Farida de Naim Kattan: voir l’Irak autrement

Norman Cornett

Norman Cornett


1 juin 2015 à 16h49

L’invasion américaine, Saddam Hussein, l’État islamique… Telles sont les premières choses auxquelles nous pensons lorsque nous évoquons l’Irak. Mais connaissez-vous le pays d’avant la guerre?

C’est de celui-ci dont il s’agit dans le roman Farida (1991) de Naïm Kattan, traduit en anglais par le professeur et critique d’art Norman Cornett. Ce dernier viendra lire quelques extraits de l’œuvre lors du lancement de sa traduction le 7 juin à 16h au Supermarket, rue Augusta.

Principaux enjeux

Juif originaire d’Irak, Naïm Kattan est l’un des plus grands auteurs francophones sur la scène internationale. Son roman Farida raconte l’histoire d’une jeune chanteuse juive qui lutte pour sa liberté dans la société irakienne de 1936.

«Il y a de nombreux enjeux dans ce roman, c’est pour cette raison que j’ai choisi de le traduire», fait savoir Norman Cornett, en entrevue à L’Express.

Ce sont précisément ces enjeux que Norman Cornett souhaite aborder au cours de la lecture du livre. «L’auteur fait partie de la communauté antique des Juifs irakiens. J’ai fait un doctorat en science des religions. Selon moi, Naïm Kattan a créé un roman Esther post-moderne.»

Et le récit de Naïm Kattan permet surtout de donner au public une autre vision de l’Irak. «L’Irak et Bagdad font partie des informations tous les jours. L’auteur est né en 1928, il a connu le pays avant la guerre. Certes, ce n’était pas le paradis, mais ce qui est fascinant dans ce roman, c’est toute la panoplie de personnages que l’on y trouve: des Juifs d’Irak, des Arméniens, des musulmans chiites, des sunnites…»

Le style d’écriture de Naïm Kattan sera également évoqué, mais, au-delà du récit en lui-même, Norman Cornett s’intéressera notamment aux inégalités persistantes entre les auteurs francophones et anglophones au Canada.

«Hugh MacLennan écrivait Les deux solitudes en 1945. Cela continue même en 2015: comment se fait-il que seulement 5 livres d’un écrivain francophone, qui habite à Montréal, aient été traduits en anglais, alors que celui-ci a écrit au total 52 œuvres? Cela rappelle le dialogue de sourds entre les francophones et les anglophones du Canada», estime-t-il.

Échanges avec le public

Norman Cornett n’envisage pas de réaliser une simple conférence sur Farida, mais plutôt une «rencontre dialogique» avec son public. Ceux et celles qui assisteront à la lecture seront en effet amenés à prendre la parole, à donner leurs propres interprétations du livre et à poser des questions.

«Je m’adresserai au public dans les deux langues et j’apporterai aussi une copie de Farida en français pour ceux qui aimeraient faire une comparaison.»

Ouverte à tous, francophones comme anglophones, la lecture de Norman Cornett se veut avant tout un débat d’idées sur le roman de Naïm Kattan.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

TOYOTA YARIS, MODÈLE 2005

3
Modèle 2005. Excellent état intérieur et extérieur. Faible impôt et assurance. Mécaniquement bon et doux pour conduire. Garantie de trois mois disponible. Moteur en forme.
En lire plus...

Voir ce que l’on ne voit pas à Moscou

Ratkovic, Sandra, MocKBa, Éditions Hatje Cantz, 2017, broché, couverture souple à rabats, 28x21 cm, 96 p. La couverture reproduit la photographie d'une femme posant pour se faire photographier devant un parc d'amusement.
Les photographies troublantes et touchantes de Sandra Ratkovic
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h20

Un sondage sur la modernisation de la Loi sur les services en français

Levée du drapeau franco-ontarien à Queen's Park l'an dernier.
L’AFO et l’AJEFO travaillent sur les priorités de la réforme de la LSF à proposer au gouvernement.
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h19

Marie-Andrée Vermette, nouvelle représentante de Toronto à l’AJEFO

Me Marie-Andrée Vermette
Elle s'est intéressée aux développements récents concernant le secret professionnel de l’avocat.
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h19

Opioïdes aux États-Unis: huit fois plus d’accrocs que de patients traités

opioides
Des coupes au programme Medicaid pénaliseraient les 2,5 millions d’Américains aux prises avec cette dépendance.
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h18

Quiz : Les Jeux du Canada

jeux-du-canada-28-juillet-13-aout
Vous connaissez les Jeux olympiques, les Jeux panaméricains et les Jeux du Commonwealth. Qu’en est-il des Jeux du Canada?
En lire plus...

24 juillet 2017 à 10h17

De Gaulle au Québec en juillet 1967

André Duchesne, La Traversée du Colbert – De Gaulle au Québec en juillet 1967, essai, Montréal, Éditions Boréal, 2017, 320 pages, 29,95 $.
50e anniversaire du «Vive le Québec libre!» aujourd'hui
En lire plus...

24 juillet 2017 à 9h49

Le Centre francophone embauche deux médecins

Le 555 Richmond ouest (près de Bathurst au sud de Queen). Le Centre francophone occupe tout le 3e étage.
Ses infirmières praticiennes peuvent diagnostiquer des problèmes de santé et poser des actes médicaux.
En lire plus...

21 juillet 2017 à 16h43

L’école franco de Cambridge 2e à la course internationale de robots

Joel Zhang, Andrew Mourcos et Guillaume Fernandes.
Contre des équipes universitaires
En lire plus...

21 juillet 2017 à 16h36

Treize jeunes scientifiques à deux km sous terre

Les 13 élèves de l’école secondaire catholique Père-René-de-Galinée, quelques parents bénévoles, les chercheurs James Pinfold et Ryan Bayes de SNOLAB, ont rencontré le ministre de la recherche, innovation et science de l’Ontario, Reza Moridi (au centre sur la photo), dans les installations souterraines de SNOLAB.
En septembre, ils se rendront en Suisse pour tester leur expérience dans les installations du CERN.
En lire plus...

21 juillet 2017 à 15h35

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur