Le financement des forces policières autochtones renouvelé pour 5 ans


5 mars 2013 à 12h41

à 18h34 HNE, le 4 mars 2013.

OTTAWA – Les policiers autochtones vont continuer à patrouiller les rues de leurs communautés: Ottawa vient d’annoncer le renouvellement de sa part du financement des forces des Premières Nations, dont celles au Québec.

Cette confirmation survient une semaine après que les communautés autochtones du Québec et du Labrador soient venues sonner l’alarme à Ottawa au sujet de la fin prochaine de leurs ententes avec le gouvernement fédéral. D’autres nations ailleurs au pays avaient aussi interpellé le gouvernement conservateur.

Ces ententes viennent à échéance le 31 mars et les communautés craignaient que plus personne n’assure la sécurité sur leurs territoires ou encore, qu’elles doivent s’en charger à leurs frais.

Les nations demandaient alors à Ottawa un financement stable, afin de prévoir leurs effectifs et leurs dépenses. Le programme fédéral défraie environ la moitié du coût des forces policières autochtones.

À la Chambre des communes, le ministre Toews a confirmé lundi le renouvellement des ententes.

«Nous allons fournir un financement stable et à long terme pour les cinq prochaines années. En fait, il s’agit du plus grand investissement dans l’histoire du programme», a dit le ministre.

«Cette initiative va garder nos rues et nos communautés sécuritaires», a ajouté M. Toews devant les députés.

Au bureau du ministre, on indique que le financement pour les communautés du pays est de l’ordre de 612,4 millions $ sur cinq ans, soit environ 122 millions $ par an.

Le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, est satisfait de l’annonce. Il venait tout juste de rencontrer le ministre Toews, lundi, qui lui a confirmé que le financement des ententes avec 26 communautés du Québec et du Labrador est maintenu au même niveau, et sera même indexé sur une base annuelle.

«Comme toute force policière, de pouvoir faire une planification qui se tienne et de faire des projections à plus long terme que sur une base annuelle, ça va donner ça comme capacité», a-t-il précisé.

Il ne connaît pas la somme exacte que les communautés qu’il représente recevront, mais se dit confiant après les représentations faites par le ministre.

Selon le chef Picard, il s’agirait de la première fois que les ententes sur les forces policières sont reconduites pour une aussi longue période.

Il croit que cet engagement du fédéral est positif pour la suite des discussions. Il souligne que le taux de criminalité est à la hausse dans les communautés autochtones et veut engager un dialogue avec le ministre, notamment sur la suffisance des ressources.

Les partis d’opposition ont approuvé la décision gouvernementale, qui apportera plus de certitude. Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, s’est dit ravi du résultat.

«De toute évidence, la pression que l’opposition officielle a réussi à mettre sur le ministre Toews a produit les résultats espérés. Et oui, c’est une très bonne chose. On ne pouvait pas commencer avec tout ce qui se passe à réduire la capacité des forces policières auprès des Premières Nations», a déclaré le chef néo-démocrate.

Selon les données du cabinet du ministre de la Sécurité publique, les fonds seront accordés en vertu du Programme des services de police des Premières Nations qui gère 163 ententes. Celles-ci s’appliquent à 400 communautés autochtones qui emploient quelque 1250 policiers.

Ces forces policières sont financées à 52 pour cent par le fédéral et 48 pour cent par le provincial, selon M. Picard.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur