Jeunes et vieux (et entre les deux) pour une université franco-ontarienne

Patrick Brown et Gila Martow au Grand Rassemblement 2015.

27 octobre 2015 à 10h35

Une floppée de mémoires et de déclarations en faveur de la création d’une université franco-ontarienne circulaient en prévision de l’adoption, au Grand Rassemblement de la francophonie ontarienne à Toronto samedi, d’un Plan stratégique communautaire qui était certain d’y inclure cette revendication.

Même le nouveau chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, Patrick Brown, accompagné de sa critique aux Affaires francophones Gila Martow (Thornhill), est venu redire son appui à l’université franco-ontarienne à la tribune du Grand Rassemblement, vendredi midi, lors d’un événement auquel participait également la libérale Marie-France Lalonde (Ottawa-Orléans), adjointe parlementaire de la ministre Madeleine Meilleur, et le député néo-démocrate Taras Natyshak (Essex), qui ont abondé dans le même sens.

Patrick Brown, qui est député de Simcoe Nord comprenant notamment la ville de Penetanguishene où a accosté l’exlorateur Samuel de Champlain en 1615, s’est dit heureux d’avoir participé cet été à Penetanguishene aux reconstitutions historiques et commémorations du 400e anniversaire de la présence francophone en Ontario.

La semaine dernière, la Fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario (FARFO) a souligné son appui à la création d’une nouvelle université de langue française à Toronto, estimant que «la gouvernance des institutions postsecondaires est essentielle pour assurer la pérennité de la communauté franco-ontarienne».

Selon la présidente Élizabeth Allard, «la création d’un volet Université des Aînés à cette université de langue française serait un atout pertinent vu le vieillissement de la population». Un tel volet permettrait de suivre une formation et d’assister à des cours ou conférences tout au long de la vie, sans limite d’âge ni condition d’entrée.

On sait qu’en février dernier, suite à plusieurs mois de consultation menant à des «États généraux» sur la question, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (organisatrice du Grand Rassemblement annuel), le Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO) et de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) en ont fait la demande officielle à Queen’s Park.

La FESFO dévoilait d’ailleurs la semaine dernière «les souhaits de la jeunesse pour l’avenir de la communauté franco-ontarienne» dans un mémoire recommandant notamment une université gérée «par et pour» les Franco-Ontariens.

La FESFO propose aussi de créer des «proximités socialisantes» pour les francophones: «des espaces récréatifs en français, plus d’occasions pour apprécier du cinéma, du théâtre et de la musique en français, ainsi qu’un meilleur accès à du contenu médiatique francophone et franco-ontarien».

Enfin, les jeunes souhaitent voir d’ici 2025 «la mise en place de politiques de reconnaissance de la communauté franco-ontarienne par l’État, telles que la désignation d’Ottawa comme ville bilingue, la désignation de la province de l’Ontario comme étant officiellement bilingue, l’augmentation de l’affichage bilingue dans le paysage linguistique de l’Ontario et une augmentation de l’offre active des services en français».

* * *
À lire aussi dans L’Express:
Cap sur l’Ontario bilingue en 2025
«Le français est une arme de développement massif»
Trois grandes Franco-Ontariennes récompensées

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Une interprétation très libre du Petit Prince

Jonathan Séguin (le Petit Prince) et Sandra Uhlrich (le renard).
Une centaine d’élèves de l’école secondaire catholique Saint Frère-André, à Toronto, ont offert une adaptation libre et contemporaine des textes du roman Le Petit Prince...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h17

Une nouvelle appli de Parcs Canada pour découvrir le pays

application parcs canada
À l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération, Parcs Canada lance une toute nouvelle application mobile pour permettre aux voyageurs de préparer leur voyage...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Un diplôme honorifique du Collège Boréal à Dada Gasirabo

Dada Gasirabo
Le Collège Boréal conférera un diplôme honorifique en Affaires et services communautaires à la directrice générale d’Oasis Centre des femmes à Toronto, Mme Dada...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h16

Remaniements aux directions des écoles de Viamonde

Des cadres du Conseil scolaire Viamonde avec (à l'avant au centre, costume bleu) Martin Bertrand, le directeur de l'Éducation.
Plusieurs directions et directions adjointes d’écoles du Conseil scolaire Viamonde relèveront de nouveaux défis lors de la prochaine l’année scolaire. L’ouverture des nouvelles écoles...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h15

Beau Dommage et Stéphane Venne au Panthéon

Beau Dommage
Le groupe Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne font partie des artistes qui seront intronisés cette année au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens. Ils seront...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h14

Quand un mot innu devient une phrase en français

Anne-Marie Proulx
La jeune artiste Anne-Marie Proulx a parcouru une grande partie du Grand Nord québécois, dans le territoire du Nitassinan où vivent les Innus, intéressée d’abord...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h13

Visite de parlementaires marocains

La délégation de parlementaires marocains devant l'Assemblée législative de l'Ontario.
Une demi-douzaine de parlementaires marocains étaient de passage à Montréal et Toronto la semaine dernière, pour discuter d’échanges économiques et culturels avec nos gouvernements...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h12

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur