Habitants et résidents

Un lecteur me faisait récemment la remarque, par le biais d’un courriel fort sympathique, que certains journaux écrivaient le terme «résident» avec un «e», alors que d’autres employaient systématiquement «résidant» avec un «a». Il se demandait lequel des deux commettait une faute. La réponse n’est pas simple…

Il y a quelques années, une grande question s’est posée dans la salle de rédaction du Nouvelliste, le quotidien pour lequel je travaille, à Trois-Rivières.

Pendant longtemps, on écrivait toujours le mot «résidant» avec un «a» pour parler des personnes qui habitent en un lieu donné. On écrivait par exemple: «Une soixantaine de résidants du quartier ont signé la pétition pour empêcher le changement de zonage…»

La plupart des autres médias québécois faisaient de même. Mais après avoir consulté différents ouvrages et différentes recommandations, j’ai proposé à mes patrons de privilégier l’emploi de «résidents» avec un «e».

Situation floue

Pour plusieurs journalistes qui ont toujours écrit «résidants», c’était une petite révolution. Dans un journal, le mot «résidant» ou «résident» est fréquemment employé.

L’emploi de «résidant» avec un «a» était en quelque sorte logique puisque calqué sur un mot qui est presque synonyme: «habitant». N’écrit-on pas, après tout : «Les habitants de l’Ontario choisiront bientôt un nouveau gouvernement»? L’emploi de «résidant» était ainsi privilégié, compte tenu de la similitude de la terminaison et du sens.

Les dictionnaires usuels ne sont pas absolument clairs sur ce flottement orthographique. Le Robert nous dit que le nom et l’adjectif «résidant, résidante» signifie: «qui réside (en un lieu)». Et on donne comme exemple: «les résidants d’une maison de retraite». La définition est semblable dans le Larousse, mais on indique que les deux graphies sont acceptées.

Quant à «résident, résidente», le Robert énumère quelques sens possibles: un diplomate envoyé par un État auprès d’un gouvernement étranger, une personne établie dans un pays autre que son pays d’origine, une personne qui réside dans un ensemble d’habitations (par exemple les résidents d’une cité universitaire), ou un interne de médecine générale ou spécialisée.

Lieu de résidence

Il fallait donc chercher ailleurs. L’Office québécois de la langue française est plus clair.

Dans sa Banque de dépannage linguistique, une fiche est réservée à l’emploi de «résident» et de «résidant».

L’OQLF nous dit ceci: «On écrit résident et résidente, avec un e, quand ce mot est employé comme nom ou comme adjectif pour désigner ou qualifier une personne qui habite en un lieu donné.» Et les exemples sont clairs. On mentionne notamment: «Les résidents de Montréal sont allés aux urnes.»

Une capsule sur le site web de l’Office québécois de la langue française nous éclaire davantage. On y indique que «la position de l’Office vise à simplifier l’analyse qu’on en fait».

Il est donc proposé d’utiliser l’orthographe résident ou résidente pour désigner ou qualifier toute personne qui réside dans un lieu donné. Il faudrait donc écrire: les résidents d’un quartier, d’un centre d’hébergement, d’un foyer, etc. Ce sera également le cas pour les médecins résidents ou encore pour le statut de résident permanent.

Participe présent

En fait, la volonté de simplifier se traduit par le fait de laisser la graphie «résidant» à l’emploi du participe présent du verbe résider, lequel exige un adverbe ou un complément de lieu. Comme dans: «Les personnes résidant à l’extérieur du Canada…» ou encore «Les citoyens résidant à proximité des grands axes routiers…»

La logique derrière cette règle est équivalente à celle de «président» et de «présidant».

Pourtant, le nom et le participe présent dérivés du verbe «habiter» ne suit pas cette règle. On n’écrit pas «les habitents de Sudbury», mais bien «les habitants».

C’est peut-être ce qui explique le flottement dans l’usage. Il arrive même, lorsque des textes de La Presse sont repris dans dans Le Nouvelliste, que l’orthographe diffère, puisque la rédaction de La Presse privilégie «résidants». Alors il pourrait très bien arriver – et ça s’est sans doute déjà produit – de voir les deux graphies dans un même journal, sauf si l’œil aguerri des pupitreurs ou des correcteurs s’est arrêté sur ce mot et que ces derniers ont fait la correction, qui n’en est pas vraiment une…

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Serge Gainsbourg réincarné en Stefie Shock à Francophonie en fête

Stefie Shock

Jacques Charette a vu Stefie Shock chanter Serge Gainsbourg aux Francofolies de Montréal cet été, et il s’est tout de suite affairé à faire venir à Toronto ce spectacle, mettant également en vedette Fanny Bloom, Pascale Bussières et Gaële, à son festival Francophonie en fête en septembre. Toronto accueillera donc, le samedi 24 septembre au […]


30 août 2016 à 12h28

Dormir derrière les barreaux, ça vous dit ?

L’ancienne prison d’Ottawa: une cellule individuelle. (Photo: Janine Messadié)

Il existe de nombreuses prisons transformées en hôtels de luxes ou en auberge de jeunesse à travers le monde. De Boston à Istanbul, en passant par Helsinki, Amsterdam Londres ou Liepaja en Lettonie, ces centres d’hébergement insolites offerts à des prix abordables, font la joie des voyageurs et des vacanciers, mais attention… car plusieurs sont […]


30 août 2016 à 12h24

Frédéric Choinière tente de vivre 100% canadien

Frédéric Choinière dans son appartement torontois qu'il commence à équiper 100% canadien.

Pendant quatre saisons, le journaliste Frédéric Choinière, basé à Toronto, veut se nourrir, se vêtir, se loger, se divertir et se déplacer avec des produits et services exclusivement canadiens. C’est le défi qu’il s’est donné et que documentera pour Unis TV la maison de production Machine Gum du réalisateur Philippe Burnet. Il en résultera une […]


30 août 2016 à 12h22

Samuele lauréate du Festival de Granby

La chanteuse et multiinstrumentiste Samuele, lauréate du Festival 2016 de Granby. (Photo: Bertrand Duhamel)

Nos Franco-Ontariens Georgian Bay, Moonfruits et Mehdi Cayenne n’ont pas accédé à la Grande Finale de la 48e édition du Festival international de la chanson de Granby en fin de semaine dernière: c’est la chanteuse et multiinstrumentiste folk-rock-blues montréalaise Samuele qui a triomphé, devant Étienne Fletcher, Lydia Képinski et Catherine Dagenais. Lors des demi-finales, Mehdi […]


31 août 2016 à 5h50

Isabelle Girard élue présidente du Reflet Salvéo

Des dirigeants du Reflet Salvéo: Solange Belluz, Sylvie Roy, la présidente Isabelle Girard, la présidente sortante Marlène Thélusma-Rémy, le directeur général Gilles Marchildon, Dave Champagne, Pascale Andriamamonjy.

La directrice générale des Centres d’accueil Héritage a été élue, lundi, présidente de Reflet Salvéo, l’entité francophone qui conseille les trois RLISS anglophones (Réseaux locaux d’intégration des services de santé) du centre-ville de Toronto et de sa très grande banlieue ouest. Elle succède à Marlène Thélusma-Rémy, dont on a salué «le «dévouement et l’excellent travail» […]


31 août 2016 à 4h35

Plus de 80% des Canadiens appuient le principe du bilinguisme officiel

Le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser.

La population canadienne reste attachée à une vision du pays possédant deux langues officielles, selon un récent sondage Nielson réalisé pour le Commissariat aux langues officielles. 88% des répondants appuient «les objectifs» de la Loi sur les langues officielles et 82% estiment que le 150e anniversaire de la Confédération, l’année prochaine, devrait être une occasion […]


31 août 2016 à 10h25

De la carapace de crabes pour paver nos routes

Brooke Marion, Chris Murray et Kayla Snyder perfectionnent un nouveau matériau à l'Université de Lakehead.

Une substance extraite de la carapace abandonnée de crabes et de crevettes possède des propriétés aux applications industrielles prometteuses, dont le pavage des routes. Chris Murray, un chercheur de l’Université Lakehead, à Thunder Bay, étudie cette substance – le chitosane – et explore son potentiel d’utilisation dans de nombreuses applications, comme le traitement des eaux usées […]


31 août 2016 à 10h20

Les jeunes devront protéger le Canada des guerres culturelles

John Ralston Saul devant les jeunes ambassadeurs du Français pour l'avenir (avec la directrice générale Pier-Nadeige Jutras) le 24 août à UofT.

«Le Canada a été construit par les Autochtones, les Français, les Anglais et par… les erreurs des gouvernements étrangers.» En effet, ces «erreurs» (guerres, dictatures, famines) ont provoqué chaque fois des vagues d’immigration vers le Canada: des Ukrainiens fuyant Staline aux réfugiés syriens d’aujourd’hui, en passant par les Hongrois et les Vietnamiens… C’est ce que […]


30 août 2016 à 12h20

Damien Robitaille, son chien Suki, et d’autres nouveautés à UnisTV

Damien Robitaille et Suki dans Voyage de chien à UNIS TV les mardi 19H30.

Le chanteur et musicien franco-ontarien Damien Robitaille et son chien Suki parcourent l’Ontario et le Manitoba, à la découverte d’humains, d’animaux et d’activités dignes de mention. C’est le concept de Voyage de chien, une série qui commence le 6 septembre à 19h30, parmi les nouvautés de la saison d’Unis TV. Le réseau francophone pancanadien de […]


30 août 2016 à 12h18

Claudette Jaiko élue présidente du Labo

Karine Barrass et Claudette Jaiko.

La cinéaste Claudette Jaiko a succédé à l’artiste de performance Julie Lassonde à la présidence du Labo, lors de l’assemblée générale annuelle du centre d’arts médiatiques jeudi soir au Coq of the Walk by Point Bar. Mme Jaiko a été élue à l’unanimité. Julie Lassonde s’est dite très fière de tout ce que le Labo […]


30 août 2016 à 12h16
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur