La viande artisanale fait sensation

viande

23 mai 2017 à 15h21

Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres aliments en créant Seed to Sausage, une entreprise de transformation, de vente au détail et de distribution de viande située à Sharbot Lake, un petit village du comté de Frontenac, au nord de Kingston.

M. Mckenzie suit ses propres directives: produire les aliments les plus délicieux possible, faire de la qualité et de la cohérence une priorité, s’approvisionner en produits locaux et en viande provenant d’animaux élevés humainement, utiliser le moins d’additifs possible. Ces exigences sont rapidement devenues sa recette du succès.

Voyages gastronomiques

Il a fallu du temps pour mettre l’entreprise sur pied. Avant de s’installer dans l’Est de l’Ontario, M. Mckenzie a beaucoup voyagé. Amateur de viande, il a goûté différents salamis partout où il allait, ce qui lui a permis d’affiner son goût et ses préférences.

«Lorsque je suis arrivé en Ontario, je me suis rendu compte que personne ne faisait de bon salami dans le coin, et j’y ai vu une occasion en or», explique-t-il. «Je suis autodidacte: j’ai beaucoup appris au fil de mes essais et erreurs, mais j’aime beaucoup apprendre des autres aussi. Nous offrons maintenant plus de 58 produits différents, et nous créons un ou deux nouveaux produits chaque semaine. Mon but est simple: produire de la viande délicieuse et unique.»

Acheter un abattoir

Apprendre à gérer une entreprise n’a pas été une mince affaire. M. Mckenzie a commencé par acheter un abattoir pour transformer la viande, et la salubrité alimentaire et la réglementation sont rapidement devenues partie intégrante de ses activités quotidiennes.

Il a fait évoluer l’entreprise, qui est aujourd’hui le fournisseur de choix de restaurants de Toronto, Ottawa et Kingston. Les viandes de Seed to Sausage sont même servies à Rideau Hall et à la Chambre des communes.

Pour les gros acheteurs au détail, les petits établissements privés et les clients locaux fidèles, M. Mckenzie, sa famille et ses 23 employés offrent toute une gamme de produits allant du chorizo et du bacon fumés au hickory à l’ancienne aux saucisses à la sauge et aux pommes, en passant par le prosciutto de canard.

Travail-famille

«J’ai du mal à réaliser que nous sommes arrivés si loin aujourd’hui», dit M. Mckenzie.

Il travaille dur pour concilier travail et vie de famille, et comme de nombreux entrepreneurs, son entreprise lui fait passer des nuits blanches. «Je veux que les clients soient satisfaits, et lorsqu’ils ne le sont pas, ça m’empêche de dormir», admet-il.

«Je me suis rendu compte que dans ce milieu, les possibilités sont infinies», ajoute-t-il. «Depuis le début, je me réjouis dès qu’un nouveau client ou une nouvelle occasion se présente, et je suis toujours surpris lorsque des possibilités de ce genre s’offrent à nous.»

En plus du magasin au sein de la boucherie de l’entreprise et du magasin de vente au détail d’Ottawa, on peut trouver les produits de détail de Seed to Sausage dans les magasins d’alimentation spécialisée ou locaux d’Ottawa et de Kingston.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

À la défense du «Right fiers!» des Jeux de Moncton-Dieppe

La musique était l'une des 13 disciplines culturelles, sportives et de leadership des JeuxFC 2017 pour les 13 à 18 ans à Moncton-Dieppe.
«Nos jeunes ont joué et échangé en français... Leur français.»
En lire plus...

20 juillet 2017 à 16h38

Colis haineux à la mosquée de Québec: «répugnant»

Philippe Couillard et Kathleen Wynne à la réunion d'Edmonton cette semaine.
La tuerie de janvier avait été précédée de gestes semblables.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 13h22

Le fameux missile de la Corée du Nord: pas encore «nucléaire»?

bombe
Le dernier engin testé serait en mesure de toucher l'Alaska, l'Australie, l'Inde ou la Russie.
En lire plus...

19 juillet 2017 à 12h26

Rencontres francos sur Bell Fibe TV

Mylène Thériault dans Rencontres.
La série met à l’honneur la diversité de la culture francophone à Toronto.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h08

Il y a traductions et traductions

traduction
Dès que la phrase est plus métaphorique, les choses se compliquent.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h05

Brampton l’été: à découvrir

Le Wet’N’Wild Toronto a rouvert ses portes en juin avec de nouveaux jeux d’eau pour petits et grands. (Photos: Sandra Dorélas)
La 4e plus grande ville de l’Ontario!
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h04

Aylmer: l’Outaouais aux tendances historiques

Le fameux hôtel British sur la patrimoniale rue Principale du Vieux-Aylmer. (Photo: Maude Poulin)
On entend rarement parler d'Aylmer. C’est pourtant le secteur le plus beau et le plus historique de Gatineau.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h03

Planification des ressources: le logiciel qui pense à tout

erp
Sept raisons d’adopter un ERP pour votre organisation.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h02

Bonnes notes pour les robots à l’école

Nao le robot (Photo: Johannes Wienke — Flickr — Creative Commons — http://bit.ly/2sS9ZtF)
Les élèves ont pris plaisir à faire chanter et danser un petit robot.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h01

Calder, forgeron d’art

CALDER, forgeron de géantes libellules, Gallimard/Musée Soulages, 2017, relié, 28x22 cm, 125 illustrations, 208 p.
À l’honneur au musée de Pierre Soulages près de Toulouse.
En lire plus...

17 juillet 2017 à 14h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur