Emmanuelle Meyer comprend les gens qui viennent de loin

Agente immobilière à Oakville


19 mai 2015 à 10h04

Agente immobilière, Emmanuelle Meyer attire une grande clientèle francophone dans la région de Halton.
Emmanuelle Meyer a vécu dans plusieurs pays d’Europe, tels que la Suisse et la France. Elle y a commencé sa carrière dans l’immobilier avant de venir s’installer au Canada.

Son succès peut s’expliquer par plusieurs facteurs, un des plus importants est sans contredit le fait qu’elle soit francophone. En effet, elle confirme que sa capacité à comprendre le français lui permet de se «placer différemment face à la compétition» et «d’avoir un avantage».

Un «certain nombre de francophones» font affaire avec elle justement parce qu’elle a la possibilité de leur offrir des services en français.

Il est vrai qu’il est rare que les Franco-Ontariens réclament des services en français et, selon Mme Meyer, ça ne devrait pas être ainsi. C’est pour cela qu’elle rend le plus visible possible le fait qu’elle puisse fournir des services autant en anglais qu’en français.

«En arrivant à Oakville, j’ai eu l’impression qu’on n’avait pas une communauté francophone à nous», souligne-t-elle. «Les gens ne comprennent souvent pas l’importance de promouvoir les services en français. J’aurais bien aimé moi, quand je suis arrivée au pays, qu’on me dise où je pouvais trouver un médecin, un vétérinaire ou même un agent immobilier francophone.»

Selon Emmanuelle Meyer, ne pas promouvoir les services en français en Ontario et plus précisément dans sa région, c’est «la meilleure façon de faire mourir notre francophonie».

Ayant déménagé souvent dans sa vie et ayant vécu dans divers pays différents, Emmanuelle Meyer a la capacité de mieux comprendre ses clients venant d’autres pays.

«J’ai un certain nombre de clients francophones, mais j’ai également un grand nombre de clients qui viennent d’ailleurs: du Brésil, de Turquie, de l’Équateur… mais ils ont tous un trait commun: ils ont tous la connaissance de ce qu’est un ‘big move’, un ‘grand changement’, car quand tu changes de pays, tu dois tout recommencer».

Mme Meyer considère que cela lui permet de «créer des liens de confiance et de compréhension» avec ses clients.
Elle décrit les conditions du marché à Halton comme étant en baisse quant au nombre de transactions mais en hausse pour le prix des maisons détachées et semi-détachées. Dans la région de Halton, le prix moyen d’une maison serait environ 94% plus haut qu’il y à 10 ans, soit environ 300 000 $ de plus en moyenne. La croissance est surtout visible à Burlington et à Oakville.

Au final: des services en français, une compréhension de ce qu’est un «grand déménagement», une vaste connaissance du marché immobilier de Halton et l’envie d’une «relation amicale avec les clients tout en offrant un service complet du début jusqu’à la fin»: voilà ce qui décrit le mieux l’agente immobilière Emmanuelle Meyer.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les îles de Toronto toujours inondées

Les pluies des derniers jours n’ont pas aidé la situation des îles de Toronto où on lutte contre la montée des eaux.
En lire plus...

26 mai 2017 à 19h01

Le conflit entre Metrolinx et Bombardier s’envenime

Train Eglinton Crosstown
L’agence de transport ontarienne Metrolinx a fait appel de la décision d’un juge l’empêchant d’annuler un contrat de 770 millions $ accordé à Bombardier...
En lire plus...

25 mai 2017 à 12h35

Greffes, botox et piña colada

Injection de botox. (Photo: James Mutter - Flickr - Creative commons (http://ow.ly/zwY930bYc28 )
Cuba, Mexique et Costa-Rica. Ces destinations offrent bien plus aux touristes que leur cuisine ou leurs plages exotiques. Du traitement de canal à la...
En lire plus...

L’école Georges-Étienne-Cartier bouclée

eec-georges-etienne-cartier
L’école élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier a été bouclée vers 13 h 25 mardi, à cause de la présence d’un homme armé dans les environs.
En lire plus...

23 mai 2017 à 16h53

La viande artisanale fait sensation

viande
Il y a cinq ans, Mike Mckenzie, un passionné de salami et les viandes fumées, décidait de se lancer dans la production de ses propres...
En lire plus...

150 édifices de Toronto en accès libre

On pourra visiter le Centre des enfants et familles autochtones, rue College, le weekend des 27 et 28 mai.
Pas moins de 150 lieux et édifices historiques ou insolites, habituellement réservés à leurs seuls utilisateurs, seront ouverts au public à l’occasion de la 18e édition annuelle...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h30

Le printemps en musique dans la région du Niagara

Justin Kauflin.
Synergie musique et vin, combinée à la beauté et aux richesses historiques de Niagara-on-the-Lake, la 4e édition du festival Spring Into Music, de l’organisme Bravo...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Une autre grosse FrancoFEST à Hamilton les 23 et 24 juin

Le concert du duo Whitehorse clôturera la FrancoFEST de Hamilton le soir du 24 juin.
La FrancoFEST de Hamilton continue l’exploit d’offrir le plus grand festival d’arts et de culture francophone de la péninsule du Niagara, tout en préservant...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h28

Un cabaret en plein air pour la 7e édition de Franco-Fierté

franco-fierte
FrancoQueer, l’organisme ontarien francophone «par et pour» les personnes LGBTQ, prépare la 7e édition de son festival Franco-Fierté, qui comprendra une demi-douzaine d’activités entre le...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h27

Ambiance jazz pour la chanson française

Suzie Bisaillon, Cyril Mignotet et Noémi Parenteau-Comfort.
Ce dimanche 14 mai, au Local Gest rue Parliament, se produisait le tout nouveau groupe Ambiance The Band, spécialisé dans la chanson française, réunissant Cyril...
En lire plus...

22 mai 2017 à 12h18

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur