L’excision, ça existe chez nous, parlons-en!

Docteure Nesrine Bouzit

Docteure Nesrine Bouzit


13 février 2017 à 20h18

L’excision existe bien à Toronto. Il est compliqué d’avoir des chiffres exacts, l’excision étant pratiquée chez nous derrière des portes closes, souvent sans les outils appropriés et sans anesthésie. Cette mutilation génitale peut même entraîner la mort de la femme qui la subit.

C’est ce qu’a rappelé récemment la directrice générale d’Oasis Centre des femmes, Dada Gasirabo, lors d’un forum sur l’excision à l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations générales féminines (6 février).

Mme Gasirabo a aussi livré que certaines mères de famille viennent à l’association parce qu’elles ont peur de voir leurs filles victimes de l’excision. «Une bonne partie de l’immigration francophone de Toronto est d’origine africaine et originaire de pays où l’excision est pratiquée. Ça devient un enjeu de l’immigration francophone. Il faut arrêter d’ignorer la question, comme si de rien n’était.»

Tout l’après-midi, des spécialistes se sont relayés à la tribune de la salle du Collège Boréal pour discuter de cette pratique d’un point de vue médical et juridique. Une femme ayant subi cette mutilation est même venue témoigner.

Deux professionnelles de santé, Nesrine Bouzit et Sophia Koukoui, se sont exprimées sur le sujet. La docteure Koukoui, qui est intervenue par l’intermédiaire d’une vidéoconférence Skype, a rappelé qu’au-delà de la mutilation physique, la douleur psychique et psychologique de l’excision était extrêmement difficile à supporter pour ces femmes.

Quant à Sacha Cragg-Gore, avocat aux services juridiques du Centre francophone de Toronto, il a rappelé que le droit canadien reconnaît l’excision comme un crime, puisque l’acte de mutilation porte atteinte aux droits de la personne. Il a aussi rappelé les procédures judiciaires qui pouvaient être mises en place sur le territoire en cas d’excision au Canada.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur