L’ACFO-Toronto face aux défis

Le président de l’ACFO-Toronto Gilles Marchildon en compagnie de Sylvie Lavoie et d’ Alexandre Brassard tous trois sur le CA de l’ACFO-Toronto.

L’ACFO-Toronto conclut son exercice 2011-2012 avec le sentiment du devoir accompli, mais avec un tas de questions en tête. Un repas Anouanze soutenu par une foire des services en français et plusieurs partenariats entrepris avec des organismes francophones de Toronto se sont ajoutés à la traditionnelle formation sur le leadership à la gouvernance communautaire.

En premier lieu, l’organisme se réjouit de la réussite de sa formation au leadership communautaire, qui continue d’attirer particulièrement les nouveaux arrivants qui voient dans cette activité une bonne manière de mieux connaître la communauté francophone de Toronto et aussi, plus largement, le Canada.

Plusieurs anciens clients du programme s’impliquent désormais comme bénévoles dans les organismes francophones torontois, notamment Reflet Salvéo, qui était partenaire de l’ACFO-Toronto lors de la dernière édition du programme.

Cette année le repas bisannuel Anouanze, une des grandes fiertés de l’ACFO-Toronto, qui était combiné avec une journée de foire des services de santé en français, s’est déroulé avec succès au Centre culturel ukrainien.

Quel rôle pour l’ACFO-Toronto?

Malgré ces réussites, et le travail de tous ses bénévoles, l’ACFO-Toronto peine à se trouver un rôle précis à jouer dans l’univers des organismes francophones de la Ville Reine.

L’organisme a bien compris que son avenir financier passait par des ententes et des partenariats, lors des demandes de subventions, avec d’autres organismes.

«Le gouvernement favorise davantage les demandes qui émanent de deux organismes», explique Gilles Marchildon, qui a été réélu à la présidence de l’ACFO-Toronto lors de l’AGA qui s’est tenue, mercredi 14 novembre, dans les locaux du Collège Boréal, au 1, rue Yonge. On peut, dans ce cadre, souligner le partenariat que l’ACFO avait passé avec la radio Choq-FM pour un sondage sur la possibilité d’un quartier francophone à Toronto.

Le nerf de la guerre, c’est l’argent et il manque cruellement à l’ACFO, qui a vu toutes ses demandes de subventions 2012 refusées. Le conseil d’administration vise désormais une échéance en février pour une nouvelle demande à Patrimoine Canada. «On a des coffres pas très bien garnis, mais ça ne nous empêche pas d’agir», avance Gilles Marchildon.

Se lancer en politique?

D’un autre côté, l’ACFO semble séduit par l’idée de jouer un rôle plus politique, de défense des droits des francophones, mais se demande comment.

Depuis la non-reconduction du comité français de la Ville de Toronto, l’ACFO-Toronto a rencontré le commissariat aux services en français pour «déceler les obligations de la Ville» liées aux ententes de dévolution de services signés avec la province.

Sur ce point, Gilles Marchildon explique que ce travail demande une analyse en profondeur des ententes pour voir ce qui est stipulé en matière de services aux francophones.

L’ACFO fait également partie des organismes francophones consultés par le comité d’organisation des Jeux panaméricains de 2015 et dans ce cadre, Gilles Marchildon aimerait «qu’il y ait un pavillon francophone pendant les Jeux et qu’il y ait un legs permanent, une espèce de Maison de la francophonie.»

L’AGA a également donné lieu à une discussion forte intéressante sur le rôle de l’ACFO au sein des organismes de Toronto. Plusieurs membres ont retenu l’idée d’un rôle de concertation entre les organismes.

Si l’ACFO-Toronto peut compter sur la réussite du repas Anouanze, de son programme de formation au leadership communautaire, de sa nouvelle présence sur les réseaux sociaux et de l’implication de ses bénévoles, il n’en reste pas moins que l’association doit renouveler son mandat sous peine de devenir une coquille vide, sans financement et marginalisée au sein des organismes francophones de Toronto.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Combo «Agri-Culture» autour de St. Catharines

Ruelle de grafittis et murales devant le FirstOntario Performing Arts Centre à St. Catharines. (Photo: Nathalie Prézeau)

Le seul spectacle en français que l’imitateur André-Philippe Gagnon fera cet automne lors de sa tournée ontarienne sera celui de St. Catharines le 20 octobre. On pourrait s’étonner qu’une ville de 130 000 habitants, dont environ 4 000 francophones, ait pris une telle initiative, mais le magnifique centre des arts FirstOntario Performing Arts Centre, géré […]


26 septembre 2016 à 23h32

Tintamarre de 1000 jeunes à Toronto pour le Jour des Franco-Ontariens

Les élèves de nos deux conseils scolaires se sont rassemblée en face de l'hôtel de ville de Toronto pour la levée du drapeau franco-ontarien.

Plus d’un millier d’élèves des écoles françaises laïques et catholiques de Toronto ont bravé la pluie pour se rassembler au centre-ville, vendredi midi, pour fêter le Jour des Franco-Ontariens (officiellement ce dimanche 25) et chanter Mon beau drapeau pendant qu’était hissé le drapeau vert et blanc au mat de l’hôtel de ville. À 10h, plusieurs […]


23 septembre 2016 à 21h34

Université franco-ontarienne: Dyane Adam présidera un Conseil de planification

Dyane Adam

L’ancienne commissaire aux langues officielles du Canada, Dyane Adam, ex-principale du campus Glendon de l’Université York, présidera un nouveau «Conseil de planification pour une université de langue française». Ce n’est pas encore la gouvernance d’une future université franco-ontarienne, réclamée par le mouvement associatif et le projet de loi privé de la députée néo-démocrate France Gélinas, […]


22 septembre 2016 à 16h46

Débat Trump-Clinton non concluant

Donald Trump, Hillary Clinton.

On n’a pas eu à éponger de sang sur la scène de l’université Hofstra (New York) après le premier débat télévisé Trump-Clinton lundi soir, les deux candidats présidentiels américains paraissant retenir leurs coups. Hillary Clinton et Donald Trump ont esquivé relativement facilement les allusions/allégations/accusations les plus dangereuses et sont même restés plutôt polis l’un envers l’autre. […]


27 septembre 2016 à 2h11

Une première croisière «French Touch» réussie

Embarquement sur le Empress of Canada.

La croisière French Touch du jeudi 22 septembre a rassemblé une centaine de personnes sur le bateau à trois ponts Empress of Canada. Cette première activité de Clink Toronto, l’entreprise d’Adra Berezintsev, a permis à ces curieux de manger, danser, réseauter et découvrir des jeunes professionnels franco-torontois et leurs projets. «Je veux promouvoir des entreprises […]


26 septembre 2016 à 23h22

Stefie Shock commence avec Gainsbourg et finit avec… Stefie Shock

Stefie Shock et Fanny Bloom sur la scène du théâtre Randolph le 24 septembre. (Photo: André Pilon)

Le concert des 12 belles dans la peau de Stefie Shock, un hommage à Serge Gainsbourg et à ses amours, a charmé le public du festival Francophonie en fête au théâtre Randolph, samedi soir. Le musicien et chanteur québécois, accompagné des chanteuses Fanny Bloom, Gaëlle et (en remplacement de Pascale Bussière) Émilie, avec des musiciens […]


26 septembre 2016 à 23h21

Michel Rivard, maître de la scène et de la foule

Michel Rivard sur la scène du théâtre Randolph le 23 septembre. (Photo: Nathalie Prézeau)

C’est à la veille de son 65e anniversaire de naissance (!) que Michel Rivard, superbement accompagné de deux musiciens, est monté sur la scène du théâtre Randolph du festival Francophonie en fête vendredi soir. Ça ne rajeunissait personne dans la salle, bien qu’on pouvait être encouragé de constater que l’ex-Beau dommage affiche toujours une forme […]


26 septembre 2016 à 23h19

«Je vais amener mon accent franco-ontarien partout»

Céleste Lévis au théâtre Spadina de l'AFT pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Bianka Giuristante)

 Bianka Giuristante est étudiante en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité. Dans le cadre du festival Francophonie en fête de Toronto, la Franco-Ontarienne Céleste Lévis montait sur la scène du théâtre Spadina de l’Alliance française, jeudi soir. Accompagnée de son guitariste et d’un homme à tout faire, cette dernière proposait une soirée intime […]


26 septembre 2016 à 23h18

Michel Bénac: franco-unique!

Michel Bénac au 918 Bathurst pour Francophonie en fête 2016. (Photo: Thomson Birara)

 Thomson Birara est étudiant en journalisme à Toronto au collège d’arts appliqués La Cité. Pourquoi y a-t-il si peu de Franco-Ontariens dans l’univers musical canadien? Selon Michel Bénac, chanteur du groupe Swing, c’est une question d’acceptation de soi et d’appui de la communauté. Le festival Francophonie en fête accueillait Michel Bénac, mercredi dernier, au 918 Bathurst, […]


26 septembre 2016 à 23h18

Une «loi Mauril Bélanger» pour une ville d’Ottawa bilingue?

Ronald Madou

«Le gouvernement fédéral doit prendre les dispositions afin que notre capitale nationale soit bilingue avant les festivités de 2017.»  C’est l’exhortation que le mathématicien et actuaire à la retraite Roland Madou écrit dans un mémoire envoyé au gouvernement de Justin Trudeau le 17 septembre dernier. Et, compte tenu que ce bilinguisme était un des principaux […]


26 septembre 2016 à 23h16

Décès de Marcelle Goulet

Lise Goulet et sa mère Marcelle.

Marcelle Goulet, née Bérini, est décédée paisiblement dans son sommeil à l’Hôpital Mount Sinaï à Toronto le samedi 3 septembre 2016, à l’âge de 90 ans. Originaire de Timmins, elle était la sœur de l’artiste Clément Bérini et la mère de l’éducatrice Louise Goulet. Mme Goulet a été exposée à Toronto le 6 septembre, puis […]


26 septembre 2016 à 23h15

Haïti écolo-glamour

Gregory Kenol (à g.), guide écotouristique au Montcel en Haïti.

Les écotouristes se régaleront à l’auberge Le Montcel logée sur les hauteurs de Port-au-Prince près de Kenscoff, une commune reconnue pour sa prodigieuse production maraîchère. Bien que l’auberge soit à 14 km de la capitale, il faut compter deux heures de route escarpée en montagne pour s’y rendre. Dès l’arrivée on découvre un étonnant complexe […]


26 septembre 2016 à 23h15
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur