L’aéroport de rêve de Nagoya

Au cœur du Japon

Combien de fois avez-vous voyagé dans des aéroports en vous disant «mais pourquoi n’ont-il pas pensé à ci et à ça?». Le niveau de frustration est particulièrement grand à Toronto, un aéroport récent qui a coûté des sommes colossales d’argent. Pourtant, quand on arrive à l’aéroport principal de Nagoya, au coeur du Japon, on a impression que quelqu’un a enfin tenu compte de toutes nos recommandations (issues de frustrations) et a conçu un aéroport pratiquement PARFAIT!

Le nom anglais de cet aéroport est Central Japan International Airport, car Nagoya est en plein centre du Japon, à 2 heures de train grande vitesse au sud de Tokyo.

Bonne ergonomie

Nagoya (9 millions d’habitants) est la 3e agglomération du pays derrière Tokyo et Osaka qui reçoivent tous deux des vols directs du Canada. Nagoya ne le fait pas, pas encore du moins, et c’est dommage. Voici pourquoi.

Les hôtels de l’aéroport sont à distance de marche de l’aérogare, et les stationnements géants sont composés de plusieurs étages superposés; donc pas besoin de prendre des navettes, on n’a qu’à marcher (au maximum 10 minutes).

Le rez-de-chaussée est un espace calme où on trouve des services de première nécessité comme un bureau de poste et une pharmacie.

L’aéroport est compact et forme un gros bloc sur cinq étages, ce qui réduit les pas inutiles.

Adjacent à l’aéroport, il y a une gare dont les trains mènent directement à la Gare centrale de Nagoya en 28 minutes et à ses trains à grande vitesse (les Shinkansen).

Les étages des arrivées et départs sont, comme partout en Asie, d’immenses halls rectangulaires et lumineux où il est très facile de circuler et de trouver les kiosques de notre choix (tout est au moins bilingue: japonais et anglais). Je suis toujours surpris d’avoir moins de problèmes d’orientation dans les aéroports d’Asie que dans ceux du Canada!

D’ailleurs, les aéroports asiatiques remportent régulièrement les distinctions accordées aux meilleurs aéroports. L’aéroport de Nagoya est un des aéroports de taille moyenne (5 à 15 millions de passagers par année; 8 millions à cet aéroport) les plus primés du monde, que ce soit par Skytrax (Best Regional Airport Asia Award 2011) ou même meilleur au monde quant aux services accordés aux voyageurs en 2011 selon le Airports Council International.

Deux vieilles rues

Pourquoi? Tous les services sont là, facilement accessibles, sans chichis, avec le sourire. Faire un petit dodo de deux heures, c’est possible, sans être un passager de première classe. Prendre une douche, pas de problème. Même les agents d’inspection de bagages étaient souriants, car, ça aussi, c’est du service à la clientèle!

La cerise sur le sundae, c’est toutefois Skytown, un dernier étage Iudique, superposé sur les étages utilitaires. Une ancienne rue japonaise (Lantern Street) et une vieille rue européenne (Brick Street) ont été recréées.

On se balade entre de véritables restaurants de spécialités (on peut goûter de l’anguille grillée, spécialité de Nagoya) et des boutiques emblématiques des deux cultures (comme Uniglo et Hello Kitty du côté japonais).

Dans SkyTown, on peut aussi se faire masser, entreposer ses bagages quelques heures, consulter internet, laisser les petits au jardin d’enfants, et j’en passe.

Bref, le Central Japan International Airport a été pour moi une expérience de rêve. Je sais désormais qu’il existe pour vrai, l’aéroport parfait!

Informations sur l’aéroport

Renseignements touristiques sur Nagoya: ilovejapan.ca

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Tintamarre de 1000 jeunes à Toronto pour le Jour des Franco-Ontariens

Les élèves de nos deux conseils scolaires se sont rassemblée en face de l'hôtel de ville de Toronto pour la levée du drapeau franco-ontarien.

Plus d’un millier d’élèves des écoles françaises laïques et catholiques de Toronto ont bravé la pluie pour se rassembler au centre-ville, vendredi midi, pour fêter le Jour des Franco-Ontariens (officiellement ce dimanche 25) et chanter Mon beau drapeau pendant qu’était hissé le drapeau vert et blanc au mat de l’hôtel de ville. À 10h, plusieurs […]


23 septembre 2016 à 21h34

Pluie sur le drapeau, mais fierté dans les coeurs

Levée de drapeau franco-ontarien sous la pluie à Queen's Park.

C’est sous la pluie que la première ministre Kathleen Wynne a procédé vendredi matin à la levée officielle du drapeau franco-ontarien à Queen’s Park, devant des députés des trois partis et plusieurs invités, dont le ministre québécois Jean-Marc Fournier et le consul de France Marc Trouyet, soulevant un joyeux tintamarre d’environ 200 élèves de nos […]


23 septembre 2016 à 21h34

Projet-pilote d’échange Ontario-Québec pour 40 jeunes

Marie-France Lalonde et Jean-Marc Fournier. (Photo: François Bergeron)

Les gouvernements du Québec et de l’Ontario ont signé ce vendredi 23 septembre un nouvel Accord de coopération en matière de langue et de culture francophones et ont annoncé le lancement d’un projet-pilote d’échanges culturels entre 40 jeunes francophones et francophiles des deux provinces. 20 élèves des 3e, 4e et 5e secondaire du Québec et […]


23 septembre 2016 à 19h16

Université franco-ontarienne: Dyane Adam présidera un Conseil de planification

Dyane Adam

L’ancienne commissaire aux langues officielles du Canada, Dyane Adam, ex-principale du campus Glendon de l’Université York, présidera un nouveau «Conseil de planification pour une université de langue française». Ce n’est pas encore la gouvernance d’une future université franco-ontarienne, réclamée par le mouvement associatif et le projet de loi privé de la députée néo-démocrate France Gélinas, […]


22 septembre 2016 à 16h46

Êtes-vous intelligent… ou rationnel?

jeune_femme_qui_reflechit-ee49ff0d8ffcc59c11b5f19f26b9453e8501a7bc

Êtes-vous intelligent… ou rationnel? Parce que ce n’est pas la même chose. C’est la réflexion que proposent dans le New York Times de dimanche dernier les psychologues David Hambrick et Alexander Burgoyne. Et ce qui serait resté une discussion philosophique il y a quelques années est en train de devenir plus scientifique: des études en […]


22 septembre 2016 à 16h10

La limace qui mange des oiseaux

Limace espagnole arion vulgaris

On pourrait croire qu’elle a les yeux plus gros que le ventre: une limace se nourrit généralement de feuilles ou d’insectes, pas d’oiseaux. Mais celle-ci n’est pas une limace ordinaire. Appelée «supersize» ou «monster» par les ornithologues, qui commencent à admettre qu’il ne s’agit pas de cas isolés, elle n’a été vue à l’œuvre qu’indirectement: […]


22 septembre 2016 à 15h53

Internet: l’avenir n’est plus ce qu’il était

livres_vieil_ordinateur_-_nature_morte-246f68175fb2fa7964f46cb9b827c624c59caca0

Il fut un temps où Internet était le symbole d’une utopie: un monde où tout le monde serait égal devant l’information, libéré des contraintes de genre, d’ethnie ou de classe sociale… Bien sûr, ça n’a pas tout à fait tourné dans le sens qu’espéraient les idéologues des années 1980 et 1990. C’est la thèse poursuivie […]


22 septembre 2016 à 13h07

CRISPR : de percée scientifique à foire d’empoigne

adn_-_double_helice-ac4d3dc623d6a9accb1bc13e4da5fa9b1e8ae974

À en croire les généticiens, CRISPR serait la plus grande percée dans leur domaine depuis des décennies. Mais en attendant, la foire d’empoigne autour d’un éventuel brevet révèle une facette pas très reluisante de la science lorsqu’elle s’accompagne d’un potentiel très commercial. D’un côté, l’université de Berkeley, en Californie, a été la première à déposer […]


22 septembre 2016 à 13h02

Encore une grosse année culturelle pour l’Alliance française

Les Petits Nouveaux, trio de jazz manouche... et torontois, qui se produira en juin à l'AFT.

Déjà lancée avec la visite de la cinéaste Agnès Varda pendant le TIFF et le concert de Céleste Lévis dans le cadre de Francophonie en fête ce jeudi 22 septembre, la rentrée culturelle de l’Alliance française de Toronto se poursuit en septembre avec une rencontre avec le bédéiste Jean-Louis Tripp (le 28), le film Mommy […]


21 septembre 2016 à 23h59

Les chats ont conquis la planète en deux vagues

chats-b002d4782674613c6ca004f31243a3614843ab33

Après avoir longuement creusé l’origine des chiens, la génétique se tourne vers celle des chats. Et elle se heurte à un gros obstacle: nous savons beaucoup moins de choses sur la façon dont nos ancêtres ont domestiqué les chats — au point que certains chercheurs hésitent toujours à qualifier Felis silvestris d’animal «domestique». Un humain […]


21 septembre 2016 à 19h08
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur