Elle sait: un deuxième album plus mature pour Gabrielle Goulet

pochette-elle-sait-itunes-gabrielle-goulet

31 mars 2017 à 10h06

La chanteuse et musicienne Gabrielle Goulet, de l’Est ontarien, déjà plusieurs fois primée à seulement 24 ans, sort ce vendredi 31 mars son deuxième album country-pop-indie: Elle sait.

«Elle sait» maintenant que la vie n’est pas faite que de fleurs et de papillons (le titre de son premier album en 2013). Au contraire, ce nouvel opus carbure aux réflexions cyniques/réalistes provoquées par une rupture avec un amoureux à qui elle n’a plus rien à dire (l’un des titres).

Elle a réellement fantasmé à l’idée de mettre le feu à son garage, admet-elle en entrevue à L’Express. C’était le thème de son EP à succès Ton garage diffusé l’an dernier, inclus dans ce nouvel album de dix chansons appuyées par un banjo, une guitare basse et une batterie.

Elle lance son album sur le web, en direct de son ancienne école secondaire de Plantagenet (entre Ottawa et Hawkesbury), avec une performance exclusive de cinq nouvelles chansons, incluant son plus récent extrait radio Perdu l’envie.

Parmi les autres titres du nouveau CD, mentionnons Le voisin d’à côté, inspiré de son déménagement en ville. «Je viens de la campagne où tout le monde se connaît», raconte-t-elle. «À Orléans, en banlieue d’Ottawa, je ne connaissais pas mes voisins, et il y en avait un qui avait l’air vraiment bizarre, dont j’ai essayé ici d’imaginer la vie.»

Gabrielle Goulet – dont le gérant est nul autre que Michel Bénac, du groupe Swing – veut ensuite partir en tournée, mais plusieurs dates restent à confirmer. Selon elle, il y a de bonnes chances qu’un ou deux festivals de la région métropolitaine de Toronto l’invitent cet été.

Gabrielle Goulet a remporté l’an dernier le prestigieux prix «Chanson de l’année SOCAN» lors du Gala Country 2016 à Montréal avec Juste toi. Elle avait été sacrée meilleure interprète féminine au gala des prix Trille Or en 2015. Au prochain gala, elle est en nomination pour le meilleur EP (Ton garage), la chanson primée (Pas plus que ça), et la meilleure conception visuelle (la pochette de Elle sait par Marc Girouard).

Gabrielle Goulet compose en anglais (au début) et en français (depuis qu’elle a «compris que c’était possible en Ontario»). Elle n’exclut pas une carrière bilingue, mais pour l’instant elle est déjà très occupée en français.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le spectacle des jeunes Français sur Étienne Brûlé, c’est samedi soir!

Samuel de Champlain dans la production des élèves de Champigny-sur-Marne.
La trentaine de collégiens français de la banlieue est de Paris, qui ont monté un spectacle musical sur notre coureur des bois Étienne-Brûlé, sont...
En lire plus...

26 avril 2017 à 9h19

L’humanité dans l’oeil de Yann Arthus-Bertrand

Le réalisateur et le directeur de la cinématographie de Human: Yann Arthus-Bertrand et Bruno Cusa, à l'Alliance française de Toronto le mardi 18 avril.
Yann Arthus-Bertrand, c’est le grand-père qu’on rêverait tous et toutes d’avoir. On s’imagine que le soir, au coin du feu, il nous raconterait les...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h52

Dianne Bos éclaire une guerre centenaire

Dianne Bos: Tranchées, Parc commémoratif canadien de Vimy, France (2014) 72x72cm.
Depuis le 3 avril et jusqu’au 8 septembre prochain, le Centre culturel canadien à Paris accueille l’exposition de l’artiste ontarienne Dianne Bos, intitulée The...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h50

Parlons chanson… avec Luc De Larochellière

Luc De Larochellière (Photo: Panneton-Valcourt)
Au fil des ans et des albums, Luc De Larochellière s’inscrit dans la durée en signant une œuvre qui se démarque tant par ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h48

Quand les Autochtones passent derrière la caméra

Kathleen Ivaluarjuk Merritt et Susan Aglukark pratiquent le chant de gorge dans les espaces du Grand Nord.
Quoi de mieux pour comprendre l’histoire, la culture et la créativité des Premières Nations qu’en les faisant passer derrière la caméra? C’est à travers une...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h44

Y a de la joie, y a de la création

Toronto, par Bruno Roux.
Quatre artistes et amis français de Toronto exposent leurs œuvres –des peintures et des sculptures qui éveillent la joie – depuis le 19 avril et jusqu’au...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h42

Le Cuba hors plages vous attend

L'hôtel Los Jazmines.
Selon le bureau du tourisme cubain, 98% des Canadiens qui voyagent à Cuba vont essentiellement dans des centres de vacances tout inclus. «Je rencontre...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h40

Winnipeg, la porte de l’Ouest

Le site historique La Fourche. (Photo: Sandra Dorélas)
On connaît Winnipeg, capitale du Manitoba, pour son équipe de hockey, les Jets, et pour son fameux personnage Winnie l’ourson. Mais Winnipeg, c’est évidemment...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h38

Molière reste d’actualité

Monsieur Jourdain interprété par François-Michel Pellequer.
La troupe des Anciens de l’Université de Toronto s’est attaquée au Bourgeois gentilhomme, les 21 et 22 avril au théâtre George Ignatieff. Mise en...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h36

Pas d’erreur pour les élèves du Collège français

La troupe de «Erreur des pompes funèbres en votre faveur», à l'issu de leur première.
Peut-être que les pompes funèbres se sont trompées sur le nom du défunt, mais le Collège français a eu raison de faire confiance à ses...
En lire plus...

24 avril 2017 à 20h34

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur