Études supérieures en français à Toronto: de plus en plus d’options

Ministres du gouvernement de l'Ontario et représentants des collèges et universités étaient tout sourire jeudi au campus Glendon de l'Université York.

Le gouvernement provincial débloque 16,5 millions $ pour aider les universités et collèges à amplifier leurs programmes et services en français, y compris une expansion déjà en cours au Collège universitaire Glendon de l’Université York, au Collège Boréal et à la Cité collégiale dans la région du grand Toronto

Le plan d’action pour l’éducation postsecondaire en langue française, dévoilé jeudi au Collège Glendon par les ministres Madeleine Meilleur (Affaires francophones) et Brad Duguid (Collèges et Universités), veut permettre d’augmenter l’accès aux études postsecondaires et aux services connexes en français dans le centre et le sud-ouest de l’Ontario.

Les ministres ont également annoncé la création prochaine d’un comité consultatif sur l’éducation postsecondaire en français.

Le plan constitue un premier suivi aux recommandations d’un groupe d’experts et du commissaire aux services en français, qui soulignaient que seulement 3% des francophones du Centre-Sud-Ouest allaient au collège ou à l’université en français, vu le peu de programmes offerts.

Le commissaire François Boileau considère d’ailleurs que le plan annoncé «ouvre la voie au développement et à la mise en œuvre de solutions concrètes et pragmatiques» pour remédier à ce faible taux d’accès aux études supérieures en français dans la région.

«Dans un climat de restrictions budgétaires», ajoute-t-il, «le gouvernement fait preuve de vision en investissant dans l’avenir de la communauté francophone et francophile, et dans l’atout indéniable que représente une population parlant les deux langues officielles au pays dans une économie de plus en plus compétitive.»

Bouquet d’universités

On est encore loin de la création d’une véritable université franco-ontarienne, mais on veut déjà permettre «à tous les établissements francophones, dont l’Université d’Ottawa et l’Université Laurentienne, de se qualifier pour du financement afin d’offrir des programmes en français dans le centre et le sud-ouest de l’Ontario en partenariat avec une université ou un collège local».

On encourage aussi des partenariats entre les établissements d’enseignement postsecondaire bilingues et les organismes de prestation de services d’emploi et de formation pour créer davantage de programmes en français.

«Aider les étudiants francophones à réussir dans leur langue signifie améliorer l’accès à la formation et à l’éducation nécessaires pour obtenir de bons emplois, diversifier notre main-d’œuvre et renforcer l’économie», a déclaré Brad Duguid.

«Le plan d’action créera plus d’options pour les étudiants, apprentis et autres apprenants francophones», a résumé Madeleine Meilleur.

Autonomie de Glendon

Le commissaire François Boileau s’interroge tout de même sur l’autonomie du Collège Glendon. «Bien que ce plan d’action propose d’évaluer la capacité du Collège Glendon à offrir plus de programmes en français, il fait abstraction de la question de la gouvernance par les francophones, qui s’avère pourtant cruciale pour assurer la protection des programmes en français actuels et leur développement», a indiqué le commissaire.

Glendon appartient, en effet, à l’Université York, qui n’est pas une institution francophone ni même vraiment bilingue. «Le Collège Glendon n’a actuellement aucun pouvoir de décision réel dans la création de nouveaux programmes en français sans le consentement de l’Université York.»

Qu’à cela ne tienne, pour le recteur et vice-chancelier Mamdouh Shoukri, cette annonce gouvernementale est un «vote de confiance» envers l’Université York, qui est «fière de s’associer au gouvernement pour élargir et améliorer les programmes et services destinés à appuyer l’éducation en langue française et bilingue».

Succès de Boréal

Quant au comité consultatif annoncé, M. Boileau s’inquiète «que l’échéancier proposé soit trop éloigné». Il importe aussi, dit-il, «qu’une place de choix soit accordée aux établissements postsecondaires qui offrent déjà des programmes en français dans le Centre-Sud-Ouest au sein de ce comité, tels que le Collège Boréal par exemple, qui travaille sur le terrain depuis dix ans».

Le nouveau président du Collège Boréal, Pierre Riopel, a bien accueilli le plan d’action du gouvernement ontarien, qui «s’aligne parfaitement», dit-il, «avec les contributions, les succès et la croissance tangibles du Collège depuis que le gouvernement lui a confié, en 2002, le mandat de l’éducation collégiale en français dans cette région.»

Depuis que le Collège Boréal (dont le campus principal est à Sudbury) a pignon sur rue au 1, rue Yonge, à Toronto, le nombre d’étudiants inscrits a bondi de près de 20% et le nombre de programmes offerts a crû de 72%.

«Nous nous sentons privilégiés d’avoir pignon sur rue à Toronto, en plus des 15 autres centres d’accès situés à Barrie, Hamilton, London, Niagara (Welland), Windsor et Mississauga», précise-t-il.

États généraux

L’Ontario compte plus de 600 000 francophones, soit la plus importante population francophone au Canada hors Québec. Plus du tiers de la population francophone de la province vit dans le centre et le sud-ouest de l’Ontario. D’ici 2020, plus de la moitié de la population francophone de l’Ontario résidera dans ces régions.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) accueille positivement ce développement. «C’est un premier pas dans la bonne direction et nous ne pouvons que saluer cette initiative qui offre une piste d’amélioration.»

«Toutefois», a déclaré le président de l’AFO, Denis Vaillancourt, «cela n’occulte pas la réflexion à long terme que doit mener la communauté franco-ontarienne sur l’avenir de l’éducation postsecondaire en français et sur la question de gouvernance par et pour les francophones.»

M. Vaillancourt invite les gens à participer aux prochaines consultations régionales organisées dans le cadre des États généraux sur le postsecondaire en Ontario français (à Toronto le 9 novembre) et à y exprimer leurs points de vue.

Ces consultations sont organisées par le Regroupement des étudiants franco-ontariens (RÉFO). Son représentant au Collège Glendon, Éric Desrochers, a déclaré jeudi qu’il trouvait «très encourageants» les efforts du gouvernement pour trouver une solution immédiate à l’accès au postsecondaire en français. «À moyen terme, les étudiants continuent de croire que la gouvernance est la solution pour garantir un accès permanent aux études en français», dit-il.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Stef Paquette à la recherche du nouveau son franco

afficheBRBR

L’événement musical de la rentrée, dans les communautés francophones hors Québec, est le concours national Planète BRBR, de TFO, dirigé par le chanteur, musicien et «showman» sudburois Stef Paquette. BRBR (prononcé BARBAR) visitera 10 villes canadiennes cet automne pour ce premier concours destiné aux auteurs-compositeurs-interprètes canadien(ne)s francophones en milieu minoritaire. L’an dernier, une tournée BRBR […]


29 septembre 2016 à 12h47

Combo «Agri-Culture» autour de St. Catharines

Ruelle de grafittis et murales devant le FirstOntario Performing Arts Centre à St. Catharines. (Photo: Nathalie Prézeau)

Le seul spectacle en français que l’imitateur André-Philippe Gagnon fera cet automne lors de sa tournée ontarienne sera celui de St. Catharines le 20 octobre. On pourrait s’étonner qu’une ville de 130 000 habitants, dont environ 4 000 francophones, ait pris une telle initiative, mais le magnifique centre des arts FirstOntario Performing Arts Centre, géré […]


26 septembre 2016 à 23h32

Université franco-ontarienne: Dyane Adam présidera un Conseil de planification

Dyane Adam

L’ancienne commissaire aux langues officielles du Canada, Dyane Adam, ex-principale du campus Glendon de l’Université York, présidera un nouveau «Conseil de planification pour une université de langue française». Ce n’est pas encore la gouvernance d’une future université franco-ontarienne, réclamée par le mouvement associatif et le projet de loi privé de la députée néo-démocrate France Gélinas, […]


22 septembre 2016 à 16h46

Concours IDÉLLO pour transformer l’expérience en classe

TFO-idello

Depuis le 22 septembre, toutes les écoles primaires et secondaires de l’Ontario et du Québec peuvent s’inscrire au concours Votre école IDÉLLO de TFO. Deux écoles gagnantes seront transformées en un environnement d’apprentissage numérique «stimulant, interactif et collaboratif». «C’est la première d’une série d’initiatives éducatives qui seront déployées à travers le Canada», indique Glenn O’Farrell, […]


28 septembre 2016 à 14h16

Des produits ontariens qui rivalisent avec l’huile d’olive

Jason Persall

Devant la chute des prix des cultures, il y a une dizaine d’années, le producteur de céréales ontarien Jason Persall a dû chercher des moyens d’apporter une valeur ajoutée à sa ferme familiale du comté de Norfolk, au bord du lac Érié. Aujourd’hui, sa marque Pristine Gourmet est populaire tant auprès des chefs qu’auprès des […]


28 septembre 2016 à 12h31

Un «écolodge» de Village Monde en Indonésie

Le projet d'écolodge de Village Monde en Indonésie

Le fondateur de l’organisation québécoise Village Monde, Charles Mony, construira un «écolodge» en Indonésie, grâce à un partenariat avec Filaction via le fond Capital Équitable. Le gite touristique devrait ouvrir ses portes en juin 2017, a-t-il annoncé le 27 septembre, Journée mondiale du tourisme. Tourisme responsable Village Monde soutient des initiatives «améliorant les conditions de […]


28 septembre 2016 à 12h15

Vélo: le casque est efficace, mais…

casquevelo02-e338cc8d848561d8bc89545916ff3fedcba28fe7

La mort d’un cycliste est toujours un événement malheureux. Mais beaucoup sont prompts à y coller la phrase accusatrice: «le cycliste ne portait pas de casque». Depuis le milieu des années 1980, une vingtaine d’études ont confirmé l’efficacité du casque pour prévenir les blessures à la tête — et donc, certains décès. Cependant, cette protection […]


28 septembre 2016 à 11h25

Pas de nouveaux projets d’énergie renouvelable

eoliennes

Dans le but de réduire la facture d’électricité des Ontariens – un enjeu électoral de plus en plus sensible – le gouvernement provincial suspend la deuxième ronde de son processus d’approvisionnement pour les grands projets d’énergie renouvelable, mettant fin à l’achat de plus de 1000 mégawatts  d’énergie solaire, éolienne, hydroélectrique, de bioénergie et d’énergie produite […]


27 septembre 2016 à 17h44

La Cour suprême de Colombie-Britannique reconnaît des besoins spéciaux aux écoles francophones

cb

La Cour suprême de Colombie-Britannique accédé partiellement à la requête du milieu scolaire francophone. Le gouvernement devra financer du transport additionnel mais pas nécessairement la construction de nouvelles écoles.

TFO #ONfr
27 septembre 2016 à 16h41

Une majorité de résidents pour une ville d’Ottawa bilingue

OttawaBilingue

72% des résidents d’Ottawa appuieraient le bilinguisme officiel de la Ville si la démarche n’impose pas de coûts additionnels et ne cause pas de pertes d’emploi, selon un récent sondage publié ce mardi par le regroupement #OttawaBilingue. Une bonne majorité d’entre eux (68%) croient aussi que le bilinguisme officiel de la Ville aurait un impact […]


27 septembre 2016 à 11h58

Débat Trump-Clinton non concluant

Donald Trump, Hillary Clinton.

On n’a pas eu à éponger de sang sur la scène de l’université Hofstra (New York) après le premier débat télévisé Trump-Clinton lundi soir, les deux candidats présidentiels américains paraissant retenir leurs coups. Hillary Clinton et Donald Trump ont esquivé relativement facilement les allusions/allégations/accusations les plus dangereuses et sont même restés plutôt polis l’un envers l’autre. […]


27 septembre 2016 à 2h11
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur