. Cette jeunesse qui s’exhibe sur Instagram et qui calcule sa popularité en fonction du nombre d’amis qu’elle a sur Facebook. Pour le metteur en scène, tout l’intérêt de ce texte est de «frapper le spectateur par l’humilier et l’arrogance».

Cinq visages pour Évelyne Frost est une pièce étonnante de par son thème et le traitement qu’elle en fait, le tout sublimé par la mise en scène. Une expérience qui mènera tous les spectateurs à se questionner sur leur présence sur Internet.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Mi’kmaq et Acadiens: des amis de longue date

Grand-Pré est le lieu où se sont installés les premiers colons français et où s’est développée une union entre les Acadiens et les Mi’kmaq. Aujourd’hui, le site du festival annuel (en Nouvelle-Écosse sur la baie de Fundy) est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
15 août: Fête nationale des Acadiens
En lire plus...

15 août 2017 à 15h48

Recensement: des erreurs à rectifier

ffdrapeaux
Le français en perte de vitesse au Canada: fausse nouvelle! Statistique Canada a promis de rectifier des erreurs dans son recensement 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h30

Un deuxième album très attendu pour Patricia Cano

La chanteuse et comédienne Patricia Cano, née à Sudbury de parents péruviens.
Madre Amiga Hermana: ode à la féminité
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Regent Park et Moss Park: ça va la santé?

Sondage sur les services de santé en français dans l'Est du centre-ville.
Sondage sur les besoins
En lire plus...

14 août 2017 à 14h29

Marchand Dessalines, haut lieu de l’indépendance d’Haïti

Rudolf Dérose devant le fort Décidé.
Une cité fortifiée derrière la vallée de l’Artibonite.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h28

Petite faute deviendra grande

Agatha Christie est l'auteure la plus populaire après la Bible et Shakespeare, avec deux milliards de livres vendus.
Les traductions de Google donnent souvent du charabia.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h27

Les conseils scolaires tâcheront de mieux gérer leurs autobus

autobus-scolaire
La rentrée scolaire avait été chaotique au TDSB et au TCDSB en septembre 2016.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h26

Ralentir le Parkinson en luttant contre le diabète

L’exénatide agit sur le foie... et le cerveau. (Photo: Kitsuney — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2hOGecQ)
Le Parkinson diminue la dopamine, ce qui fragilise les cellules nerveuses.
En lire plus...

14 août 2017 à 14h25

L’ivoire de mammouth aussi peu recommandable que l’ivoire d’éléphant

Sculpture en ivoire exposée aux Nation-Unies. (Photo: Anthony Keys — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2vYbUlP)
Ls squelettes de mammouths se trouvent en majorité dans le permafrost de la Sibérie.
En lire plus...

Protéger Mars… de la Terre

Tersicoccus phoenicis, la bactérie découverte dans une salle blanche d'assemblage de la NASA en Floride et à Kourou en Amérique du Sud. (Photo: NASA)
Invasion terrestre plus probable qu'extra-terrestre
En lire plus...

14 août 2017 à 14h22

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur