L’ACFO-Toronto face aux défis

Le président de l’ACFO-Toronto Gilles Marchildon en compagnie de Sylvie Lavoie et d’ Alexandre Brassard tous trois sur le CA de l’ACFO-Toronto.

L’ACFO-Toronto conclut son exercice 2011-2012 avec le sentiment du devoir accompli, mais avec un tas de questions en tête. Un repas Anouanze soutenu par une foire des services en français et plusieurs partenariats entrepris avec des organismes francophones de Toronto se sont ajoutés à la traditionnelle formation sur le leadership à la gouvernance communautaire.

En premier lieu, l’organisme se réjouit de la réussite de sa formation au leadership communautaire, qui continue d’attirer particulièrement les nouveaux arrivants qui voient dans cette activité une bonne manière de mieux connaître la communauté francophone de Toronto et aussi, plus largement, le Canada.

Plusieurs anciens clients du programme s’impliquent désormais comme bénévoles dans les organismes francophones torontois, notamment Reflet Salvéo, qui était partenaire de l’ACFO-Toronto lors de la dernière édition du programme.

Cette année le repas bisannuel Anouanze, une des grandes fiertés de l’ACFO-Toronto, qui était combiné avec une journée de foire des services de santé en français, s’est déroulé avec succès au Centre culturel ukrainien.

Quel rôle pour l’ACFO-Toronto?

Malgré ces réussites, et le travail de tous ses bénévoles, l’ACFO-Toronto peine à se trouver un rôle précis à jouer dans l’univers des organismes francophones de la Ville Reine.

L’organisme a bien compris que son avenir financier passait par des ententes et des partenariats, lors des demandes de subventions, avec d’autres organismes.

«Le gouvernement favorise davantage les demandes qui émanent de deux organismes», explique Gilles Marchildon, qui a été réélu à la présidence de l’ACFO-Toronto lors de l’AGA qui s’est tenue, mercredi 14 novembre, dans les locaux du Collège Boréal, au 1, rue Yonge. On peut, dans ce cadre, souligner le partenariat que l’ACFO avait passé avec la radio Choq-FM pour un sondage sur la possibilité d’un quartier francophone à Toronto.

Le nerf de la guerre, c’est l’argent et il manque cruellement à l’ACFO, qui a vu toutes ses demandes de subventions 2012 refusées. Le conseil d’administration vise désormais une échéance en février pour une nouvelle demande à Patrimoine Canada. «On a des coffres pas très bien garnis, mais ça ne nous empêche pas d’agir», avance Gilles Marchildon.

Se lancer en politique?

D’un autre côté, l’ACFO semble séduit par l’idée de jouer un rôle plus politique, de défense des droits des francophones, mais se demande comment.

Depuis la non-reconduction du comité français de la Ville de Toronto, l’ACFO-Toronto a rencontré le commissariat aux services en français pour «déceler les obligations de la Ville» liées aux ententes de dévolution de services signés avec la province.

Sur ce point, Gilles Marchildon explique que ce travail demande une analyse en profondeur des ententes pour voir ce qui est stipulé en matière de services aux francophones.

L’ACFO fait également partie des organismes francophones consultés par le comité d’organisation des Jeux panaméricains de 2015 et dans ce cadre, Gilles Marchildon aimerait «qu’il y ait un pavillon francophone pendant les Jeux et qu’il y ait un legs permanent, une espèce de Maison de la francophonie.»

L’AGA a également donné lieu à une discussion forte intéressante sur le rôle de l’ACFO au sein des organismes de Toronto. Plusieurs membres ont retenu l’idée d’un rôle de concertation entre les organismes.

Si l’ACFO-Toronto peut compter sur la réussite du repas Anouanze, de son programme de formation au leadership communautaire, de sa nouvelle présence sur les réseaux sociaux et de l’implication de ses bénévoles, il n’en reste pas moins que l’association doit renouveler son mandat sous peine de devenir une coquille vide, sans financement et marginalisée au sein des organismes francophones de Toronto.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Serge Gainsbourg réincarné en Stefie Shock à Francophonie en fête

Stefie Shock

Jacques Charette a vu Stefie Shock chanter Serge Gainsbourg aux Francofolies de Montréal cet été, et il s’est tout de suite affairé à faire venir à Toronto ce spectacle, mettant également en vedette Fanny Bloom, Pascale Bussières et Gaële, à son festival Francophonie en fête en septembre. Toronto accueillera donc, le samedi 24 septembre au […]


30 août 2016 à 12h28

Dormir derrière les barreaux, ça vous dit ?

L’ancienne prison d’Ottawa: une cellule individuelle. (Photo: Janine Messadié)

Il existe de nombreuses prisons transformées en hôtels de luxes ou en auberge de jeunesse à travers le monde. De Boston à Istanbul, en passant par Helsinki, Amsterdam Londres ou Liepaja en Lettonie, ces centres d’hébergement insolites offerts à des prix abordables, font la joie des voyageurs et des vacanciers, mais attention… car plusieurs sont […]


30 août 2016 à 12h24

Frédéric Choinière tente de vivre 100% canadien

Frédéric Choinière dans son appartement torontois qu'il commence à équiper 100% canadien.

Pendant quatre saisons, le journaliste Frédéric Choinière, basé à Toronto, veut se nourrir, se vêtir, se loger, se divertir et se déplacer avec des produits et services exclusivement canadiens. C’est le défi qu’il s’est donné et que documentera pour Unis TV la maison de production Machine Gum du réalisateur Philippe Burnet. Il en résultera une […]


30 août 2016 à 12h22

Samuele lauréate du Festival de Granby

La chanteuse et multiinstrumentiste Samuele, lauréate du Festival 2016 de Granby. (Photo: Bertrand Duhamel)

Nos Franco-Ontariens Georgian Bay, Moonfruits et Mehdi Cayenne n’ont pas accédé à la Grande Finale de la 48e édition du Festival international de la chanson de Granby en fin de semaine dernière: c’est la chanteuse et multiinstrumentiste folk-rock-blues montréalaise Samuele qui a triomphé, devant Étienne Fletcher, Lydia Képinski et Catherine Dagenais. Lors des demi-finales, Mehdi […]


31 août 2016 à 5h50

Isabelle Girard élue présidente du Reflet Salvéo

Des dirigeants du Reflet Salvéo: Solange Belluz, Sylvie Roy, la présidente Isabelle Girard, la présidente sortante Marlène Thélusma-Rémy, le directeur général Gilles Marchildon, Dave Champagne, Pascale Andriamamonjy.

La directrice générale des Centres d’accueil Héritage a été élue, lundi, présidente de Reflet Salvéo, l’entité francophone qui conseille les trois RLISS anglophones (Réseaux locaux d’intégration des services de santé) du centre-ville de Toronto et de sa très grande banlieue ouest. Elle succède à Marlène Thélusma-Rémy, dont on a salué «le «dévouement et l’excellent travail» […]


31 août 2016 à 4h35

Plus de 80% des Canadiens appuient le principe du bilinguisme officiel

Le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser.

La population canadienne reste attachée à une vision du pays possédant deux langues officielles, selon un récent sondage Nielson réalisé pour le Commissariat aux langues officielles. 88% des répondants appuient «les objectifs» de la Loi sur les langues officielles et 82% estiment que le 150e anniversaire de la Confédération, l’année prochaine, devrait être une occasion […]


31 août 2016 à 10h25

De la carapace de crabes pour paver nos routes

Brooke Marion, Chris Murray et Kayla Snyder perfectionnent un nouveau matériau à l'Université de Lakehead.

Une substance extraite de la carapace abandonnée de crabes et de crevettes possède des propriétés aux applications industrielles prometteuses, dont le pavage des routes. Chris Murray, un chercheur de l’Université Lakehead, à Thunder Bay, étudie cette substance – le chitosane – et explore son potentiel d’utilisation dans de nombreuses applications, comme le traitement des eaux usées […]


31 août 2016 à 10h20

Les jeunes devront protéger le Canada des guerres culturelles

John Ralston Saul devant les jeunes ambassadeurs du Français pour l'avenir (avec la directrice générale Pier-Nadeige Jutras) le 24 août à UofT.

«Le Canada a été construit par les Autochtones, les Français, les Anglais et par… les erreurs des gouvernements étrangers.» En effet, ces «erreurs» (guerres, dictatures, famines) ont provoqué chaque fois des vagues d’immigration vers le Canada: des Ukrainiens fuyant Staline aux réfugiés syriens d’aujourd’hui, en passant par les Hongrois et les Vietnamiens… C’est ce que […]


30 août 2016 à 12h20

Damien Robitaille, son chien Suki, et d’autres nouveautés à UnisTV

Damien Robitaille et Suki dans Voyage de chien à UNIS TV les mardi 19H30.

Le chanteur et musicien franco-ontarien Damien Robitaille et son chien Suki parcourent l’Ontario et le Manitoba, à la découverte d’humains, d’animaux et d’activités dignes de mention. C’est le concept de Voyage de chien, une série qui commence le 6 septembre à 19h30, parmi les nouvautés de la saison d’Unis TV. Le réseau francophone pancanadien de […]


30 août 2016 à 12h18

Claudette Jaiko élue présidente du Labo

Karine Barrass et Claudette Jaiko.

La cinéaste Claudette Jaiko a succédé à l’artiste de performance Julie Lassonde à la présidence du Labo, lors de l’assemblée générale annuelle du centre d’arts médiatiques jeudi soir au Coq of the Walk by Point Bar. Mme Jaiko a été élue à l’unanimité. Julie Lassonde s’est dite très fière de tout ce que le Labo […]


30 août 2016 à 12h16
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur