Hydro-Québec veut exporter son électricité et même s’implanter à l’étranger

Éric Martel, pdg d'Hydro-Québec, à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février.

Éric Martel, pdg d'Hydro-Québec, à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février.

En plus de développer ses exportations d’électricité dans les provinces canadiennes et les états américains voisins, Hydro-Québec veut commercialiser ses innovations, comme une nouvelle batterie permettant de conserver l’énergie solaire ou éolienne, et veut acquérir des actifs à l’étranger, comme dernièrement le Réseau de l’intelligence électrique en France.

C’est la stratégie de la société d’État québécoise, qu’a exposée son PDG Éric Martel à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février. Hydro-Québec prévoit doubler ses revenus actuels de 14 milliards $ (et ses profits de 3 milliards $) d’ici 2030, tout en maintenant «les tarifs résidentiels les plus bas en Amérique du Nord».

De toutes les sources d’énergie, l’hydro-électricité québécoise est celle dont les coûts sont les plus stables – suivant essentiellement l’inflation générale – alors que les prix mondiaux du pétrole et du gaz naturel fluctuent beaucoup, notamment depuis le tournant du 21e siècle. Cela permet à Hydro-Québec d’élaborer des projets d’avenir en se basant sur des données fiables.

M. Martel fait valoir que la demande intérieure d’électricité n’augmentera pas tant que ça au cours des prochaines décennies, à mesure que les gens adopteront des bonnes habitudes de conservation, achèteront des appareils ménagers «intelligents», et produiront eux-mêmes un peu (ou même beaucoup) de leur électricité au moyen, par exemple, de panneaux solaires. «Cela permettra à Hydro-Québec d’exporter davantage de son électricité sans avoir à investir dans trop de nouvelles infrastructures.»

 

Les marchés extérieurs de l'électricité québécoise.
Les marchés extérieurs de l’électricité québécoise.

New York et les autres états de la Nouvelle-Angleterre comptent déjà pour les trois quarts des exportations québécoises d’électricité (l’Ontario et le Nouveau-Brunswick pour l’autre quart). Ce n’est pas la nouvelle administration de Donald Trump qui va changer ça, pense M. Martel.

D’abord parce que ce sont les états, pas le gouvernement fédéral américain, qui décident de leur système d’alimentation et de distribution d’électricité. Ensuite parce que l’électricité québécoise reste compétitive, en plus d’être «propre», tant au chapitre de la vraie pollution toxique qu’à celui des émissions de gaz à effet de serre encore associées, dans l’esprit de bien des gens, à une menace de changements climatiques néfastes.

M. Martel souligne d’ailleurs que la récente rencontre entre le premier ministre Justin Trudeau et le président Donald Trump a produit, sur les questions énergétiques, une déclaration à l’effet que les deux pays vont rester «connectés».

Tarifs d’électricité résidentiels mensuels comparés.

Ce n’est pas la première fois que le Club canadien et le Canadian Club organisent un événement conjoint. M. Martel s’est exprimé en français et anglais devant cet auditoire qui comprenait – surtout chez les anglophones – plusieurs responsables d’agences et d’entreprises oeuvrant dans le secteur énergétique.

Des membres d’un groupe de pression ontarien contre le nucléaire (qui génère la moitié de l’électricité de la province) en ont même profité pour faire valoir l’une des alternatives: importer encore plus d’électricité québécoise.

En poste depuis deux ans (il était auparavant chez Bombardier), le PDG d’Hydro-Québec a indiqué que le niveau de satisfaction des Québécois envers son organisation a augmenté depuis l’instauration d’une «nouvelle culture du service à la clientèle» et de mesures comme des heures d’ouverture des bureaux plus pratiques pour les usagers. S’il faut en croire M. Martel, «le mot client n’existait pas à Hydro-Québec» avant son arrivée…

Coopération stratégique entre Hydro Québec et le Réseau de l'intelligence électrique en France.
Coopération stratégique entre Hydro-Québec et le Réseau de l’intelligence électrique en France.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Deux écoles élémentaires catholiques ajoutent le secondaire et des programmes spécialisés

Croquis représentant la nouvelle école élémentaire-secondaire catholique de Peterborough.

Deux écoles élémentaires du Conseil de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), Monseigneur-Jamot à Peterborough et Pape-François à Stouffville, accueilleront dès septembre des cohortes d’élèves de la 7e, 8e et 9e année, et ajouteront progressivement des niveaux jusqu’en 12e, pour devenir des écoles élémentaires-secondaires. C’est actuellement le cas de seulement 2 des 58 écoles du CSDCCS (16 […]


24 mars 2017 à 15h04

Le «Quebec bashing» de Maclean’s: plus grave qu’un pet de cerveau

macleans

Andrew Potter, l’auteur d’un article dans le magazine Maclean’s dénigrant la moralité des Québécois, qui a provoqué un tollé de protestations sur la place publique, jusqu’au bureau du premier ministre Philippe Couillard, s’est rapidement excusé sur Facebook, puis a démissionné cette semaine de sa chaire d’études canadiennes de l’Université McGill… maintenant accusée dans certains milieux […]


24 mars 2017 à 12h56

Décès du journaliste Adrien Cantin

Adrien Cantin

Journaliste, éditorialiste, animateur, grand communicateur, Adrien Cantin s’est éteint le 22 mars à l’âge de 68 ans. Il aura marqué la scène médiatique franco-ontarienne par son approche toujours franche et directe, notamment au journal Le Droit et à l’antenne de TFO. «Souffrant d’un double cancer des poumons et de la gorge, M. Cantin était hospitalisé […]


24 mars 2017 à 10h06

Le 2e budget Morneau: grand parleur…

Le ministre Bill Morneau place le budget fédéral sous le signe de la formation et de l'innovation.

D’abord les chiffres. De nos jours, ils sont presque superflus, voire encombrants, dans les discours annuels du budget comme celui que vient de livrer le ministre fédéral Bill Morneau, «la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne»… En 2017-18, le gouvernement canadien se propose […]


23 mars 2017 à 18h01

Yann Perreau et Mehdi Cayenne en concert samedi soir

Yann Perreau et Mehdi Hamdad.

Drôles et décalés, les chanteurs et musiciens Yann Perreau (Québécois) et Mehdi Cayenne (d’Ottawa), bêtes de scène notoires, clôturent la Semaine de la francophonie torontoise ce samedi 25 mars à 20h à la salle Brigantine de Harbourfront. Yann Perreau propose des textes «surprenants, planants et créatifs», disent les critiques. Entre une atmosphère pop et électro, […]


22 mars 2017 à 14h19

Une tempête de neige qui a exposé un déficit de solidarité chez les Québécois?

Andrew Potter

L’ex-rédacteur en chef du Ottawa Citizen, aujourd’hui à l’Université McGill, s’excuse d’avoir insulté les Québécois dans son analyse de la tempête de neige sur l’autoroute 13. Mais le magazine Maclean’s persiste et signe.

Le Journal de Montréal
22 mars 2017 à 11h27

Notre cerveau préfère les fausses nouvelles

Contrairement à une nouvelle qui a circulé dans les médias sociaux l'an dernier, le pape n'a pas appuyé officiellement la candidature de Donald Trump.

La politique à l’ère des médias sociaux offre l’opportunité d’un cours accéléré en psychologie de la désinformation. Entre les biais de confirmation et les Facebookiens qui partagent un texte sans l’avoir lu, journalistes et communicateurs tentent de s’ajuster. Jusqu’à six personnes sur 10 ne liront que le titre d’un article, rappelle le psychologue Gleb Tsipursky dans […]

Présidence française: débat à cinq

debat France

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélanchon, les cinq principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril, ont débattu à la télévision pendant plus de trois heures le 20 mars.

TF1
21 mars 2017 à 9h05

Des jeunes Franco-Ontariens veulent profiter de l’engouement pour l’humour

Neev, JC Surette, Chloé Thériault, Mickaël Girouard, Ilann Morissette, Brooke Jenicek et Jérémie Larouche.

L’industrie de l’humour est en pleine expansion au pays, et des jeunes francos sont bien placés pour en profiter. «Il a un boum dans l’humour, c’est une bonne période», confirme l’humoriste acadien J-C Surette, qui clôturait samedi soir le Gala des Rendez-vous de la Francophonie animé par un autre humoriste, Neev, à l’auditorium de l’école secondaire Saint-Frère-André […]


21 mars 2017 à 0h34

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti

Gabriel Osson

«J’ai vécu à Haïti quand j’étais jeune. Un enfant, proche de ma famille, était resté chez nous. C’était un Restavèk», se souvient l’écrivain Gabriel Osson. L’écrivain aux multiples talents vient de publier son nouveau livre, Hubert, le Restavèk, une histoire fictive, mais portant si représentative de la réalité pour des milliers d’enfants de l’île. Il s’agit du […]


21 mars 2017 à 0h32
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur