Kenya: Odinga conteste la victoire de Kenyatta

Les principaux candidats Raila Odinga et Uhuru Kenyatta. (Photos: AP)

5 mars 2013 à 12h55

à 20h45 HNE, le 9 mars 2013.

NAIROBI, Kenya – Uhuru Kenyatta, le fils du fondateur du Kenya moderne, a été désigné samedi vainqueur de l’élection présidentielle, ayant obtenu 50,07 pour cent des voix, mais son opposant a refusé de concéder la victoire, faisant plutôt état de nombreuses failles dans l’intégrité électorale qui, a-t-il dit, ont mis en difficulté la démocratie kenyane.

Les partisans de M. Kenyatta — un homme accusé par le Tribunal pénal international d’avoir aidé à orchestrer les violences qui ont précédé le précédent scrutin — sont sortis dans les rues, célébrant dans un océan de couleur rouge, la teinte choisie par la campagne du candidat.

Refusant d’accepter la défaite, le premier ministre Raila Odinga a déclaré que le processus électoral avait subi plusieurs échecs, tandis qu’il annonçait son intention de déposer une requête auprès de la Cour suprême. M. Odinga a appelé au calme, une déclaration qui pourrait aider à prévenir une répétition des violences de 2007-2008, lors desquelles plus de 1000 personnes ont été tuées, un événement qui a précipité le pays au bord de la guerre civile.

La mince marge de victoire de M. Kenyatta accroît l’attention sur les problèmes électoraux qui sont survenus lors des six jours de vote et de décompte des bulletins. Sur 12,3 millions de bulletins de votes, M. Kenyatta l’a emporté par approximativement 8000 voix.

Les États-Unis, la Grande-Bretagne et l’Union européenne ont accueilli froidement l’annonce de la victoire de M. Kenyatta. Les États ont publié des communiqués félicitant le peuple kenyan, mais aucun n’a mentionné le gagnant par son nom. L’Occident a déjà clairement mentionné qu’il n’accueillerait pas favorablement un président Kenyatta.

Ce dernier doit subir en juillet un procès au Tribunal pénal international en lien avec des allégations voulant qu’il ait orchestré les meurtres, les déportations forcées, la persécution et le viol de partisans de M. Odinga dans la foulée du vote de 2007. Si M. Kenyatta est effectivement nommé président, il pourrait passer une bonne partie de son mandat devant un tribunal de La Haye.

Dans son discours de victoire, M. Kenyatta s’est engagé à poursuivre la collaboration avec les «institutions internationales», mais il a également dit s’attendre à ce que la communauté internationale «respecte notre souveraineté et la volonté démocratique du peuple kenyan».

Après l’annonce de la victoire de M. Kenyatta, de légers heurts ont été rapportés, y compris des jeunes incendiant des pneus dans la ville de Kisumu (ouest), le fief de M. Odinga. Aucun acte majeur de violence n’a cependant été signalé dans le pays.

Lors du dernier scrutin présidentiel, 600 000 personnes avaient dû fuir leurs demeures pour échapper aux violences post-électorales.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur