L’ACFO-Toronto face aux défis

Le président de l’ACFO-Toronto Gilles Marchildon en compagnie de Sylvie Lavoie et d’ Alexandre Brassard tous trois sur le CA de l’ACFO-Toronto.

20 novembre 2012 à 10h22

L’ACFO-Toronto conclut son exercice 2011-2012 avec le sentiment du devoir accompli, mais avec un tas de questions en tête. Un repas Anouanze soutenu par une foire des services en français et plusieurs partenariats entrepris avec des organismes francophones de Toronto se sont ajoutés à la traditionnelle formation sur le leadership à la gouvernance communautaire.

En premier lieu, l’organisme se réjouit de la réussite de sa formation au leadership communautaire, qui continue d’attirer particulièrement les nouveaux arrivants qui voient dans cette activité une bonne manière de mieux connaître la communauté francophone de Toronto et aussi, plus largement, le Canada.

Plusieurs anciens clients du programme s’impliquent désormais comme bénévoles dans les organismes francophones torontois, notamment Reflet Salvéo, qui était partenaire de l’ACFO-Toronto lors de la dernière édition du programme.

Cette année le repas bisannuel Anouanze, une des grandes fiertés de l’ACFO-Toronto, qui était combiné avec une journée de foire des services de santé en français, s’est déroulé avec succès au Centre culturel ukrainien.

Quel rôle pour l’ACFO-Toronto?

Malgré ces réussites, et le travail de tous ses bénévoles, l’ACFO-Toronto peine à se trouver un rôle précis à jouer dans l’univers des organismes francophones de la Ville Reine.

L’organisme a bien compris que son avenir financier passait par des ententes et des partenariats, lors des demandes de subventions, avec d’autres organismes.

«Le gouvernement favorise davantage les demandes qui émanent de deux organismes», explique Gilles Marchildon, qui a été réélu à la présidence de l’ACFO-Toronto lors de l’AGA qui s’est tenue, mercredi 14 novembre, dans les locaux du Collège Boréal, au 1, rue Yonge. On peut, dans ce cadre, souligner le partenariat que l’ACFO avait passé avec la radio Choq-FM pour un sondage sur la possibilité d’un quartier francophone à Toronto.

Le nerf de la guerre, c’est l’argent et il manque cruellement à l’ACFO, qui a vu toutes ses demandes de subventions 2012 refusées. Le conseil d’administration vise désormais une échéance en février pour une nouvelle demande à Patrimoine Canada. «On a des coffres pas très bien garnis, mais ça ne nous empêche pas d’agir», avance Gilles Marchildon.

Se lancer en politique?

D’un autre côté, l’ACFO semble séduit par l’idée de jouer un rôle plus politique, de défense des droits des francophones, mais se demande comment.

Depuis la non-reconduction du comité français de la Ville de Toronto, l’ACFO-Toronto a rencontré le commissariat aux services en français pour «déceler les obligations de la Ville» liées aux ententes de dévolution de services signés avec la province.

Sur ce point, Gilles Marchildon explique que ce travail demande une analyse en profondeur des ententes pour voir ce qui est stipulé en matière de services aux francophones.

L’ACFO fait également partie des organismes francophones consultés par le comité d’organisation des Jeux panaméricains de 2015 et dans ce cadre, Gilles Marchildon aimerait «qu’il y ait un pavillon francophone pendant les Jeux et qu’il y ait un legs permanent, une espèce de Maison de la francophonie.»

L’AGA a également donné lieu à une discussion forte intéressante sur le rôle de l’ACFO au sein des organismes de Toronto. Plusieurs membres ont retenu l’idée d’un rôle de concertation entre les organismes.

Si l’ACFO-Toronto peut compter sur la réussite du repas Anouanze, de son programme de formation au leadership communautaire, de sa nouvelle présence sur les réseaux sociaux et de l’implication de ses bénévoles, il n’en reste pas moins que l’association doit renouveler son mandat sous peine de devenir une coquille vide, sans financement et marginalisée au sein des organismes francophones de Toronto.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur