La gastronomie s’invite chez vous

En médaillon: Didier Leroy. À droite: Émeric Grosjean et Stan Leveau-Vallier, fondateurs de Thank You Chef.

27 juillet 2015 à 15h07

Ils vont vous faire aimer manger. Adieu poutines, frites et burgers, place à la véritable gastronomie!

Que ce soit pour un simple barbecue en famille ou entre amis, ou pour une soirée chic, les chefs cuisiniers viennent chez vous pour vous offrir leurs services.

Entre les dîners d’été de Didier Leroy et la variété culinaire de Thank You Chef, vous n’avez plus aucune excuse pour bien manger!

Cuisine française

Maître cuisinier de France installé depuis plusieurs années au Canada, Didier Leroy s’est donné pour mission de «transmettre son savoir» à ses clients, de «les éduquer» sur la bonne cuisine française.

Pour leur apprendre à cuisiner, il se rend chez eux, leur donne des conseils et les assiste le jour du dîner. Il peut également préparer lui-même les repas lors de soirées, de cocktails et d’autres événements, sur le modèle de la cuisine bourgeoise.

Cette activité, Didier Leroy avait déjà eu l’occasion de l’exercer, mais il avait dû l’arrêter lors de l’ouverture de son restaurant. Il désire désormais s’y consacrer pleinement, tout au long de l’année, en variant le menu selon les saisons.«Je n’ai pas envie de retourner dans un restaurant. La cuisine me rend heureux, pas le restaurant.»

«Je veux faire la connexion avec les gens et promouvoir les produits canadiens car, pour moi, le métier de cuisinier n’a rien à voir avec le drapeau», confie-t-il en entrevue à L’Express.

Qu’il s’agisse d’un dîner romantique à deux ou d’une réception de plusieurs dizaines de personnes, Didier Leroy propose ses services pour promouvoir la culture française, tout en étant ouvert aux autres cuisines du monde.

«Je suis gastronome, j’essaie de rester Français. J’utilise beaucoup de produits de saison au Canada mais je garde des bases et des techniques françaises.»

Une expérience sociale

Pour Stan Leveau-Vallier, co-fondateur de Thank You Chef, un projet qui vient tout juste de voir le jour, l’idée était de mettre en relation les clients et des chefs d’origines et de spécialités variées.

«Nous ne vendons pas de la nourriture, mais une expérience sociale et culinaire», raconte-t-il en entrevue à L’Express. «Nous avons constaté que les gens cuisinaient moins à la maison. Nous, nous avons du plaisir à cuisiner et nous voulions donc les aider à mieux manger et à cuisinier davantage en amenant les chefs chez eux pour qu’ils vivent une expérience en direct à la maison.»

Tout comme Didier Leroy, Thank You Chef propose deux formules: des cours de cuisine à la maison en présence des chefs, et des dîners privés pour toutes sortes d’événements.

En revanche, il n’y a pas qu’un seul chef répertorié sur le site, mais cinq – l’objectif étant de proposer la plus grande variété possible de spécialités culinaires pour tous les goûts et toutes les occasions.

«On a de tout parmi les chefs. L’un d’entre eux est originaire des Caraïbes et prépare de la cuisine végane. Nous avons également un pâtissier français qui enseigne à George Brown et un Italien qui propose des cours interactifs, entre autres» décrit-il.

Contrairement au restaurant, où la relation entre le client et le cuisinier est inexistante, il s’agit ici de faire en sorte qu’une véritable relation s’instaure entre eux.

«On peut poser des questions aux chefs. Ils sont très généreux et sont très intéressés à l’idée de partager leur passion», affirme Stan Leveau-Vallier.

Qualité garantie

La qualité des produits (locaux, bio…) et des cuisiniers est garantie: chaque chef est au préalable testé au cours d’un entretien dans lequel il doit démontrer que ses petits plats sont à la hauteur des attentes de l’entreprise qui s’assure, par la même occasion, que celui-ci soit fait pour cette expérience.

«Nous voulons trouver le bon chef, la bonne expérience pour le bon client. Nous cherchons à présenter au mieux le chef, afin que le client puisse se dire “c’est exactement la personne qu’il me faut”», commente Stan Leveau-Vallier.

La plupart des plats sont gastronomiques, mais, prochainement, les fondateurs espèrent développer davantage la variété des dîners proposés, en offrant par exemple, un service barbecue, et pourquoi pas, un jour, trouver un chef préparant des boîtes lunch.

«Notre objectif est surtout un objectif social: nous voulons que les gens mangent mieux et cuisinent plus. Nous prévoyons d’utiliser une partie de nos revenus pour organiser des cours caritatifs à destination des familles défavorisées et des adolescents», précise-t-il.

Si tous les chefs ne parlent malheureusement pas le français, les langues sont aussi variées que les plats proposés… et que leurs prix. Ceux-ci sont compris entre 30 et 130 dollars, selon le type de cuisine souhaité et le nombre de personnes. À table!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Une série télé peut inciter des jeunes à se suicider?

thirteen_reasons_why
Depuis quelques jours, les médias multiplient les articles sur la série télévisée américaine 13 Reasons Why qui, diffusée sur Netflix, aborde la thématique du suicide...
En lire plus...

28 avril 2017 à 9h01

Une lumière céleste appelée Steve

Capture d'écran de la vidéo de Science and More: "Meet Steve: Scientists, Aurora enthusiasts find a new mysterious light in the night sky" - http://bit.ly/2oQ5QFp
Est-ce une aurore boréale? Non, c’est Steve. C’est le nom très peu poétique qui a été donné à un mystérieux «ruban» de lumière qui...
En lire plus...

28 avril 2017 à 8h36

Élaine Legault et Katherine Levac en lice pour un Saphir

saphir
Élaine Legault, la directrice générale du Conseil des organismes francophones de la région de Durham, ainsi que l’humoriste de l’Est ontarien Katherine Levac, figurent...
En lire plus...

26 avril 2017 à 13h14

Alain Dupuis passe du RÉFO à la FCFA

Alain Dupuis, désormais à la FCFA, et Steven Ogden, nouveau DG du RÉFO.
La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada a un nouveau directeur général, Alain Dupuis, bien connu notamment pour son engagement au...
En lire plus...

26 avril 2017 à 13h05

Décès de l’écrivain Michel Dallaire

Michel Dallaire
Le poète et romancier franco-ontarien Michel Dallaire s’est éteint à l’âge de 60 ans ce mardi 25 avril. Auteur de plusieurs œuvres – poèmes,...
En lire plus...

26 avril 2017 à 11h30

Le spectacle des jeunes Français sur Étienne Brûlé, c’est samedi soir!

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.
La trentaine de collégiens français de la banlieue est de Paris, qui ont monté un spectacle musical sur notre coureur des bois Étienne-Brûlé, sont...
En lire plus...

26 avril 2017 à 9h19

L’humanité dans l’oeil de Yann Arthus-Bertrand

Le réalisateur et le directeur de la cinématographie de Human: Yann Arthus-Bertrand et Bruno Cusa, à l'Alliance française de Toronto le mardi 18 avril.
Yann Arthus-Bertrand, c’est le grand-père qu’on rêverait tous et toutes d’avoir. On s’imagine que le soir, au coin du feu, il nous raconterait les...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h52

Dianne Bos éclaire une guerre centenaire

Dianne Bos: Tranchées, Parc commémoratif canadien de Vimy, France (2014) 72x72cm.
Depuis le 3 avril et jusqu’au 8 septembre prochain, le Centre culturel canadien à Paris accueille l’exposition de l’artiste ontarienne Dianne Bos, intitulée The...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h50

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur