MBAC: l’art canadien à l’honneur en 2017

Joyce Wieland, Ô Canada, 1970, lithographie en rouge sur papier vélin, 57.4 x 76.4 cm. Acheté en 1971. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. (Photo: MBAC.)

Joyce Wieland, Ô Canada, 1970, lithographie en rouge sur papier vélin, 57.4 x 76.4 cm. Acheté en 1971. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. (Photo: MBAC.)

Centré sur l’art canadien d’hier et d’aujourd’hui, le programme 2017 des expositions du Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) à Ottawa peut glorieusement s’intituler «Nos chefs-d’œuvre, Nos histoires».

Et des chefs-d’œuvre, il y en aura. En effet, près d’un millier d’œuvres d’art seront exposées à compter du printemps dans des expositions spéciales ou des activités interactives. Des réalisations artistiques de la collection nationale ou provenant d’emprunts – peintures, sculptures, pelages, photographies, installations originales d’artistes du Canada – seront présentées aux visiteurs.

D’abord les Premières Nations

Le parcours des visiteurs commencera dans les Salles d’art canadien et autochtone, récemment transformées, avec la présentation d’œuvres d’art datant Des temps immémoriaux jusqu’en 1967, où se trouveront les illustrations de cet article.

Il se poursuivra dans les Salles d’art contemporain qui permettront de découvrir les nombreux thèmes et mouvements qui ont contribué à la création des réalisations du patrimoine artistique canadien de 1968 à nos jours.

Comme l’indique le directeur général du MBAC, Marc Mayer, «le Musée des beaux-arts du Canada présentera des œuvres exceptionnelles, tant de nos collections que provenant d’emprunts auprès d’institutions… qui nous permettront de relater toute l’histoire du génie artistique qui rend le Canada unique».

Et, pour qui s’intéresse particulièrement à la photographie, il faut mentionner le rôle de l’Institut canadien de la photographie, créé au MBAC en novembre 2015. Les visiteurs pourront s’initier au vaste éventail de pratiques et de productions de la photographie au Canada de 1960 à 2000.

À voir

Nos histoires – Du 15 juin au 4 septembre 2017, le Musée consacrera un espace d’exposition proposant des expériences interactives aux visiteurs de tous âges, qui leur feront mieux comprendre la place de l’art au Canada et leur suggéreront des façons de s’investir dans les expositions du Musée. Situé dans les salles d’expositions temporaires, cet espace comprendra des modules expliquant diverses formes de création artistique et le rôle du Musée dans la conservation de collections nationales. 

PhotoLab 2: Quand les femmes prennent l’art au mot – À compter du 7 avril 2017, l’Institut canadien de la photographie présentera cette exposition mettant en lumière les œuvres d’artistes féminines à travers une sélection de vidéos datant des années 1970, 1980 et 1990, ainsi que des photographies, des affiches, et des estampes tirées des collections du Musée.

Comprendre nos chefs-d’œuvre: Ron Moppett et Damian Moppett – Du 12 mai au 24 septembre 2017, cette installation constituée d’œuvres de la collection du Musée s‘intéressera aux œuvres de deux artistes canadiens dont le Musée a suivi les carrières respectives depuis leurs débuts.

Comprendre nos chefs-d’œuvre: J.W. Morrice, une collection offerte par A. K. Prakash à la nation – À compter du 20 octobre 2017, cette exposition de la série Comprendre nos chefs-d’œuvre explorera les relations complexes entre le collectionneur et son artiste préféré, J.W. Morrice, qui a joué un rôle majeur dans l’avancement des tendances artistiques au Canada et à l’étranger, au début du XXe siècle.

Biennale canadienne 2017 Du 13 octobre 2017 au 18 mars 2018, le MBAC présentera la quatrième exposition biennale qui sera constituée d’œuvres acquises par les départements d’art contemporain, d’art autochtone et de photographie depuis avril 2014. En vedette, des artistes canadiens, autochtones ou non, seront mis en relation avec leurs contemporains internationaux. L’accent sera mis sur les interactions dynamiques et les divers modes d’expression et de créativité de l’art contemporain.

Autres activités

Événements spéciaux Le Musée proposera une série d’événements publics tout au long de l’année 2017. Le festival «TIFF– Canada’s Top Ten Films» sera présenté du 27 au 30 avril, offrant aux participants une expérience exceptionnelle où le cinéma, la bonne chère et la conversation feront bon ménage.

Mini-concerts Cet été, les visiteurs pourront prendre part à de mini-concerts donnés notamment par le Festival Musique au Musée lors de la soirée du 11 juillet; avec des échanges entre l’interprète et les spectateurs.

La danse Elle sera de la partie avec la participation de l’artiste de renommée mondiale Marie Chouinard, le 15 juillet, en partenariat avec le Festival de Danse Canada et le Festival Scène Canada du CNA. Le 10 août, le spectacle Canada Speaks, d’Odyssey Showcase, mettra en vedette des personnages historiques canadiens.

Charles Meyer C’est aussi l’occasion, pour qui ne l’aurait pas eue, de voir un tableau monumental du début du XIXe siècle réalisé par le talentueux artiste français Charles Meynier (1763-1832), exposé au Salon de Paris en 1810, La Sagesse préservant l’Adolescence des traits de l’Amour, qui mesure 242×206 cm.

Il y a vraiment «Tant à voir et à faire en 2017 au Musée des beaux-arts du Canada» qu’il vaudra la peine d’y faire un tour.

Prudence Heward, Rollande, 1929, huile sur toile, 139.9 x 101.7 cm. Acheté en 1930, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. (Photo: MBAC.)
Prudence Heward, Rollande, 1929, huile sur toile, 139.9 x 101.7 cm. Acheté en 1930, Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa. (Photo: MBAC.)

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Deux écoles élémentaires catholiques ajoutent le secondaire et des programmes spécialisés

Croquis représentant la nouvelle école élémentaire-secondaire catholique de Peterborough.

Deux écoles élémentaires du Conseil de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), Monseigneur-Jamot à Peterborough et Pape-François à Stouffville, accueilleront dès septembre des cohortes d’élèves de la 7e, 8e et 9e année, et ajouteront progressivement des niveaux jusqu’en 12e, pour devenir des écoles élémentaires-secondaires. C’est actuellement le cas de seulement 2 des 58 écoles du CSDCCS (16 […]


24 mars 2017 à 15h04

Le «Quebec bashing» de Maclean’s: plus grave qu’un pet de cerveau

macleans

Andrew Potter, l’auteur d’un article dans le magazine Maclean’s dénigrant la moralité des Québécois, qui a provoqué un tollé de protestations sur la place publique, jusqu’au bureau du premier ministre Philippe Couillard, s’est rapidement excusé sur Facebook, puis a démissionné cette semaine de sa chaire d’études canadiennes de l’Université McGill… maintenant accusée dans certains milieux […]


24 mars 2017 à 12h56

Décès du journaliste Adrien Cantin

Adrien Cantin

Journaliste, éditorialiste, animateur, grand communicateur, Adrien Cantin s’est éteint le 22 mars à l’âge de 68 ans. Il aura marqué la scène médiatique franco-ontarienne par son approche toujours franche et directe, notamment au journal Le Droit et à l’antenne de TFO. «Souffrant d’un double cancer des poumons et de la gorge, M. Cantin était hospitalisé […]


24 mars 2017 à 10h06

Le 2e budget Morneau: grand parleur…

Le ministre Bill Morneau place le budget fédéral sous le signe de la formation et de l'innovation.

D’abord les chiffres. De nos jours, ils sont presque superflus, voire encombrants, dans les discours annuels du budget comme celui que vient de livrer le ministre fédéral Bill Morneau, «la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne»… En 2017-18, le gouvernement canadien se propose […]


23 mars 2017 à 18h01

Yann Perreau et Mehdi Cayenne en concert samedi soir

Yann Perreau et Mehdi Hamdad.

Drôles et décalés, les chanteurs et musiciens Yann Perreau (Québécois) et Mehdi Cayenne (d’Ottawa), bêtes de scène notoires, clôturent la Semaine de la francophonie torontoise ce samedi 25 mars à 20h à la salle Brigantine de Harbourfront. Yann Perreau propose des textes «surprenants, planants et créatifs», disent les critiques. Entre une atmosphère pop et électro, […]


22 mars 2017 à 14h19

Une tempête de neige qui a exposé un déficit de solidarité chez les Québécois?

Andrew Potter

L’ex-rédacteur en chef du Ottawa Citizen, aujourd’hui à l’Université McGill, s’excuse d’avoir insulté les Québécois dans son analyse de la tempête de neige sur l’autoroute 13. Mais le magazine Maclean’s persiste et signe.

Le Journal de Montréal
22 mars 2017 à 11h27

Notre cerveau préfère les fausses nouvelles

Contrairement à une nouvelle qui a circulé dans les médias sociaux l'an dernier, le pape n'a pas appuyé officiellement la candidature de Donald Trump.

La politique à l’ère des médias sociaux offre l’opportunité d’un cours accéléré en psychologie de la désinformation. Entre les biais de confirmation et les Facebookiens qui partagent un texte sans l’avoir lu, journalistes et communicateurs tentent de s’ajuster. Jusqu’à six personnes sur 10 ne liront que le titre d’un article, rappelle le psychologue Gleb Tsipursky dans […]

Présidence française: débat à cinq

debat France

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélanchon, les cinq principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril, ont débattu à la télévision pendant plus de trois heures le 20 mars.

TF1
21 mars 2017 à 9h05

Des jeunes Franco-Ontariens veulent profiter de l’engouement pour l’humour

Neev, JC Surette, Chloé Thériault, Mickaël Girouard, Ilann Morissette, Brooke Jenicek et Jérémie Larouche.

L’industrie de l’humour est en pleine expansion au pays, et des jeunes francos sont bien placés pour en profiter. «Il a un boum dans l’humour, c’est une bonne période», confirme l’humoriste acadien J-C Surette, qui clôturait samedi soir le Gala des Rendez-vous de la Francophonie animé par un autre humoriste, Neev, à l’auditorium de l’école secondaire Saint-Frère-André […]


21 mars 2017 à 0h34

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti

Gabriel Osson

«J’ai vécu à Haïti quand j’étais jeune. Un enfant, proche de ma famille, était resté chez nous. C’était un Restavèk», se souvient l’écrivain Gabriel Osson. L’écrivain aux multiples talents vient de publier son nouveau livre, Hubert, le Restavèk, une histoire fictive, mais portant si représentative de la réalité pour des milliers d’enfants de l’île. Il s’agit du […]


21 mars 2017 à 0h32
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur