Hydro-Québec veut exporter son électricité et même s’implanter à l’étranger

Éric Martel, pdg d'Hydro-Québec, à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février.

Éric Martel, pdg d'Hydro-Québec, à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février.


16 février 2017 à 11h01

En plus de développer ses exportations d’électricité dans les provinces canadiennes et les états américains voisins, Hydro-Québec veut commercialiser ses innovations, comme une nouvelle batterie permettant de conserver l’énergie solaire ou éolienne, et veut acquérir des actifs à l’étranger, comme dernièrement le Réseau de l’intelligence électrique en France.

C’est la stratégie de la société d’État québécoise, qu’a exposée son PDG Éric Martel à la tribune conjointe des Canadian Club et Club canadien de Toronto le 15 février. Hydro-Québec prévoit doubler ses revenus actuels de 14 milliards $ (et ses profits de 3 milliards $) d’ici 2030, tout en maintenant «les tarifs résidentiels les plus bas en Amérique du Nord».

De toutes les sources d’énergie, l’hydro-électricité québécoise est celle dont les coûts sont les plus stables – suivant essentiellement l’inflation générale – alors que les prix mondiaux du pétrole et du gaz naturel fluctuent beaucoup, notamment depuis le tournant du 21e siècle. Cela permet à Hydro-Québec d’élaborer des projets d’avenir en se basant sur des données fiables.

M. Martel fait valoir que la demande intérieure d’électricité n’augmentera pas tant que ça au cours des prochaines décennies, à mesure que les gens adopteront des bonnes habitudes de conservation, achèteront des appareils ménagers «intelligents», et produiront eux-mêmes un peu (ou même beaucoup) de leur électricité au moyen, par exemple, de panneaux solaires. «Cela permettra à Hydro-Québec d’exporter davantage de son électricité sans avoir à investir dans trop de nouvelles infrastructures.»

 

Les marchés extérieurs de l'électricité québécoise.
Les marchés extérieurs de l’électricité québécoise.

New York et les autres états de la Nouvelle-Angleterre comptent déjà pour les trois quarts des exportations québécoises d’électricité (l’Ontario et le Nouveau-Brunswick pour l’autre quart). Ce n’est pas la nouvelle administration de Donald Trump qui va changer ça, pense M. Martel.

D’abord parce que ce sont les états, pas le gouvernement fédéral américain, qui décident de leur système d’alimentation et de distribution d’électricité. Ensuite parce que l’électricité québécoise reste compétitive, en plus d’être «propre», tant au chapitre de la vraie pollution toxique qu’à celui des émissions de gaz à effet de serre encore associées, dans l’esprit de bien des gens, à une menace de changements climatiques néfastes.

M. Martel souligne d’ailleurs que la récente rencontre entre le premier ministre Justin Trudeau et le président Donald Trump a produit, sur les questions énergétiques, une déclaration à l’effet que les deux pays vont rester «connectés».

Tarifs d’électricité résidentiels mensuels comparés.

Ce n’est pas la première fois que le Club canadien et le Canadian Club organisent un événement conjoint. M. Martel s’est exprimé en français et anglais devant cet auditoire qui comprenait – surtout chez les anglophones – plusieurs responsables d’agences et d’entreprises oeuvrant dans le secteur énergétique.

Des membres d’un groupe de pression ontarien contre le nucléaire (qui génère la moitié de l’électricité de la province) en ont même profité pour faire valoir l’une des alternatives: importer encore plus d’électricité québécoise.

En poste depuis deux ans (il était auparavant chez Bombardier), le PDG d’Hydro-Québec a indiqué que le niveau de satisfaction des Québécois envers son organisation a augmenté depuis l’instauration d’une «nouvelle culture du service à la clientèle» et de mesures comme des heures d’ouverture des bureaux plus pratiques pour les usagers. S’il faut en croire M. Martel, «le mot client n’existait pas à Hydro-Québec» avant son arrivée…

Coopération stratégique entre Hydro Québec et le Réseau de l'intelligence électrique en France.
Coopération stratégique entre Hydro-Québec et le Réseau de l’intelligence électrique en France.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

L’homme derrière Snopes: bientôt 25 ans de vérification des faits

Légendes urbaines, secrets, canulars, mensonges ou vérité vraie? (Illustration: Aeaechan | Dreamstime.com)
Snopes, l’ancêtre de tous les sites de vérification des faits, n'imaginait pas que ça pouvait devenir payant.
En lire plus...

Trois siècles de naufrages dans le lac Champlain

Le cannonier USS Spitfire a coulé dans le lac Champlain en 1776 après seulement deux mois de service contre les Britanniques. (Photo: Youtube - http://bit.ly/2rvxvvK)
On compte plus de 300 épaves au fond du lac Champlain, à cheval entre le Québec et les États de New York et du...
En lire plus...

22 juin 2017 à 14h36

La nouvelle école secondaire catholique de Scarborough: Père-Philippe-Lamarche

Le chantier de l'école secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche à Scarborough, il y a quelques semaines.
Le père Philippe Lamarche est arrivé à Toronto il y a 130 ans, le 24 juin 1887.
En lire plus...

22 juin 2017 à 11h46

Mandat prolongé pour la commissaire aux langues officielles

Ghislaine Saikaley
Le mandat de Ghislaine Saikaley a été reconduit pour un nouvel intérim jusqu’au 17 octobre prochain ou jusqu’à ce qu’un nouveau commissaire soit nommé.
En lire plus...

21 juin 2017 à 15h37

Interpréter les rêves reste hasardeux

Les rêves fascinent les gens depuis longtemps. (Photo: AndrewCater – Flickr – CC)
Beaucoup de gens croient qu’il est possible de voir l’avenir dans nos rêves.
En lire plus...

Hymne national: des sénateurs veulent bloquer la modification des paroles pour le 150e

Le député Mauril Bélanger l'an dernier.
Les amendements en provenance des banquettes conservatrices s'accumulent au Sénat dans le débat sur le projet de loi de feu Mauril Bélanger.
En lire plus...

Token French à Queen’s Park

150-stories-recits
Seulement deux courts récits franco-ontariens dans le livre du 150e de la lieutenante-gouverneure... et pas un mot sur nos 400 ans.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h17

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger décrochent le Prix Trillium

Jean Boisjoli et Pierre-Luc Bélanger.
Le romancier Jean Boisjoli et l’auteur jeunesse Pierre-Luc Bélanger ont remporté le Prix littéraire Trillium de l’Ontario 2017.
En lire plus...

21 juin 2017 à 13h04

La mère qui exige un médecin blanc: pas un cas isolé

medecin blanc
Le cas d’une mère qui insiste pour que son fils soit vu par un médecin blanc, dans une clinique de Mississauga, serait loin d’être...
En lire plus...

21 juin 2017 à 12h27

Cuisson au barbecue et cancer: évitez de carboniser

Il faut surtout éviter de carboniser la viande. (Photo: Max Pixel)
La cuisson des viandes longtemps à très haute température est associée à l’augmentation de certains cancers.
En lire plus...

21 juin 2017 à 10h16

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur